Accueil » Retour sur nous » Combat bioprotecteurs contre transhumanistes : nous ne sommes pas encore à la hauteur
AIMELES Antiféminisme

Combat bioprotecteurs contre transhumanistes : nous ne sommes pas encore à la hauteur

Publié le 9 octobre 2014 par Léonidas Durandal à 11 h 15 min

href= »http://madame.lefigaro.fr/societe/anglaises-vont-etats-unis-pour-choisir-sexe-de-leur-enfant-220714-899036″>1). Et bientôt, il ne faut pas en douter,  deux femmes pourront procréer ensemble, puisque une deuxième femme peut déjà intervenir génétiquement dans la procréation médicalement assistée entre le père et la mère de l’enfant (2). Ainsi, les duos lesbiens pourront bientôt se reproduire biologiquement parlant, et ainsi introduire de sévères modifications dans la répartition génétique du patrimoine de l’humanité. Toutes les possibilités nous seront bientôt offertes, et à n’en pas douter, les cas les plus improbables se réaliseront.

 

Le choix, ou le non choix.

Soit nous continuons à laisser les évènements se dérouler au gré des vents, soit nous décidons de prendre notre destin en main. Aujourd’hui, nous sommes complètement dépassés par les bouleversements techniques et les conséquences qu’ils impliquent. Les esprits féminisés ne veulent pas réfléchir à ces conséquences (aussi par gynocentrisme). Ils pensent que ces possibilités sont offertes pour le bien de l’individu et qu’il faut donc obligatoirement en user. Ou bien qu' »on n’y peut rien ». A l’inverse, je pense, que dans une pensée de la transmission, nous devrions réfléchir aux nouveaux tabous dont nous pourrions user afin d’offrir à nos enfants  les conditions d’une existence heureuse.  Ces conditions s’appellent « morale ».  Ils ne s’agit donc pas de « revenir en arrière » comme nous en accusent les transhumanistes, mais plutôt de sélectionner à l’aune de notre expérience ce que nous jugerons pouvoir accepter de ce qui sera déclaré inadmissible. De toutes les manières, de mon point de vue catholique, l’inconséquence de l’immanence ne peut pas nous mener bien loin, puisqu’elle est, intrinsèquement, un refus ou une dénaturation du Logos et donc de l’intelligence propre à donner du sens à nos existences. Cependant le chaos est toujours possible, l’histoire ne l’a que trop prouvé. Il semble même que les périodes de paix, où les hommes trouvent un juste équilibre entre leur environnement et leur morale aient été très peu nombreux dans l’histoire de l’humanité.  Les hommes ont souvent préféré suivre leurs plus bas instincts plutôt que de se référer à l’intelligence des écritures, et aujourd’hui plus que jamais.

 

Positions stratégiques : les pauvres contre les riches.

A bien y regarder, nous partons à 1 contre 100, au moins. C’est une constante quand on lutte pour le bien. Sans la prière à l’Esprit Saint, il va être bien difficile de nous en sortir. Google et son projet transhumaniste tel qu’il est décrit dans l’émission de France Culture un peu plus haut, fait venir à lui les meilleurs cerveaux, les meilleurs scientifiques, dispose de milliards de dollars, et contrôle l’information, si ce n’est de larges parties du Web. A noter qu’il n’est pas étonnant qu’une société de moteur de recherche ait abouti à une telle démarche puisque tout tend chez elle vers le technique surtout dans son processus de construction. Tout y est création d’un nouveau monde à partir de rien, et il doit bien être difficile de se départir du péché d’orgueil dans ce cadre.

Contre nous, il y a aussi tous les sociologues du genre qui ont pollué les universités, tous les réseaux homosexualistes qui ont investi nos institutions, tous les scientifiques sans morale, tous les marchands prêts à vendre des enfants pour un peu de bénéfice, tous les publicitaires qui flattent nos vices pour nous vendre des produits inutiles, tous les politiciens amoraux et j’allais oublier le principal : tous les journalistes médiocres. Et ils sont tous plutôt riches, puissants et bien placés dans nos institutions.

Dans notre camp par contre, il y a des catholiques qui portent des ballons bleus et roses pour protester énergiquement contre un effondrement civilisationnel. Il y a des Evêques qui ont peur de choquer la paranoïa naturelle de quelques personnes à pulsions homosexuelles par une parole un peu trop haute. Il y a les pauvres qu’on a détruit par la télévision et par des lois familiales sanguinaires, pauvres qui n’ont donc, ni pouvoir politique, ni les moyens d’en récupérer un peu. Il y a des familles nombreuses plutôt croyantes qui ne pourraient pas vivre sans le concours de l’Etat, et des écoles privées subventionnées remplies de professeurs adeptes de l’immanence.  Il y a des hommes politiques qui pensent que créer une fédération de parents d’élèves autonome est trop extrémiste à moins qu’ils ne refusent de vouloir travailler avec une Arabe. Il y a aussi des Mohamétans tentés par le djihad, d’autres par la Ouma comme vérité unique, et une autre catégorie « >

Lire la suite

41 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Bébés CRISPR : Les inquiétudes se confirment" Alliance vita du 06/12/2019.

    Des inquiétudes par rapport à un humain traité en animal de laboratoire ? Merci le téléthon.  

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.