Accueil » Ambiance au travail » Candidature au poste de chargé d’égalité hommes-femmes
Antiféminisme Aimeles

Candidature au poste de chargé d’égalité hommes-femmes

Publié le 11 décembre 2018 par Léonidas Durandal à 19 h 56 min

Madame la responsable du recrutement,

Vous pourriez vous étonner qu’un mâle puisse proposer sa candidature à un poste de chargé d’égalité hommes-femmes au sein de votre grande entreprise, mais je vais vous démontrer par la présente lettre, les nombreux avantages d’un tel choix.

Tout d’abord, imaginez combien vous ne serez pas suspecte de discrimination !

Car ne nous voilons pas la face, si égalitarisme il doit y avoir, il se fera de par un nivellement vers le bas. En ces temps de crise, je n’imagine pas qu’une entreprise décide soudainement d’augmenter le salaire de tous ses employées femmes alors que précédemment, elle ne les jugeait pas assez rentables pour cela. Bien entendu, à cause de cette baisse du salaire des hommes, vous risquez de perdre vos meilleurs éléments mâles. Mais je saurai agir avec le plus de doigté possible pour ménager la chèvre de la compétence et le choux de la justice sociale.

Les hommes qui seront très essentiels à votre organisation, je maintiendrai leur salaire en augmentant celui de leurs consœurs moins efficientes. Et ceux qui auront probablement des difficultés à retrouver un travail, je baisserai leur salaire pour l’ajuster à celui des femmes moins rentables. Ainsi tous seront à égalité ! Croyez que cette dernière catégorie d’hommes entravés par leurs obligations est beaucoup plus nombreuse grâce à la crise que celle des hommes libres de tout engagement. Du coup, je pense même réussir à vous faire gagner de l’argent en abaissant la moyenne des salaires.

Deuxièmement et pour tout vous dire, je ne crois pas en la rentabilité comme principal objectif pour une entreprise. Je pense que les questions de justice sociale devraient prévaloir quitte à ce qu’elles fassent faire faillite à la dite entreprise si elle est incapable de remplir cette exigence égalitaire. L’entreprise doit être au service de grandes causes avant de penser à faire de l’argent. D’ailleurs, si elle favorise odieusement les hommes, n’est-ce pas à cause de la domination patriarcale de toujours, et non pour des questions de rentabilité ? C’est bien la preuve que les entreprises en occident n’ont jamais vraiment pensé à gagner de l’argent, mais qu’elles ont appliqué un machisme militant dans la gestion de leur personnel. Du coup, pourquoi nous intéresser à ces questions de choix individuel, de compétence, de performance et autres billevesées qui ne cachent qu’une volonté tyrannique des hommes d’opprimer les femmes en les faisant travailler pour beaucoup moins cher ?

Vous voyez, je n’ai aucune compassion spéciale pour mon sexe. En vérité, et pour vous faire toucher du doigt l’étendu de ma motivation, je ne crois absolument en rien de ce que je viens d’écrire. Rassurez-vous, je vous ai fait une petite blague dont j’espère, vous ne me tiendrez pas rigueur. Mais non, je ne suis pas un de ces fanatiques incapable de juger d’une situation de manière pragmatique et qui vote des lois au gouvernement. Je suis seulement quelqu’un d’intéressé pour qui compte l’argent qu’il ramènera à la fin du mois. Vous pouvez donc me faire une absolue confiance. J’ai besoin de ce travail et j’agirai sans l’ombre d’un remord, sans tenir compte d’une pseudo solidarité de sexe, ou autres questions parasitant une prise de décision efficace.

Au fond de vous, vous savez qu’il vous faut un homme si vous voulez que ce travail soit fait. Et s’il est amoral, vous aurez décroché la timbale.

En effet, si vous ne pouvez vous permettre de recruter un fanatique, vous ne pouvez pas plus prendre quelqu’un avec une conscience morale, car ce faisant, vous risqueriez de vous retrouver avec un hurluberlu qui vous opposera tout un tas de considérations philosophiques et pratiques, considérations qui entraveront de fait ce concept de domination patriarcale sous-tendu par la loi.

