Accueil » Non classé » Ces hommes violés par la société incapables de se remettre en question
AIMELES Antiféminisme

Ces hommes violés par la société incapables de se remettre en question Mâles alphas et autres conneries

Publié le 20 mai 2021 par Léonidas Durandal à 11 h 39 min

Tour de passe-passe, ils cherchent alors à se convaincre qu’ils ont réalisé un exploit formidable contre le consentement des dites femmes ou parce qu’ils auront réussi à les persuader qu’ils étaient des gars biens, voire sérieux (en mentant donc) !

En vérité, plus ces femmes obtiennent ce qu’elles veulent avec eux, une attitude particulière, un comportement qui leur plaît, quel qu’il soit d’ailleurs, plus ils ont l’impression d’être forts. Ils ne songent même pas qu’ils sont ainsi les instruments de ces femmes, des prêts à jouir, des godemichés pour salopes capricieuses, qui s’adaptent à toutes leurs attentes, des égarés de la bite. Non, ils s’imaginent avoir gagné un prix de grande valeur en assouvissant leurs plus bas penchants avec des traînées qu’ils idéalisent telles des forteresses de valeur. Et ils appellent cela être un alpha ! La force pour eux, c’est d’avoir convaincu une femme frivole ou de la convaincre du bien fondé d’une vie frivole ! d’obtenir en fait ce que ces femmes désirent au plus profond de leur bestialité : de l’attention de la part d’un acteur porno bénévole ! sans songer que ces femmes se gargarisent plus de leur désir de mâle masturbateur qu’eux-mêmes n’en éprouvent.

Dans cet article (« Pourquoi les hommes chrétiens ne méritent pas de vierge », Edward Twatch), un militant qui se présente comme un mauvais garçon chrétien, se rengorge d’avoir pris la virginité d’une pratiquante, envers et contre tous ces puceaux de bénitier qui ne savent pas s’affirmer en tant qu’homme. Mais je dirais : qu’est-ce que cela prouve ? Qu’une femme lui a fait renoncer à ses propres idéaux en lui donnant sa virginité et qu’elle est parvenue à ses fins bien plus qu’il n’y est arrivé lui-même. S’il y a un comportement qui excite les femmes, c’est bien d’obliger un homme à renoncer à toutes ses valeurs pour elle. Ce faisant, l’homme en question qui s’est renié, deviendra forcément un serf dans son couple, un futur dégénéré matriarcal, pucelage ou pas. Voilà dans quel espèce d’engrenage il a mis le doigt si j’ose m’exprimer ainsi. Et puis, je serais bien curieux de savoir ce qu’il a fait de cette virginité si glorieuse et qu’il met au-dessus de tout ? Dans l’article, je ne perçois pas de projet bien précis comme celui d’un mariage par exemple, des enfants, une vie de famille. Où va cet homme ? Je crois qu’il ne le sait même pas. C’est certain, il a obtenu un peu de sexe, en se comportant comme une femme l’attendait, et il est fier d’avoir répondu aux attentes de celle-ci. Mais du sexe pour quoi, pour lâcher la purée dans un vagin stérile il me semble.

En fait, s’il a répondu aux attentes d’une femme en croyant répondre à ses propres attentes, c’est parce que sa mère l’a éduqué ainsi, ou la mère de sa mère, ou l’une de celles qui a formaté un de ses pères. Par exemple, quand il affirme accorder un grand prix à cette virginité, il la souille en refusant de la consacrer par le mariage. Cette femme s’est vendue à bon prix pour une idée qui n’existait que dans la tête de cet homme, idée que lui-même a saccagé. Et il croit pouvoir se donner en exemple ! 

J’ai presque honte d’aborder ici la question de la force. Mais il le faut, tant la conception de la force de ces hommes est faussée. La force, ne se définit pas par rapport aux attentes d’une autre personne et surtout pas d’un autre sexe. C’est justement tout l’inverse. La force, surtout pour un homme, c’est faire le bien, le beau, le vrai, sans se préoccuper de l’image sociale et du monde menteur. J’insiste, tout l’inverse de ce que ces hommes recherchent en mendiant de l’attention auprès d’un vagin. Après, essaient-ils de valider leur propre médiocrité par tout un tas de théories fumeuses : mâles alphas et compagnie.  N’en reste pas moins qu’ils sont loin de savoir ce qu’est la vraie force, qu’ils sont des enfants face au monde, et que nombre de bêtas s’en sortiront dix fois mieux qu’eux dans la vie parce que ces pseudos êtres supérieurs n’auront rien perçu de leur fragilité. Passer d’une naïveté crasse face aux femmes à une illusion de domination n’est pas un très grand progrès. 

 

Le refus de politiser l’intime : je suis d’accord que nous n’aurions jamais dû en arriver là. Cependant, quand une guerre éclate, il n’est plus temps de se lamenter. Soit il faut accepter la défaite, soit prendre « >

Lire la suite

Laisser un commentaire

Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

-

Votre sexe SVP :

-

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.