Accueil » Etat de droit et politique » 8 mars : fête des salopes. Le féminisme n’est pas ringard, il est meurtrier.
Antiféminisme Aimeles

8 mars : fête des salopes. Le féminisme n’est pas ringard, il est meurtrier.

Publié le 8 mars 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Fêtons à notre façon, ce jour maudit : celui du féminisme, celui du 8 mars. Marquons-le d’une pierre noire, comme le signe d’une époque où hommes et femmes devraient être identiques, devraient agir de manière identique, et finalement, devraient être asexués, individualistes, et séparés. Ce 8 mars n’est pas la journée de la femme. Si le 8 mars  était la journée de la femme, nous fêterions nos mères, nos grands-mères, nos femmes, voire nos petites amies. Nous célébrerions la maternité, la vie de famille, l’accueil, le contact chaleureux donné aux enfants, la médiation. Au contraire, ce jour marque dans nos journaux l’affrontement, la jalousie, le rejet des hommes, le déni de la maternité, la bêtise hurlante, l’avortement des enfants, la fin de la famille. Oui, le féminisme n’est pas la libération d’un carcan, mais le déni de la femme, au nom de la liberté et de l’égalité. Quand je vois ces tarées s’afficher sans honte pour défendre leurs idées meurtrières, au nom de toutes ces femmes qui ne veulent plus les suivre (ou qui ne le peuvent plus), je me dis que le mensonge a encore de beaux jours devant lui.

Il leur faut trafiquer les chiffres de l’emploi. Il leur faut faire dire aux chiffres ce dont elles ont envie.Les employées sont en écrasante majorité des femmes ! Qu’importe, c’est pour elles une discrimination !  C’est inadmissible vu que les ouvriers qualifiés sont en majorité des hommes.

 

Les cadres supérieurs sont en légère majorité des hommes, parce qu’on retrouve plus d’entrepreneurs dans cette catégorie, il faudrait peut-être qu’on supprime la liberté d’entreprendre pour les hommes et qu’on force les femmes à créer leur entreprise ?????? Les hommes sont payés 20 % de plus parce qu’ils travaillent plus et que les femmes veulent prendre du temps pour leurs enfants, mais non, il faudrait que les femmes travaillent moins et soient payées plus pour compenser la perte (inégalité), ou qu’elles n’aient plus d’enfant ?

Et que dire de la crise qui frappe plus durement les hommes parce que les femmes sont à des postes de planquées.

Alors quand j’entends dans les lignes de nos journaux qu’il y aurait actuellement une régression !!! et un retour aux valeurs traditionnelles qu’on afficherait comme un épouvantail !!!!  j’en serais trop heureux si c’était vrai. S’il y avait un vrai retour aux valeurs traditionnelles, il nous faudrait sortir dans les rues pour faire la fête. Ce serait le signe que le bon sens est de retour en France, face au mensonge. Seulement ce retour au bon sens n’est que le constat d’une société totalement déséquilibrée, en faveur des femmes, un déséquilibre si important qu’il faut bien fantasmer un retour des hommes dans notre société.

 

Que dire d’une journée où on fait croire au populo que seules les femmes seraient victimes de discriminations ? Oui, car il est évident que dans tous ces secteurs où il n’y a que des femmes, la discrimination envers les femmes en est la principale explication ! Elles sont avocates, juges, médecins et infirmières parce qu’on les y force ! et non pas parce qu’il y a une discrimination envers les hommes.  En fait, si on faisait une journée de l’homme, à ce jour, nous aurions bien plus de motifs légitimes de dénoncer les discriminations envers notre sexe : sur le marché de l’emploi et le chômage des jeunes garçons, dans les filières discriminantes, où les hommes ont une espérance de vie inférieure, absence d’hommes dans les métiers nobles, dans la fonction publique, discrimination à l’embauche, sans même aborder le cadre familial !!!!!!!!!!!!