Vous pourriez également être tentée de recruter une femme à ce poste. Cependant, elle risquerait d’être jalouse de ses consœurs qui auront un salaire augmenté de manière arbitraire. Ou bien elle pourrait avoir de la commisération pour l’autre sexe à cause d’une attirance sexuée coupable. 

Par contre, un homme tel que moi, hétérosexuel, sans morale, n’hésitera à favoriser des femmes pour s’attirer leurs bonnes grâces, voire plus. Il n’hésitera pas non plus à sanctionner un concurrent mâle qui pourrait lui faire de l’ombre dans l’entreprise, et qui pourrait même remettre en cause son poste si des quotas d’hommes et de femmes devaient s’appliquer dans votre structure à l’avenir.

C’est vrai. Vous êtes une femme. Je suis un homme, et vous pourriez penser que je suis pourvu de nombreux handicaps naturels. Par exemple, la solidarité féminine n’est pas de mes prérogatives. Mais “>

Lire la suite

7 Commentaires

  1. Ping de François ALLINE:

    Bonjour Léonidas, Bonjour à tous les commentateurs. Cet article sur les inégalités (bidons) salariales qui j’espère vous intéressera : https://www.contrepoints.org/2018/12/15/332483-lecart-salarial-entre-hommes-et-femmes-sexplique-par-des-choix-de-carriere

  2. Ping de Cyrus:

    Bonjour Monsieur Durandal,

    J’espère que vous allez bien. Je vous souhaite un joyeux Noël et une très bonne année 2019, pleine de santé, de joie et de prospérité. Je lis vos articles avec un enthousiasme toujours élevé et ai écouté certaines de vos émissions radiophoniques avec le sourire aux lèvres.

    Je souhaite à la France et aux Français d’aller mieux en 2019 qu’en 2018 et à votre blog d’attirer de nouveaux venus à la recherche de la vérité et de la rédemption.

    Je vous remercie de votre travail d’éveil des consciences, grandement apprécié.

    Cordialement,

    Cyrus

     

    • Ping de Cyrus:

      Bonjour Madame Manuela,

      Comment allez-vous ? Je vous souhaite, ainsi qu’à votre famille, un joyeux Noël et une très bonne année 2019, pleine de santé, de joie et de succès.

      Je ne crois pas me tromper en disant que désormais vous avez 30 ans. Par curiosité, qu’est-ce que ce changement de décennie a suscité en vous ?

      Bien à vous,

      Cyrus

       

      • Ping de Manuela:

        Je vais très bien merci beaucoup j’espère que vous aussi?

        Je vous souhaite également une très bonne année, une excellente santé et j’espère beaucoup d’amour.

        Oui en effet j’ai eu 30 cette année comme vous d’ailleurs vous prenez vos 31 ans fin janvier n’est ce pas? Pour être honnête ça m’a donné envie d’avoir un autre enfant avant qu’il soit trop tard. Si Dieu le veut et si il peut aider mon mari à travailler pour la parité, pour une fois je ne serais pas contre…

        A part ça, le changement de décennie n’a rien changé chez moi, j’ai même hâte d’être vieille je pourrais être encore plus peste. 😀

         

         

        • Ping de Cyrus:

          Bonjour Madame Manuela,

          Oui, je vais très bien. Je vous remercie beaucoup de vos vœux. L’année 2018 fut une année exceptionnelle, où j’ai atteint la quasi-totalité de mes objectifs. Cela fait du bien d’accumuler les succès. Depuis que la politique ne fait plus partie de mon horizon, je suis plus heureux, plus calme et plus détendu. Je n’ai plus de pensées noires. Je profite davantage de la vie, suis plus souriant et apprécie davantage les petites choses de la vie.

          L’année 2018 fut certainement l’une des meilleures années de mon existence. Elle correspond d’ailleurs à mes 30 ans, comme vous l’avez souligné, ce que je trouve encore mieux et fortement symbolique. Un changement de décennie qui commence si bien ne peut que me réjouir.

          En effet, j’aurai 31 ans à la fin du mois de janvier.

          Je suis heureux que vous alliez bien et que votre famille soit fort aise.

          Que Dieu vous bénisse.

          Cordialement,

          Cyrus

           

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.