Accueil » Femme moderne misérable » (Audio) Alice au pays du travail : vie de merde et matérialisme
Antiféminisme Aimeles

(Audio) Alice au pays du travail : vie de merde et matérialisme

Publié le 10 octobre 2014 par Léonidas Durandal à 15 h 54 min

Pour accéder au témoignage, cliquez ici

Octobre 2014, France Culture.

106 Commentaires

    • Commentaire de Cyrus:

      Bonjour Monsieur Durandal,

      C’est un très bon article. Cette femme est de bonne foi, intelligente, dotée d’une âme esseulée, fatiguée de notre monde, se pose beaucoup de bonnes questions et mériterait de croiser votre route. Elle changerait peut-être pour le mieux.

      Cordialement,

      Cyrus

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “C’est l’amour à la page” France TV du 26/11/2016.

    J’ai lu les commentaires de beaucoup de femmes outrées à la vue de cette vidéo.
    Elles disent que ce n’est pas de l’amour, que c’est dégueulasse, qu’il est vieux et riche et qu’il en a profité etc…
    Au contraire, si je fais fi de tout l’arrière plan féministe, je vois un petit couple heureux, avec enfants, qui a l’air de s’entendre plutôt bien.
    Et puis, même s’il faut philosopher, qu’est-ce qui est le plus moche : cette relation ou bien tous ces divorces avec pertes et fracas qui détruisent les enfants et les adultes en Occident ?
    En vérité, ces nombreuses femmes occidentales outrées ne veulent pas voir à quel point elles sont devenues laides, fainéantes et inutiles. Elles sont jalouses parce qu’elles sont en train de rater leur vie et qu’elles ont peur d’être abandonnées, quand elles n’ont pas déjà brisé leur couple. Elles ont peur que les hommes en Occident s’aperçoivent de ce qu’elles sont devenues, et à quel point le féminisme qu’elles ont légitimé, est hideux.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “LE JOUR OÙ J’AI DIT “CA SUFFIT!””, Marie Claire de 2008.

    Une femme battue qui règle le problème sans le recours à l’Etat.

    Une femme indépendante qui arrête son métier et s’appuie sur son mari pour vivre sa passion.

    Une femme totalitaire dans son quotidien qui se fait remettre en place par son entourage.

    Et Marie-Claire qui fait la promotion de toutes celles-là. Ben Marie-Claire, qu’est-ce qui t’arrive ?

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “”Celibadtrip”, voyage dans l’enfer du célibataire”, Figaro du 21/04/2016.

    Où sont passées les utopies concernant la “libération” sexuelle ?

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Normandie : l’étonnant sang-froid d’une patronne de bar face à un braqueur”, figaro du 18/04/2016.

    Prête à mourir pour sauver sa caisse. En fait, elle est déjà morte.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Amoureuse d’un migrant : « M’a-t-il aimée ? M’a-t-il utilisée ? “” Le Monde du 28/03/2016.

    L’envers du comportement d’Alice qui rejette la vie : la misère affective, l’immaturité des cruches “amoureuses” de migrants (et plus généralement de toutes ces femmes qui vont en Afrique pour sucer un peu de leur société traditionnelle).

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Misère affective : les limites de la remise en question (John sex-workout)”

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Catho tradi, ma famille est une image d’Epinal. J’ai appris à faire ma vie loin d’eux” L’Obs du 10/02/2016.

    Bon sang, le niveau de réflexion de la fille !

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Mallaury Nataf dans une situation dramatique”, Figaro du 10/12/2015.

    Encore une qui a cru au miroir aux alouettes et a fait rêver des millions de gens en ce sens. Bizarrement elle a donné le même nom à son enfant que la fille de Brad Pitt qui se prend pour un garçon… IdH.

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Le voyage du père

  10. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Périscopeuse : quand le voyeurisme est poussé à l’extrême”, Figaro madame du 24/08/2015.

    La théorie de la jeune fille, ou l’égocentrisme féminin, proposé comme un miroir aux alouettes.

  11. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Faire rire les salariés : la formule magique des entreprises”, Figaro du 29/07/2015.

     

    Superficialité, et non joie intérieure profonde, voilà le programme moderne d’épanouissement au travail pour les femmes.

  12. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Madame Network : comment profiter de l’été pour faire décoller sa carrière ?”, Figaro madame, Lucile Quillet du 20/07/2015.

    Les conseils de Figaro Madame qui pourraient tout aussi bien concerner un homme. Pourquoi Figaro Madame existe-t-il : pour qu’un jour Figaro et Figaro Madame fusionnent et qu’il n’y ait plus de différences entre hommes et femmes. Belle conception de la féminité.

  13. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Les filles de femmes actives font de meilleures carrières”, Figaro Madame du 26/06/2015.

    Plus les femmes sont matérialistes, plus elles deviennent inaptes à s’intéresser à leur famille. Quelle gloire ! Bientôt toutes cadres supérieures ? Allez, si on arrêtait l’hypocrisie petite bourgeoise ?

  14. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Au secours, mon ex s’est recasé tout de suite après notre rupture”, Figaro Madame du 03/06/2015, Lucile Quillet.

     

    Et mince, ses articles commençaient à devenir plus nuancés.

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.