Accueil » Moyens déloyaux » Campagne contre le harcèlement du HCE : couper les relations entre hommes et femmes
AIMELES Antiféminisme

Campagne contre le harcèlement du HCE : couper les relations entre hommes et femmes

Publié le 12 novembre 2015 par Léonidas Durandal à 13 h 58 min

trop proches de leur mère n’ont que le choix de l’immaturité. Sans apprentissage, ils construiront de génération en génération des familles toujours plus instables, jusqu’à être stérilisés. A noter que si les femmes trouvent la rue si dures pour elles, ce n’est pas à cause du manque d’égalité, mais parce qu’au contraire, elles y sont peu habituées. Dans la rue, elles doivent faire face à ce qu’elles sont, raison pour laquelle les féministes voudraient bien instaurer une énième forme de domination en ce lieu.

 

Retour à la réalité

Le harcèlement de rue, en vérité, c’est de la drague ratée. Les féministes n’ont surtout aucune compassion pour les apprentis. Seuls les plus forts, bien éduqués, ont droit de citer. Les autres doivent tout bonnement être mis sous les fers. Voilà la douceur féminine légendaire à l’oeuvre. La sélection est impitoyable, voire la stérilisation. Ceux qui réussissent à forcer leur désir de femme ont tous les droits. Ils ne s’en privent pas et montrent même leurs étonnants résultats sur internet.

L’hypocrisie est tellement criante que les féministes doivent alors mettre en oeuvre des cabales contre eux pour conserver l’apparence du vrai.

 

Julien Blanc, interdit d'entré en Angleterre, au Brésil, en Australie, doit se justifier sur CNN après un article du Time magazine sur ses méthodes de séduction de rue

Julien Blanc, interdit d’entrée en Angleterre, au Brésil, en Australie, doit se justifier sur CNN après un article du Time magazine sur ses méthodes de séduction de rue

Ceux-là réussissent quasiment à baiser une fille dans la rue qui semble y prendre goût, mais qu’importe, aucune femme n’aime paraît-il être draguée lourdement…

Paroles de Femmes la Websérie – Episode 1 par Makiandco

Les malchanceux, pas assez plaisants, pas assez riches, pas assez brutaux pour elles, n’ont qu’à aller se rhabiller. Ils alimenteront les statistiques délirantes du haut conseil à l’égalité affirmant que 100 % des femmes ont été agressées sexuellement ou ont été victimes de harcèlement sexiste dans les transports en commun (1). Les chiffres précédents, complètement contradictoires n’étaient semble-t-il pas assez percutants (2). Ni les arrestations réelles (8). Sans parler de méthodologie (9) A l’époque est-ce qu’un Gérard Depardieu dans « Le dernier métro », serait rentré dans ce genre de statistiques ?

Ou ces beaux mâles chanté par Edith Piaff et qui l’embrassait dans le cou durant une danse…

J’m ‘en Fous Pas Mal – Edith Piaf par shushhorseback

Entre temps, notre société sera entrée en décomposition. La libération sexuelle aura libéré les femmes d’une hypocrisie qui leur manque désormais. Il fallait le faire. Qui court après la société passée si ce n’est les féministes qui ont contribué à la détruire ? Ces nouvelles mémés sont les premières à nous parler d’avancées, de progrès, d’immigration… elles ne manquent pas de culot. Incohérentes à tous les plans, elles veulent pouvoir reconquérir la rue. En ce lieu, il est pourtant bien loin le mâle blanc de plus de 50 ans hétérosexuel qu’elles ont l’habitude de dénoncer. En matière de domination patriarcale, disons plutôt qu’elles ne supportent pas de se voir à égalité avec de pauvres bougres féminisés, tout simplement. Désirant tout et son inverse, elles obtiendront ce qu’elles obtiennent d’habitude quand les hommes les laissent faire : le totalitarisme social, une violence sourde à leur égard et la solitude pour tous.

1 « Avis du HCE sur le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun », HCE avril 2015.

2 « Harcèlement de rue : l’épidémie mondiale », Figaro du 09/10/2014.

3 « Harcèlement de rue à New York : gros coup de pub », Homme libre du 30/10/2014.

4 « Elle filme les insultes machistes ordinaires » Figaro du 30/07/2012.

5 « Pour une femme, se faire siffler dans la rue, c’est plutôt sympa ?  Non », Rue89 du 16/04/2015.

6 « L’Argentine légifère sur le harcèlement de rue », Figaro du 05/05/2015.

7 « Stop harcèlement de rue », Diglee du 02/06/2014.

8 « Mieux que le viagra : 14 harceleurs hyperactifs sexuellement », Homme libre du 04/11/2015.

9 « 100 % des femmes harcelées, un rapport fou », Homme libre du 21/04/2015.

10 « >

Lire la suite

71 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Harcèlement de rue : le boom des applis pour se protéger" Le Point du 22/09/2020.

    Voilà un étrange mélange de délation et de business sordide. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Consentement dans le couple : "Beaucoup de femmes ont du mal à formuler leur refus"" Figaro du 03/06/2020.

    Toujours cette attitude puritaine et stérilisante qui voudrait que toute relation sexuelle fût précédée d'un contrat signé "lu et approuvé". Quelle méconnaissance des rapports humains de la part de ces femmes et de ces hommes qui souscrivent à de telles balivernes. D'où leur vient ce manque d'humanité ? 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.