Accueil » Archives pour la catégorie 'Rire'
Antiféminisme Aimeles

Rire

L’humour expliqué aux femmes

Publié le 3 octobre 2019 par Léonidas Durandal

Face au tout féminisation dans notre société, nous n’avons que deux choix. Soit apprendre l’humour aux femmes, soit renoncer à l’humour. C’est devenu une question de survie. Rien que cette semaine, un restaurateur se retrouve devant le tribunal correctionnel pour avoir affiché dans son établissement : «Mon secret séduction tient en trois mots: gentillesse, humour, bagou. Si ça ne marche pas? Je me contente des premières lettres» . Pour ce bon mot, il risque 45000 euros d’amende et 5 ans de prison. Aussi dans le Figaro de cette semaine, je me fais traiter de « mâle blanc beauf impuissant »,

parce que j’aurais oser rire de Greta la bêcheuse avec certains de mes congénères. Le Monde le confirme en sous-titrant dans un de ses articles : « Les remarques sexistes ou sexuelles, sous couvert d’humour, sont de moins en moins tolérées dans un milieu où les filles sont plus nombreuses qu’il y dix ans. ». Or qu’est-ce que l’humour sinon prendre de la distance sur des sujets sérieux. S’il n’est plus possible de le faire concernant nos différences sexuées, le journal Le Monde n’est pas dérangé par le sexisme, il est dérangé par l’humour. Trêve d’hypocrisie.

Comme il m’est difficile de renoncer à l’humour, comme il va nous être difficile d’échapper au tout féminisation dans les décennies à venir, il ne me reste qu’une option : vous apprendre l’humour mesdames.

Chères consoeurs du sexe faible, dotées d’un tout petit clitoris en lieu et place de nos immenses pénis, l’humour a pour but de dire de manière acceptable ce qui inévitablement provoquerait la guerre entre personnes à vues différentes.

Exemple. Je ne peux pas dire à une femme qu’elle m’emmerde parce que c’est une femme (bien que d’autres se le soient permis à des époques moins totalitaires

). Ou encore que je désire la trépaner avec mon sexe. Par contre, je peux parler « d’éternel féminin » ou d’envie de « mettre la bûche dans l’âtre ». Voilà ce qu’on appelle des allégories. Elles ont pour but de rendre possible l’expression de sentiments purs sans choquer votre pruderie. Généralement, elles provoquent l’hilarité du public masculin qui comprend avec exactitude ce qui est dit par des moyens poétiques. La poésie, le romantisme, c’est important pour un homme.

Notez le, l’humour est probablement une invention des hommes pour répondre aux incapacités intellectuelles et affectives des femmes  à affronter la réalité (lié à un complexe de supériorité). Plus généralement, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il ne faut pas parler franchement à une femme, jamais, c’est une faute de goût, encore pire que de s’essayer à l’humour avec elles. Les femmes à qui vous parlez franchement vont l’assimiler à de l’insoumission. Si vous faites de l’humour avec elles, elles risquent juste de ne pas comprendre, ou de mal comprendre, ce qui sera toujours jugé préférable à une quelconque volonté d’émancipation de votre part.

Nous sommes donc devenus plus intelligents en tant qu’hommes, en développant des formes d’humour diverses pour contourner votre petite tyrannie domestique. Parfois, le diable porte pierre. Cela nous permet de respirer émotionnellement. Sans, nous risquerions de vous le mettre en pleine tronche, notre humour. L’humour fait donc baisser mécaniquement le niveau des violences conjugales. Or, voilà que les féministes luttent contre (preuve 1, preuve 2, preuve 3), mais passons… Recentrons nous sur l’objet de cet article : identifier l’humour pour une femme, le repérer, voire, soyons fous, en faire.

Apprendre à connaître la culture de son pays : l’humour gaulois

Vous connaissez peut-être encore la gauloiserie même si elle se fait bien rare dans notre pays récemment civilisé par les progressistes (

). Il s’agit de volontairement mettre mal à l’aise son interlocuteur par des allusions explicites à son activité sexuelle ou à celle de son entourage. Si le dit interlocuteur, le prend à la rigolade, il n’y aura pas lieu de se battre pour défendre son honneur. “>

Lire la suite

Pages : 1 2 3

Soyez le premier à laisser votre commentaire

(Micro fiction) Gérard et le football féminin

Publié le 14 juin 2019 par Léonidas Durandal

Impossible de vomir partout, physiquement. Trop de gens, trop d’images, trop de paroles nauséabondes, pas assez de bile dans son estomac aguerri. Nous étions revenus aux pires heures de fiottisation de notre histoire et Gérard était seul, avec sa bite et ses deux burnes en guise de baïonnette au milieu d’un champ de bataille infini.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

13 commentaires. Participez à la conversation

(Ligue du Lol, réminiscence) La soupe était trop chaude

Publié le 1 mars 2019 par Léonidas Durandal

Un homme de 88 ans s’est débarrassé de sa femme de 93 ans parce qu’elle lui avait servi de la soupe trop chaude. Avec Libération, j’en suis tout abasourdi. Comment un mari a pu tenir aussi longtemps avec une épouse qui ne savait pas faire la cuisine ? Elle était au courant pourtant, depuis 70 ans, Gérard aimait la soupe ni trop chaude, ni trop froide. Il la voulait comme la faisait sa mère. Rien de plus, rien de moins. Il avait accepté de prendre une femme plus vieille que lui, d’être cocu, que son intérieur soit un vrai capharnaüm, que ses enfants ne soient pas les siens, qu’elle lui pourrisse les oreilles de ses médisances, mais il était intransigeant en matière de cuisine. Il fallait que la soupe lui soit servie à point.

Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2

Soyez le premier à laisser votre commentaire

Des campagnes contre les violences sexistes dirigées uniquement contre les hommes. Contre les hommes blancs. Et dedans, le bon nègre est toujours gentil ! Une vraie caricature. L’homme blanc, il a le dos large mazette. Jusqu’à nourrir de grosses salopes qui se permettent de lui cracher à la gueule.  C’est la dernière invention du gouvernement et de nos élites indifférenciées. La violence matriarcale revient plus forte que jamais pour éradiquer du masculin, ou provoquer une réaction en lui, je ne sais plus bien. Lire la suite de cet article »

Pages : 1

6 commentaires. Participez à la conversation

(Vidéo) Etude du CNRS : les hommes auraient privé les femmes de viande

Publié le 13 décembre 2017 par Léonidas Durandal

Les femmes seraient trop petites parce que les hommes les auraient privés de viande. Une blague ? Non. Du pur féminisme.

Nous sommes encore au 19ème siècle ou des femmes peuvent déclarer, sans risque d’être enfermées, que “la science est une invention masculine”.

Hier, cette science incomprise et dénoncée comme masculine était ignorée, voire honnie par de nombreuses femmes qui voulaient inventer autre chose. Aujourd’hui, indifférenciation oblige, ces femmes ont conquis les plus hautes places au sein d’un des principaux organismes de recherche d’Etat français : le CNRS. Et si elles acceptent la notion de science du bout des lèvres, elles ne la comprennent toujours pas. Il faut la féminiser pour la rendre valide. D’où toutes les aberrations d’une Catherine Vidal ou d’une Françoise Héritier que seule une société en pleine déchéance et riche a pu nous imposer.

Enième Odile Fillod, la journaliste de France info, excusez du peu, nous présente ici des résultats de recherche ridicules car basées sur des hypothèses qu’un garçon de lycée serait capable d’invalider.  Prendre au sérieux de tels développements, serait tout aussi ridicule. Cette fois, j’ai choisi d’en rire un peu, même si comme on le voit clairement ici, l’égalité a de tristes conséquences en Occident :

Si problème sur Rutube, essayez sur Dailymotion.

Pages : 1

36 commentaires. Participez à la conversation

(Audio) Frères catholiques, plus jamais ça !

Publié le 22 novembre 2017 par Léonidas Durandal

A un moment donné ou à un autre, il faut savoir pousser un cri et dire stop.

Si la vidéo ne s’affiche pas, essayez sur Dailymotion

Pages : 1

9 commentaires. Participez à la conversation

Le pot au feu et la rose

Publié le 9 octobre 2017 par Léonidas Durandal

Beaucoup d’hommes ont tendance à reprocher aux femmes ce qu’elles sont, et en premier lieu d’être incompréhensibles. Or c’est bien souvent parce qu’ils n’arrivent pas à les comprendre qu’ils les aiment. Dès lors, il ne faut pas s’étonner de voir de nombreuses femmes adopter des comportements excentriques au possible, pour répondre à cette attente. Lire la suite de cet article »

Pages : 1 2 3

12 commentaires. Participez à la conversation

(Pour accéder à l’audio, cliquez sur la bande ci-dessous ou bien ici s’il y a des difficultés)

Pages : 1

7 commentaires. Participez à la conversation

(Vidéo) Ce que les hommes attendent des femmes depuis toujours

Publié le 26 septembre 2016 par Léonidas Durandal

Ceci est une réponse à la vidéo de Virginia Vota “Ce que les femmes attendent des hommes aujourd’hui” :

“Ce que les hommes attendent des femmes depuis toujours” :

Ce que les hommes attendent des femmes depuis toujours от Léonidas Durandal на Rutube.

Si le lien ne fonctionne pas, essayez sur Dailymotion en cliquant ici.

Pages : 1

6 commentaires. Participez à la conversation

(Vidéo) Femmes au volant : la mort n’attend pas

Publié le 13 avril 2016 par Léonidas Durandal

Le lien direct sur Rutube si la vidéo ne se lance pas.

Pages : 1

4 commentaires. Participez à la conversation

(Vidéo) Je fus féministe

Publié le 5 juillet 2014 par Léonidas Durandal

Si le lien ne fonctionne pas, essayez sur Dailymotion :
Lire la suite de cet article »

Pages : 1

7 commentaires. Participez à la conversation

Non aux femmes battues

Publié le 28 mai 2014 par Léonidas Durandal

Ce qui s’est passé durant l’élection européenne est inadmissible.
Lire la suite de cet article »

Pages : 1

3 commentaires. Participez à la conversation

Appel à un vote solennel dimanche 25 mai 2014

Publié le 23 mai 2014 par Léonidas Durandal

Lire la suite de cet article »

Pages : 1

5 commentaires. Participez à la conversation

La journée de la femme

Publié le 8 mars 2014 par Léonidas Durandal

Lire la suite de cet article »

Pages : 1

10 commentaires. Participez à la conversation

(Vidéo) Ecraser les Mosos.

Publié le 14 février 2014 par Léonidas Durandal

Le ridicule des personnes qui défendent la faiblesse n’a d’égal que leur propension à se soumettre à la tyrannie.  Avec cette vidéo, le professeur Durandal, remet la jeunesse sur de bons rails… Vidéo. Lire la suite de cet article »

Pages : 1

12 commentaires. Participez à la conversation