Accueil » Etat de droit et politique » Chronique habituelle du féminisme dans nos médias.
AIMELES Antiféminisme

Chronique habituelle du féminisme dans nos médias.

Publié le 15 février 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

temps partiels des mères ?

Et puis il y a les réponses ironiques : en leur interdisant d’avoir des enfants, en leur interdisant les relations de couples, en les éduquant à être indépendantes voire vivre seules… (revendications féministes)

Mais surtout : « comment améliorer la vie des hommes pour améliorer la vie des femmes ?????? »

 

_ L’Assemblée Nationale : les femmes sans enfant pourront désormais faire don de leurs ovocytes. La gratuité reste la règle (pour l’instant). Les corps des femmes ont été transformés en machine par les féministes : salariées sur le marché du travail, ces dames peuvent choisir quant elles auront des enfants, elles maîtrisent, contrôlent, tant et si bien, qu’elles peuvent même s’automutiler par l’avortement et soustraire, de manière anecdotique, une vie dont elles se sont appropriée l’existence : ces corps machines à produire ou à détruire, rentables, peuvent maintenant servir à féconder d’autres mères. C’est le don d’ovocytes. Et comme l’offre est faible et que la demande est très forte, vous imaginez bien que l’extension du corps machine des femmes ne gênera en rien nos féministes qui soutiendront ainsi un nombre croissants de femmes avides, ainsi que peut-être, à terme, le désir de maternité de quelques vieilles homosexuelles stériles ?

 

_ Arte et son cycle sur l’homosexualité féminine… ou une société sans homme… ah non ? ce n’est pas ça ? Deux soirs de suite avec un film sur les relations de « couple » homosexuelles entre deux femmes, films programmés au hasard bien entendu, au cas où on ne serait pas libre durant un soir, il y aurait le lendemain… Audrey Hepburn dans « La rumeur » sera chargée dès 1961 de préparer les consciences sur la nécessité de laisser les femmes vivre leur amour sinon elles se suicident, et cela n’est pas bien. Puis un film de 1999, « Aimée et Jaguar », relatant le grand amour vécu entre deux femmes, l’une juive, l’autre aryenne durant la seconde guerre mondiale (ah bah si c’est pas de la caricature ça) et en plus c’est tiré de faits réels !!!! L’amour, l’amour, laissez faire l’amour, on ne peut rien contre l’amour (surtout pas l’éducation). Merci Arte pour cette douce propagande, une piqûre de rappel n’est-elle pas régulièrement nécessaire contre les affreux éducationnistes que sont les hommes.  Ah vous vouliez faire de l’éducation aussi ???????? Alors un seul reproche de ma part : pourquoi prendre toujours de belles actrices… il y a des thons aussi parmi les homosexuelles (ce sont des femmes comme les autres !!!! et y-a même de mauvaises langues qui en trouveraient certaines un peu masculines, mais seulement pour moitié).

6 Commentaires

  1. Ping de rondoudou:

    mais de quoi tu parles ??? on parlait du Japon et d’avant le XIX ème siècle — » » »

    et pour la retraite, elles gagnent quand même BEAUCOUP moins que les hommes.

  2. Ping de rondoudou:

    Le pouvoir de quoi ? De choisir entre le fouet ou le baton pour se faire latter la tronche ??

    Là encore vous dites que l’homme est supérieur à la femme (à part en lâcheté et en muscle j’vois pas trop en quoi).

    Oui, elles ont un grain, mais les humains sont tous fêlés de tout de façon…

    Mais je fais comme toi mon chère ; je fais culpabiliser tout les hommes car tu fais de même avec les femmes (sauf que moi, je ne le pense pas)

  3. Ping de rondoudou:

    « Certes non. L’utilisation du patronyme était faîte en « compensation » des droits naturels de la mère.  » MDRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !!!! LA PLUS GROSSE CONNERIE QUE J’AI JAMAIS VUE !!! Dis donc t’aurai pas pu trouver mieux ??? Mais pourquoi dans notre société actuelle, les femmes ne sont pas payés pour avoir leur règles ? Pour compensation des droits naturels ? :’)))) De plus, avant la fin du XIX ème siècle (il me semble), le Japon était MATRILINÉAIRE !! donc, le nom de famille se transmettait par les femmes ! Et j’peux te dire, qu’elles s’en mangeaient des coup de baton dans la tronche à cette époque, et le féminisme c’était 0 !! Donc arrête tes aneries !! « comment améliorer la vie des hommes pour améliorer la vie des femmes ?????? » non, tu n’amélioreras pas ma vie comme ça. C’est pas en améliorant la vie des tulipes, que tu vas améliorée celle des roses, au contraire !!!

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.