Accueil » Surveillance citoyenne » Affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ou la haine du masculin
Antiféminisme Aimeles

Affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès ou la haine du masculin

Publié le 14 octobre 2019 par Léonidas Durandal à 23 h 09 min

les regarde pas, ils accomplissent une oeuvre bassement politique en jugeant selon deux poids et deux mesures ceux chez qui ils détectent une absence ou une présence de politiquement correct.

Juste après la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, nos croyants gauchistes se réjouissaient de détenir, enfin, le coupable idéal en matière de violences conjugales. Mais comme d’habitude, la vérité a fui à leur approche et leurs mensonges sont devenus visibles.

En creusant, loin des caricatures basées sur des superstitions, la frontière entre innocence et culpabilité devient toujours plus floue. Ici, sous la pression féministe, ces deux états se sont carrément inversés puisque les tenants de la violence légitime, ainsi que le 4ème pouvoir, se sont révélés être de simples excités avides de se payer sur la bête au point de risquer de faire condamner un innocent. Les acteurs de cette farce ont repris à leur propre compte le scénario de féminisation totalitaire de notre société et face au fiasco, ils tentent désormais d’échapper au clair constat de leur échec par force excuses et dénis. Espérons qu’ils n’y arrivent pas.

16 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Accuse-d-attouchements-par-Adele-Haenel-Christophe-Ruggia-mis-en-examen" L'Obs du 16/01/2020.

    Une tarée de plus renoue le contact avec son amoureux de manière inappropriée grâce à une justice aux ordres féministes. 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.