Accueil » Surveillance citoyenne » Affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ou la haine du masculin
AIMELES Antiféminisme

Affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ou la haine du masculin

Publié le 14 octobre 2019 par Léonidas Durandal à 23 h 09 min

de cette affaire. S’il n’était qu’un simple justiciable, il aurait été oublié depuis longtemps, voire pardonné. Au contraire, son emprise sur l’imaginaire de notre société a tendance à croître parce que nos soeurs n’ont pas été vengées. Elles attendent avec impatience son arrestation pour atteindre tous les hommes à travers lui en utilisant leur concept de « féminicide », véritable appel au sang.

Pourquoi nos institutions ont-elles commis une telle bourde ?

Les journaux ont fait leur autocritique, ils se sont trompés de coupable, ils ont fait amende honorable. Seulement comment ne pas penser qu’ils ont été emportés dans leur erreur par un sentiment puissant de haine, terrible, prêt à se déverser sur un innocent attrapé au hasard. Une haine du masculin oui. Car si nous ne possédions pas des tests ADN, si nous étions encore à l’époque récente de la peine de mort, nos journaux auraient contribué à faire passer à l’échafaud un innocent.

L’histoires fourmille « d’incidents » de ce genre où un pauvre type a dû payer le crime à la place d’un vrai coupable, des cas où les institutionnels ne se sont pas penchés sur la vérité, mais où ils ont cherché à marquer d’un sceau médiatique la toute puissance de la société. Un policier ne le dit-il pas suite à cette erreur : les empruntes digitales restent plus fiables que la génétique ! Sous-entendu, nous ne sommes pas responsables, et les journalistes ont été trop vite. Ou alors, les policiers écossais ont commis une erreur dans leur communication. En tout état de cause, rassurez-vous bon peuple, la machine sociale fonctionne bien, toujours, et elle ne peut condamner des innocents.

Et pourtant… nos chroniques judiciaires, en tout cas celle que je tiens depuis 4 ans, regorge d’exemples de condamnations sans preuve, et je dirais même, de plus en plus. Les coupables fabriqués sur demande le sont pour des raisons politiques, mais surtout à cause d’une haine et d’une vengeance qui, selon les statistiques de l’observatoire national des prisons, se concentre très majoritairement sur des hommes. Le vernis de la civilisation s’écaille et laisse de plus en plus entrevoir une violence de moins en moins contenue, contre le masculin.

La volonté sacrificatrice n’a pas disparu de notre société

Xavier Dupont de Ligonnès a fait l’objet de 1000 signalements jugés assez crédibles pour être recensés. 1000 personnes , certainement de bonne foi, se sont trompées pour accuser 1000 innocents, dans la rue, aperçus furtivement dans un monastère (évidemment), et ailleurs, personne ne connaît les détails exacts à part les forces de l’ordre chargées de ces affaires.

Cependant, le moins que l’on puisse dire, est qu’il navigue plus encore dans les esprits que dans le monde réel, que la traque se poursuit et j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer, qu’elle vous concerne. Car l’arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ne satisfera jamais au désir de vengeance qui sourd du comportement de ces Français, des médias et de nos institutions contre les pères.

Confondre ces deux photos, c’est vouloir voir un coupable en n’importe qui

Lorsqu’autant d’anonymes croient le voir dans le regard d’un inconnu qui lui ressemble de très loin, il est à augurer que ceux-là ne cherchent pas la justice, mais un coupable. Ils ont soif de s’identifier au camp du bien, celui qui ne se trompe jamais, qui ne fait pas d’erreur, et qui rejette ses malheurs sur les autres, sur son prochain. Ils voient en chaque homme croisé, un possible criminel. Et ils veulent sa mort, plus ou moins directement.

La justice politisée est encore plus à craindre que le gouvernement des juges

Autant dire que le travail d’humanisation dans notre société a beaucoup d’avenir si nous espérons entretenir des relations tout juste humaines. En tout cas, il devra se faire en dehors des tribunaux puisque ceux-là sont justement devenus le centre névralgique de la répression des innocents, et de la protection des coupables.

Car quand nos juges impartiaux ne chargent pas de pauvres ères pour de petites infractions commises dans une intimité qui ne « >

Lire la suite

25 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Les sans-domicile, de plus en plus souvent des personnes seules" AFP du 30/01/2020.

    Il y a deux informations qui ne sont pas communiquées par l'article. L'une, c'est normal, c'est interdit en France : est-ce que ce sont des blancs dans la rue ? L'autre, c'est plus étrange. Aucune loi en effet n'interdit de divulguer la proportion d'hommes dans les rues. Si l'Insee ou la journaliste ne l'a pas fait, il y a une bonne raison à cela. Il faut cacher que la revendication féministe est une haine du masculin. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Après les accusations d’agressions sexuelles par des patineuses, la ministre Maracineanu veut des « explications » de la fédération" AFP du 30/01/2020.

    "Roxana Maracineanu rappelle aussi que les fédérations reçoivent des subventions publiques et que la délégation de l’Etat peut leur être retirée, même si elle convient que « c’est l’arme atomique »." 

    C'est comme cette amende de 4% du chiffre d'affaire si les GAFAs ne veulent pas anticiper la censure. Des moyens disproportionnés sont mis en oeuvre, qui vont détruire les organisations de l'intérieur et la parole masculine, même s’ils ne sont pas appliqués. Typique de la peur du masculin de la part de ces femmes, et de leur désir totalitaire de tout contrôler. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Valérie Bary, la femme du volailler – L'intégrale" Hondelate raconte du 10/01/2020.

    Où comment un homme a été condamné sans aucune preuve factuelle. A sa place une femme évidemment coupable, aurait été excusé à cause de pseudo harcèlement ou autre. 

  4. Ping de Hancel de sexe male:

    Vous connaissez l’affaire John List, le Dupont de Ligonnès américain ? Hondelate a raconté son histoire glaçante la semaine dernière sur europe 1.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "Accuse-d-attouchements-par-Adele-Haenel-Christophe-Ruggia-mis-en-examen" L'Obs du 16/01/2020.

    Une tarée de plus renoue le contact avec son amoureux de manière inappropriée grâce à une justice aux ordres féministes.