 

Mais il nous faut entendre à la télévision cette ….  de Rama Yade dont les dents rayent le parquet et qui se prononce avant-hier pour un retour d’un ministère (et non seulement d’un secrétariat d’Etat) de défense des droits des femmes, avec, évidemment, plein d’argent (excusez-moi de moyens : c’est aujourd’hui la manière pudique de dire qu’on règle tous nos problèmes avec du fric), pour entretenir aux frais de la République tout un tas de parasites.

 

Alors en ce jour du 8 mars, faisons la fête : honni soit le féminisme culpabilisateur, le féminisme mensonger, le féminisme avorteur, et divorciateur, honni soit le féminisme tout court. A bas le féminisme. Nous ne voulons plus de détraquées comme interlocutrices. Et nous demandons instamment aux femmes de changer d’attitude et de commencer à réfléchir un peu plus aux représentantes qu’elles se choisissent. En ce mardi gras, n’oublions pas que demain c’est carême et qu’il faudra bientôt nous serrer la ceinture : nous nous gavons encore de mensonges féministes mais les lendemains d’orgueil sont des lendemains qui déchantent.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

38 Commentaires

  1. Commentaire de Hansel:

    Souriez, aujourd’hui c’est la première Journée Internationale des Filles décrétée par l’ONU sous la pression des féministes qui ont transformé la journée des hommes en journée mondiale des toilettes !

  2. Commentaire de gastirad39:

    Léonidas: 2 évènements ont fait craquer la banquise féministe aujourd’hui:

    Baupin attaque en justice ses calomniatrices ! un 8 mars ! !

    Et surtout des pères en colère en Australie manifestent contre le féminisme.

    .news.com.au/lifestyle/real-life/news-life/angry-men-take-stand-on-international-womens-day/news-story/34c757595765f8c2a78e96508d2f3d7c

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Proprement génial. Il faut que je le traduise.

      PS : vous pouvez mettre des url complètes sur mon site en commentaires, cela ne dérangera pas si ce n’est que tous vos commentaires sont déjà soumis à approbation contrairement aux autres qui sont validés automatiquement, comme si vous utilisiez un proxy pour protéger vos communications. Sachez que depuis que mon site est passé en https, la plupart des attaques sont difficiles à exécuter pour le simple quidam. Seules des personnes avec des moyens importants pourront accéder à vos données. Et ceux-là, votre proxy ne les dérangera pas.

      • Commentaire de kasimar:

        Oui protégez-vous car vous n’êtes pas le seul à subir les attaques de la Nomenklatura. Egalité&Réconciliation en subissent régulièrement aussi, et j’ose croire que d’autres sites comme les chroniques du Dragon de Rorschasch ou Agoravox , boulevardVoltaire… en subissent. Ca plus le Decodex/Conspirator, on dirait bien que ‘étau se resserre

    • Commentaire de kasimar:

      C’est que le début très cher 🙂

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Clara Zetkin, initiatrice de la Journée internationale des femmes en 1910 », Figaro du 07/03/2017.

    On en sait un peu plus sur l’origine de cette saloperie.

    • Commentaire de gastirad39:

      Clara  Zetkin: Quelques remarques sur cette sainte icone du féminisme.

      Peu active avant 1891, sans formation de journaliste,elle dirige vite la publication d’un des 5 organes officiels du SPD, parti en pleine ascension (300 000 adhérents en 1890, 2,5 millions en 1914 !).A moins qu’elle ne soit que l’exécutante zélée de consignes politiques émanant d’hommes, dirigeants du SPD, qui sont de fait les vrais féministes.

       

      Citons August Bebel, Président du SPD en 1890, dans son livre « Femmes et Socialisme » en 1879 :

       

      « La femme sera socialement et économiquement indépendante, libre, l’égale de l’homme … »

      «… nourrices, écoles, amies, génération montante de femmes seront là pour assister la mère quand elle en aura besoin. » 

       Citons Kautsky, successeur de Bebel:« La démocratie socialiste poursuit la destruction de la famille », déjà largement entamée par l’exploitation des femmes prolétaires dans l’industrie capitaliste. Mais, dans la société socialiste :

      « Les travaux du ménage doivent devenir de plus en plus l’objet d’une profession spéciale. »

       Il est clair que les dirigeants du SPD sont, dès 1879, des féministes convaincus qui inscrivent dans leur programme des buts féministes à leur action politique. Buts en grande partie réalisés en 2010.

