Accueil » Retour sur nous » Contourner Google
Antiféminisme Aimeles

Contourner Google

Publié le 24 février 2015 par Léonidas Durandal à 10 h 28 min

Déjà, avant la censure de mon compte par Google/Youtube, je m’étais posé la question. Google maîtrise une grande part de marché. Et l’État en profite pour pouvoir contrôler l’internet par son entremise.

Le précédent Mozilla

Quand Mozilla firefox a poussé Brendan Eich à la démission, le point névralgique pour protester contre Mozilla, c’était son navigateur. J’organise toujours son blocage et je rappelle aux internautes militants qu’ils ont la possibilité de le bloquer eux-mêmes s’ils gèrent un site ou un blog, en indiquant la raison de préférence. On m’a dit et on me dit régulièrement, que cela ne sert à rien, que Mozilla a d’autres logiciels, que d’autres entreprises du net discriminent aussi les anti-unions de duos… Mais toutes ces remarques sont le fait de personnes qui ne connaissent rien en terme de militantisme. Que le blocage ait été repris ou pas, l’image de Mozilla, éditeur paraît-il libre et indépendant, a été atteinte. Le seul fait d’avoir maintenu mon blocage et que des dizaines de milliers d’utilisateurs de Mozilla aient été mis face à leurs responsabilités, est déjà une victoire. Il aurait suffit que je sois suivi par quelques blogs d’importance pour que le problème soit réglé en peu de temps. Qu’importe, aussi petit que je sois, je remporte déjà une victoire sans leur aide, même s’il me faudra plus de temps que prévu. Hasard ou pas, les parts de marché de Mozilla ne cessent de décroître depuis. J’y aurais contribué à ma mesure.

 

Et maintenant haro sur Google !

Aujourd’hui, je m’attaque au monopole de Google. Et encore plus que pour Mozilla, je m’attends à recevoir les remarques irritées ou les moqueries des rabats-joie « on se sert de Google pour tout, c’est un géant de l’internet, une machine à écraser tout sur son passage, des milliards de personnes l’utilisent »

Et pourtant, il y a des géants aux pieds d’argile. Google est l’un de ceux-là. Cette entreprise le sait tellement qu’elle s’est rapidement diversifiée pour réduire sa fragilité. En effet, encore aujourd’hui, l’entreprise Google repose essentiellement sur son moteur de recherche. Or un moteur de recherche c’est quoi ? Un algorithme qui doit être le plus simple et rapide possible pour l’utilisateur. Certes cet algorithme a gagné en complexité, mais il ne le peut pas au-delà d’une certaine mesure sans risquer d’entraver son propre fonctionnement. Un moteur de recherche c’est aussi des robots qui scannent le monde de l’internet et classent l’information. Or ces connaissances sur la structure de l’information n’augmentent pas de façon exponentielle. Au contraire, depuis le temps que cette question est étudiée, les découvertes à en attendre se réduisent avec le temps. Ses concurrents ont donc une chance de pouvoir le rattraper. D’ailleurs, c’est déjà le cas. Il y a quelques années, j’avais essayé des alternatives à Google. Elles s’étaient révélées décevantes. Aujourd’hui, suite à l’histoire qui m’est arrivée, j’ai refait un essai, et oh miracle, comme quoi tout arrive, cette fois, les moteurs de recherche alternatifs ont largement gagné en efficacité. Songez d’ailleurs qu’en les adoptant, il vous est toujours possible de revenir sur Google automatiquement en tapant dans votre nouveau moteur de recherche : « Google ». Mais dès qu’on y est habitué, l’utilisation de Google devient marginale.

 

Proposition de moteur de recherche

Voilà, puisqu’il faut en proposer un, je vous suggère donc de passer Qwant ou même à Duck and Go comme moteur de recherche par défaut, de prendre le temps de vous y habituer. Ils répondront à vos demandes dans 95 % des cas. De surcroît, Duck and Go anonymise une bonne partie de vos recherches. Vous deviendrez dès lors un internaute toujours plus responsable. En allant directement sur la page de Duck and Go, ou Qwant, le moteur de recherche devrait d’ailleurs automatiquement vous proposer de l’utiliser comme moteur par défaut. Si ce n’est pas le cas, allez dans les préférences/paramètres de votre navigateur, chercher « moteurs de recherche » ou « gestion des moteurs de recherche » et rentrez l’adresse,https://www.qwant.com/ et/ou https://duckduckgo.com/

Quant à Youtube… Quel dommage que cette entreprise ait été rachetée par Google. C’est une entreprise performante qui génère son propre trafic. Cependant, dans le sillon de Google, Youtube est maintenant largement contrôlée par l’État français qui censure et fait pression autant qu’il en a les moyens. Une des vidéos de M M’Balla M’Balla n’a pas été censurée « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

24 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Le site internet des impôts offre à Google des données de millions de Français », Le Point du 17/04/2018.

    Pas assez hype de faire travailler une société française. Et puis, c’est pas comme si l’Etat n’avait pas interdit la vente de Dailymotion pour éviter qu’un fleuron de l’industrie française ne tombe dans des mains étrangères…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription