Accueil » Surveillance citoyenne » Autopsie du féminisme dans nos journaux français
AIMELES Antiféminisme

Autopsie du féminisme dans nos journaux français

Publié le 21 octobre 2014 par Léonidas Durandal à 22 h 04 min

href= »http://web.archive.org/web/20150402222618/http://lci.tf1.fr/france/societe/quelles-seront-les-premieres-cibles-de-macholand-fr-8501791.html » target= »_blank »>TF1 soulignera le côté sérieux et politique de l’affaire.

France info justifiera la censure de certaines formes d’humour « machistes ».

France inter restera dans le déni des réalités publicitaires en oubliant que les femmes sont envisagées par le marketing comme les premières prescriptrices d’achat dans les foyers ce qui fait qu’on s’adresse spécifiquement aux femmes, non par sexisme, mais par intérêt.

Le Mouv’ fera un parallèle douteux entre une pseudo absence de cabale organisée contre Eric Zemmour et la sortie du site macholand.fr, qui est pourtant la mise en oeuvre généralisée d’une forme de cabale contre tous ceux qui ne pensent pas pareil.

Closer appuiera sur le soutien de Macholand.fr à notre ministre de la ré-éducation nationale.

La Provence invitera ses lecteurs à participer à l’action.

Elle appuiera sur la victimisation.

Le Figaro Madame présentera le dispositif comme une initiative citoyenne d’utilité publique.

Jusqu’en Belgique dhnet.be ou en langue anglaise avec france24 on normalisera l’initiative, qui sait, pour donner des idées à d’autres ?

Une initiative illégale et anecdotique relayée par la quasi-totalité de la presse. Les affirmations et les points de vue féministes adoubés. Des relais aussi bien dans la presse régionale qu’à l’international. Un sujet non sérieux et traité par dessus la jambe repris en cœur par tous ou presque. A l’occasion du lancement féministe de www.macholand.fr, la presse française aura affiché son parti pris idéologique de manière extraordinaire.

Pour mettre en relief cet exemple, il faut dire que parfois, c’est encore pire… comme lorsque ces mêmes journaux relaient des mensonges créés de toute pièce (voir le discours féministe d’Emma Watson à l’ONU et les menaces de viol qui s’en seraient suivies). Ou comme lorsqu’un flot de dépêches AFP féministes, est repris par l’ensemble des autres journaux, à l’identique dans chacun de ceux-là (Femens à Milan le 16/10/2014 par Le Nouvel Observateur, Le Figaro, Le Point, 20minutes, Le Parisien, 20minutes, 7sur7.be, Le Monde, RTS.ch, reprise à l’identique du texte ou de la vidéo de l’AFP…).

 

Le cas spécifique de l’AFP.

Des articles non signés, un relais international, des prix compétitifs, une information courte qui a tout l’air d’être objective, l’AFP est l’organe parfait de manipulation médiatique. Les assistants sortis verts-moulus de leur école de journalisme, ou de sciences po avec leurs grandes idées, payés au lance pierre et frustrés de la possibilité d’exprimer une opinion commune, en profitent pour inonder les rédactions partenaires d’annonces qu’ils jugent importantes, en particulier s’il s’agit de la défense du droit des femmes. Alliés de la rouerie marketing féministe, ils fournissent un flot de nouvelles qui font masse auprès des rédactions et qui donnent une importance démesurée à l’idéologie féministe auprès du public. Aucune réflexion partisane, aucun point de vue officiel, aucun travail d’analyse fourni, le lecteur a l’impression de pouvoir se faire une opinion objective à partir de l’information brute, il se sent flatté dans son indépendance intellectuelle au moment même où il cultive son ignorance. Le point de vue pro-féministe est tout juste voilé. Souvent il est clairement affirmé dans des domaines qui semblent pourtant éloignés de la problématique féministe et où cette idéologie règne sans partage (culture théâtre). L’incompétence idéologique des journalistes, la mauvaise organisation des rédactions, leur impuissance à créer un modèle rentable en dehors des subventions d’Etat, la peur d’être ostracisés, les habitudes, parfois même les coucheries comme nous l’a montré notre propre président de la République,  tout se conjugue pour faire de ce système, le plus grand marasme intellectuel de l’histoire occidentale.

Poutine

Retrouvez le blog de M Sani ici

 

Les journalistes qui écrivent dans plusieurs rédactions.

En plus d’être sortis des mêmes écoles, de penser de manière identique, d’avoir le même profil psychologique, ces journalistes écrivent dans plusieurs journaux censés avoir des divergences d’opinion. En fait, le copinage et le déni des réalités est tel, que beaucoup de rédactions ne s’inquiètent aucunement d’avoir des points de vue différents entre elles. Elles vendent leur merde en changeant seulement l’étiquette.Quand ces journalistes n’écrivent pas dans les mêmes journaux, ils suivent un parcours de formation similaire. Si l’un de ceux là est passé par voxeurop, streetpress, terraeco, revue21, le Huffington Post, les Inrocks et « >

Lire la suite

30 Commentaires

  1. Ping de Hancel de sexe male:

    Où va le féminisme ? Ce matin pendant ma séance de muscu, j’ai pas été trop déçu d’écouter l’émission Réplique de Finkielkraut sur France culture. Extrait :

    « Depuis l’affaire Weinstein, ce magnat hollywoodien qui, pendant trente ans, a profité sans vergogne de sa position de pouvoir pour contraindre des actrices débutantes, ou confirmées, à avoir des rapports sexuels avec lui, et depuis le mouvement Metoo, qui a amplifié le scandale, le combat féministe est à nouveau très présent sur la scène politique mondiale et il n’a pas fait relâche, il ne s’est pas confiné, pendant la pandémie que nous venons de vivre. Ce qui a fait tenir la société, c’est « d’abord une bande de femmes », a déclaré Christiane Taubira…. »

    Lien pour réécouter l’émission :

    https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/ou-va-le-feminisme-0

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Les élus du personnel du groupe Canal+ exigent le départ d’Eric Zemmour de CNews" Le Monde du 21/10/2019.

    Unanimité pour virer un confrère. Il y a pas à dire, la diversité d'opinion est grande dans nos médias.