       Des traîtres féministes ?

      En effet, le SPD, le 1ier parti ouvrier au monde, fort de 2,5 millions d’adhérents et de 110 députés au Reichstag va, en 1914 voter la guerre ! ! ! (comme la majorité des partis socialistes européens !)

      Pourtant, en 1912, au Congrès de Bâle pour la paix, Clara s’est écriée :

      « Les femmes socialistes s’opposent à la guerre … simple extension du capitalisme. »

      En novembre 1918, la révolution allemande chasse Guillaume II et le SPD prend le pouvoir avec Friedrich Ebert, président de la république de Weimar et Gustav Noske son ministre de la guerre. Tous SPD, tous féministes ! (c’est dans leur programme depuis au moins 1892 !)

      Ils créent aussitôt des « Corps Francs » pour réprimer toute insurrection, en particulier celle des Spartakistes en Janvier 1919. Ce sera la « Semaine Sanglante » qui fera des milliers de morts parmi les ouvriers insurgés, dont Liebknecht, Rosa et Leo, assassinés sur ordre !

      Questions ?

      Comment se fait-il que des féministes, pacifistes en 1912, aient voté une guerre impérialiste, puis fait assassiner des membres de leur propre parti en 1919 ?

      Pourquoi Clara Zetkin, Spartakiste, pacifiste, amie proche de Rosa Luxemburg, ne fut pas inquiétée en 1919, et fut même élue députée du KPD en 1920 ? En 1915, les Spartakistes sont exclus du SPD. Pourtant elle dirige « l’Egalité » jusqu’en 1917 !

      De plus, elle échappera aux camps nazis après 1933, pour être choyée en URRS, alors que des milliers de communistes (pour la plupart des hommes) périssent dans ces camps.

  4. Commentaire de gastirad39:

    Léonidas: Excellente idée de fêter à notre façon les 8 Mars. Pourquoi ne pas montrer le deuil de nos droits familiaux en portant, au revers de la veste,  une photo de nos enfants voilée d’un crêpe. (ou un macaron orné d’un signe à débattre). Même discret, ce signe montrerait que les pères n’admettent pas le sort qui leur est fait ainsi qu’à leurs enfants par la justice féministe. On nous poserait des questions et nous aurions à répondre. On pourrait ainsi se compter.

    Evidemment la première année, il y aurait peu de macaron, mais peu à peu …

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Il y a quelques années, j’avais déjà lancé un certain nombre d’idées : vous les retrouverez ici en haut à gauche :

      https://www.aimeles.net/index-formation/7-2/7gactions/

      Le 15 juin en particulier, mettre un petit signe de deuil/reconnaissance à sa fenêtre.

      Votre idée est bonne mais elle me semble difficile à mettre en oeuvre personnellement, pour des questions de pudeur. Je ne suis pas comme ces femmes qui arrivent à parler de leur situation personnelle, à multiplier les plaintes pour obtenir tout ce qu’elle veulent dans la société, et même l’inverse. Cela me semble au-delà de mes capacités. Cependant, il faudrait bien que nous réussissions à investir l’espace public sur le sujet, d’une manière ou d’une autre.

    • Commentaire de kasimar:

      EN effet, c’est très bien d’en parler à l’heure où l’Internet est en passe d’être censuré et pourtant les individus sont loin d’être tous réveillés. Ce qu’il faut surtout c’est un moyen d’investir la société de façon très discrète. A mon avis la clef est de parler des problèmes que côtoient les hommes à cause des injustices qui leur sont faites, mais sans réellement les « effrayer », car des décennies d’éducation mensongère et culpabilisante, c’est pas facile pour tout le monde d’en sortir.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Journée de la femme 2015 et féminisme en général », françoisdemyre du 14/06/2015.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription