Accueil » C'était mieux avant » Contrat de consentement à l’acte sexuel
Antiféminisme Aimeles

Contrat de consentement à l’acte sexuel

Publié le 18 octobre 2014 par Léonidas Durandal à 12 h 09 min

Comme chaque juriste le sait, le consentement oral vaut bien celui à l’écrit, mais ce dernier a l’avantage de constituer une preuve plus sûre contre les aléas des procédures. Pauline Verduzier du Figaro Madame milite pour que le consentement à faire l’amour soit formulé de manière explicite à l’oral.(Lien). Elle relaie en France les campagnes en provenance des anglo-saxons et qui s’adressent en principal aux étudiants. Les hommes impérieux devraient poser des questions à leur partenaire durant l’acte telles que « Tu veux que je continue? Tu veux qu’on aille plus loin ? Tu préfères qu’on arrête ? Qu’est-ce que tu veux faire? Comment tu te sens ? ».

Or de qui se moque-t-on ? On ne peut laisser croire aux hommes que le consentement oral d’une femme suffira seul en cas de procédure. Il faut donc aller beaucoup plus loin, et établir un contrat écrit.

Afin de soulager mes lecteurs d’éventuelles prises de tête à l’écrit, je me propose de leur fournir un formulaire type de contrat sexuel avant acte :

CONTRAT SEXUEL AVANT ACTE.

Monsieur……..                  Le ……. (préciser la date),
Habitant ……….
lieu dit……………..,
Ville …….
chambre située à ……….,
Numéro de téléphone…….lit n°…. (le cas échéant)
Courriel…………..

N° de sécurité sociale…..

Objet : contrat d’acte sexuel.

Madame (le terme de mademoiselle, même par jeu, est strictement proscrit),

 

***

 

Une envie précipitée ayant excité mes appétits à votre égard, je me permets de solliciter l’autorisation officielle d’user de votre corps à des fins d’éjaculation.

 

***

 

 

Par la présente lettre et sa signature, vous m’autorisez à pratiquer sur vous /un cunnilingus/une pénétration vaginale/une sodomie/des caresses/autre : préciser…………… (rayer la/les mention(s) inutile(s)).

En retour, je vous autorise à me faire bénéficier d’une fellation/de caresses/d’une pénétration anale /autres : préciser…………………(rayer la/les mention(s) inutile(s)).

Vous voudrez bien également m’indiquer la position dans laquelle vous accepterez d’être prise : par derrière/par devant/par-dessus/en-dessous/ autre : préciser ……….. (rayer la mention inutile) ainsi que la succession et l’ordre des actes que vous attendez de ma part.

 

***

 

Dans le cas où vous voudriez user de ma semence pour une fécondation, je vous saurai gré de me prévenir à l’avance (nous devrons discuter d’une autre forme de contrat). Dans le cas contraire vous certifiez sur l’honneur prendre votre contraception orale, ce qui ne m’empêchera pas d’utiliser un préservatif/le retrait avant coït (rayer la mention inutile), pour prévenir toute rupture unilatérale de contrat qui me serait immanquablement imputée.

 

***

En signant ce document, vous renoncez également à toute poursuite en justice pour agression sexuelle, viol ou harcèlement concernant l’acte de « partage » que nous aurons ensemble et même si je me suis mis un peu trop en avant dans mon dialogue d’approche pour vous convaincre. Vous me laisserez également une période de dégagement de 15 minutes après l’éjaculation pour m’écarter de votre personne, période durant laquelle les termes de notre pacte de non-agression seront encore valables.

 

***

 

Chacune des parties est considérée comme libre de son consentement malgré l’alcool, mais aussi libre de toute contamination d’herpès, de morpions ou d’une quelconque maladie vénérienne, qui pourraient modifier les termes du contrat sus-écrit.

 

***

 

Je déclare mon casier judiciaire vierge et j’accepte l’acte sexuel dans les termes mentionnés.

La signature des contractants .

Faire précéder la signature de la mention « Lu et approuvé pour un acte sexuel prévu de …. (préciser la date et l’heure) à ……………. (préciser l’heure et la date de la fin de l’acte) »

FIN

Suspects

retrouvez le blog de M Sani ici.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

59 Commentaires

  1. Commentaire de lefeminisme@estuncancer.org:

    Monsieur Léonidas,
    Membre honoris causa des bijoutiers de famille
    Cher Léo,

    Je sollicite le bannissement définitif de manuela et Lou.

    Vieux routard des forums, je sais que les interventions féminines concentrent dans un premier temps sur elles toute l’attention, puis ensuite toute la discussion dérivent de leur point de vue, enfin les hommes s’engueulent car il y a toujours les chevaliers blancs qui vont chercher à les défendre. Moulte forum ont été détruits par ce genre de cancer.

    Elles sont du type « attraction whore ».  Elles viennent chercher l’excitation de discuter avec THE « bad boy antiféministe ».  Leur opinion n’apporte rien.

    « Quand j’étais au lycée je voyais la différence aussi, et je trouvais ça dommage que « les blonds aux yeux bleus » ne soient pas plus entreprenants. » 

    Traduction : Je veux des coups de bite d’un mec susceptible de me mettre en valeur.

    « Je cherche un mari en me basant sur un certain nombre de critères et si  nous sommes amoureux tant mieux sinon tant pis »

    Traduction : Je cherche un mec grand, beau, riche,intelligent avant tout et si je suis amoureuse tant mieux .

    SERIEUX !

    Bien entendu, votre appréciation est souveraine et bien évidemment je sais que vous n’êtes pas dupe.

    Le syndicat des lecteurs de Aimeles en colère.

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Pour tout vous dire, elles ont subi une longue sélection. La plupart des filles ont été exclues du site avec le temps à cause de l’attitude que vous mentionnez.
      Ici, vous avez des filles qui assument leurs désirs, qui ne sont pas hypocrites, et il est difficile de leur reprocher de parler de questions personnelles, puisqu’elles sont des filles.

      Ne vous inquiétez pas, je suis très sourcilleux sur ce genre de problématique. J’ai aussi une longue pratique des forums et je sais quand la bascule se fait. Je vous garantis que dans ce genre de cas, je suis impitoyable. Je le suis encore régulièrement avec elles.

      Quant aux chevaliers maman, enfin quoi, la teneur du site parle d’elle-même, il n’y a pas de confusion possible entre eux et nous dans la discussion, et les règles du site, sont là aussi assez strictes pour me permettre de pouvoir discuter dans un climat d’affrontement honorable. Pour tout vous dire, je n’ai peur d’aucune contradiction honnête, ni d’aucune manipulation de femme. Je bloque tous les commentaires insignifiants, et l’espace de liberté que j’ai créé permet de privilégier des interventions de qualité, quand bien même elles seraient peu nombreuses.

      Si vous ne voulez pas dialoguer avec des femmes, il vous suffit d’ailleurs de le préciser dans vos interventions par un sigle du genre (entre hommes).
      Je vous invite toutefois à étudier d’un peu plus près leurs propos qui contrairement à beaucoup d’autres, font généralement progresser le débat.
      Je n’ai pas choisi la voie MGTOW pour les raisons explicitées dans cet article. J’espère encore dans les relations hommes femmes, et je vous invite à laisser cette porte ouverte pour gagner en force et ne plus avoir peur, en aucune circonstance, d’une femme.

    • Commentaire de Lou:

      Bonsoir,

      Bien que vous soyez réticent à parler à des femmes, je me permets de répondre puisque mon nom est mentionné.

      Je commencerai en disant que si la majorité des membres de ce site ou Monsieur Léonidas lui-même trouvaient mes interventions dérangeantes, je serais disposée à ne plus commenter et me contenter de lire les articles en silence.

      Néanmoins, je m’efforce en général de n’intervenir que lorsque c’est utile à savoir quand je n’ai pas compris un élément, quand je suis pas d’accord sur un point précis ou quand parfois l’analyse a besoin de la vision féminine pour être plus complète ( je pense notamment à la question de l’accoutrement des femmes en publique et l’harcèlement de rue qui mériterait une entière dissertation tant ce sujet montre à quel point hommes et femmes ont une logique différentes).Et, jusqu’à maintenant, les hommes du site n’ont pas fait plus attention que cela à ce que Mme Manuela ou moi-même racontons.

      Pour ce qui est des « traductions » des propos Mme Manuela et moi même, il me semble que tout individu saint d’esprit se lie intimement avec une personne qu’il tient en estime. C’est d’autant plus vrai pour une femme qui nécessairement se fait pénétrer et qui donc doit composer avec les retombées psychologiques que cela implique.

      Que voulez-vous que je vous dise ? Que les femmes rêvent d’un homme laid, mesurant 1m50, pauvre et stupide ?

      Mais plus sérieusement : vous n’avez cité que des critères matériels, or, croyez-le ou non, les valeurs morales me paraissent primordiales et certaines des qualités que vous avez listé m’importent peu. Beaucoup d’hommes antiféministes ou de droite regrettent  l’époque patriarcale où le père choisissait un époux à sa fille. Vous croyez qu’il s’inquiétait de savoir si celle-ci avait le coeur qui battait à la chamade à la vue de son prétendant ? Non. Les critères étaient pragmatiques, voire même tout à fait terre à terre.Il en a toujours été ainsi et il en sera toujours ainsi. Si une femme, passée l’adolescence vous dit qu’elle se contentera d’amour et d’eau fraiche, sachez qu’elle vous ment.

      Du reste, les hommes aussi ont leur critères ; ils demandent rarement la main d’une femme âgée et infertile, ayant collectioné les amants, mère de trois enfants issus de trois pères différents et ne sachant pas cuisiner.

      Peut-être que bien plus que la mention des critères, vous êtes choqué par mon manque de romantisme. Mais l’importance accordée au sentiment amoureux est toute récente et, l’église met en garde contre cette recherche sans fin de ce sentiment et elle met en garde tout particulièrement les femmes qui sont plus susceptibles de gacher un bonheur durable parce qu’elles ne sont pas/plus amoureuses.Je suis intimement convaincu qu’un couple bien accordé finira par s’aimer. Je ne suis pas sure qu’un couple empli de passion mais dont les membres n’ont objectivement rien à faire ensembles, durera. La Bible ne nous demande pas d’être amoureux mais d’aimer ce qui à mon sens sont deux choses différentes. Le sentiment amoureux est un état sur lequel on a peu de contrôle. Aimer c’est faire des actes d’amour comme faire un travail pénible pour nourrir sa famille même quand on en a pas envie ou être le réceptacle des problèmes émmotionnels de ses proches même lorsque l’on est pas d’humeur. Pas besoin d’etre amoureux pour cela (même si ça rend les choses plus faciles évidemment).

      Si je voulais faire l’attention whore, j’ouvrirai une chaine youtube en anglais et j’essaierai de me faire une place au sein de l’alt right. J’aurais autrement plus de propositions et d’attention masculines et si je m’en sorts bien, pourrai même en faire une activité lucrative.

  2. Commentaire de François ALLINE:

    Quelques pistes intéressantes (Peggy Sastre c’est l’auteure de « La domination masculine n’existe pas »

    http://www.slate.fr/story/156727/amour-empoisonne-femmes-couple-dependance-affective-surinvestissement

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Voilà aussi pourquoi elle est féministe. Si ce lien d’interdépendance qu’elle critique est nocif à la marge, surtout dans notre société féministe, il est essentiel à la vie.

    • Commentaire de Manuela:

      Personnellement ça me dépasse un peu tout ça je crois que nous les femmes avons peur de ne pas être aimées, peur des conflits… Certaines femmes préfèrent être mal accompagnées, par peur de l’abandon.

      Un véritable amour n’empoisonne personne, nous sommes tous dépendants affectifs, à différents degrés, mais il y a des signes qui traduisent une dépendance plutôt pathologique.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    «  »Aux States, les hommes n’osent plus prendre l’ascenseur avec les femmes. » Ah oui ? », L’Obs du 07/02/2018.

    Mais enfin, ils ne peuvent rester seuls dans la même pièce qu’une femme, et puis, ils doivent « limiter au minimum certaines interactions qui pourraient conduire à des comportements tendancieux » ».

    A part cela, tout va bien.

    Il ne faudrait pas se protéger des fausses accusations qui n’existeraient pas. Bien entendu, ce serait tellement plus facile pour les femmes violeuses que nous restions des proies.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Critiquée dans la tribune signée par Deneuve, la Suède éclate de rire », L’Express du 12/01/2018.

    Quelqu’un a déjà rencontré Suède ? En tous cas, son opinion doit compter.

    En matière de consentement, si faire l’amour à une femme bourrée c’est un viol, après ça, je me demande ce que c’est l’extrémisme. Ils sont tellement aveugles, féminisés, qu’ils ne s’aperçoivent même plus du niveau de connerie qu’ils ont atteint.

    • Commentaire de François ALLINE:

      De 1996 à 2000, j’ai vécu avec une suédoise et ses deux enfants. Une mannequin internationale.  Je me souviens de ce qu’elle me disait en parlant des rapports hommes/femmes :

      « J’aime la France parce que les hommes draguent sans être lourds à la différence  l’Italie où ils ont la main leste et de mon pays, la Suède, où ils ne vous regardent même pas »

      • Commentaire de Manuela:

        Quand j’étais au lycée je voyais la différence aussi, et je trouvais ça dommage que « les blonds aux yeux bleus » ne soient pas plus entreprenants.

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          Non, mais tout le discours féministe occulte la réalité : ce sont les hommes qui hésitent, ils ont toujours hésité et ils hésiteront toujours car les pulsions que le contact physique déchaîne chez eux risque de les faire verser dans l’asservissement.

          • Commentaire de Manuela:

            Certains hésitent mais pas les autres, parfois je me demandais si ils n’attendaient pas que ce soit les filles qui les abordent, ce qui est rédhibitoire pour moi et beaucoup de fille en général. Mais si tout le monde hésite personne ne risque de se rencontrer à part sur adopteunmec.com.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Ils ne veulent surtout pas être abordés. Ils veulent trouver la femme de leur vie, en tomber amoureux dès le premier regard, faire ce qu’il faut pour la conquérir, lui être fidèle et en être respectés.

          • Commentaire de Lou:

            Là, je pense que vous parlez pour vous.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Lou, vous avez une fâcheuse tendance à beaucoup m’amuser. Je me demandais si quelqu’un allait me le faire remarquer.
            Merci de me permettre de préciser. Je pense plutôt que chez moi, ce désir est plus conscient que chez d’autres hommes.
            Vous le reconnaîtrez aussi chez les autres si vous filtrez l’avidité, ou son pendant, la timidité.

          • Commentaire de Lou:

            Pourquoi fâcheuse ? Il faut sourire de temps en temps !

            Je ne doute pas que certains soient comme vous et cherche (j’en connais)mais d’autres veulent juste tirer leur plaisir charnel et partir.

            Je vous le souhaite en tout cas, de tomber amoureux.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Puisque vous vous êtes permis de porter un jugement personnel sur ma petite personne, je vais vous renvoyer le mien sur vous :
            je pense que c’est vous qui croyez que les hommes ne cherchent pas l’amour. Vous pouvez ainsi vous dire que je suis une exception, et cela vous permet de rester fermée à une rencontre amoureuse.
            Il y a de nombreux hommes qui usent de relations sexuelles de manière inappropriée. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils ne cherchent pas l’amour. D’ailleurs tous les hommes sont tentés par des relations sexuelles inappropriées, et si vous les jugez sur ce critère là, vous ne comprendrez rien. L’homme distingue la salope des femmes acceptables. Si à un moment donné ou à un autre, une femme ne se fait pas respecter ou ne se respecte pas, il la considérera comme une salope. Et s’il la considère comme une salope, il en usera puis la quittera, ou la méprisera et la détruira. Tandis que les femmes déconnectent difficilement sexe et amour, pour les hommes, ce sont deux terres étrangères.
            Je vais vous raconter une petite histoire qui devrait faire médiation : une dame d’un âge certain, m’affirme l’autre jour, qu’elle a vécu une idylle extraordinaire avec son mari. Il était amoureux !!!!!!!!!!! je vous en passe et des meilleurs. Le soir de la nuit de noce, son mari ne veut pas la toucher. Et pendant 3 jours, monsieur s’y refuse. La pauvre petite reste vierge. Elle se demande ce qui se passe. Il lui déclare qu’il l’aime tellement, qu’il veut attendre. Au bout du 3ème jour, la nature fait son oeuvre et le reste suivra tout aussi facilement. Vous pourriez vous dire : ce type était un pédé, c’était une fiotasse, un manipulateur, un menteur, il voulait essayer de la subjuguer. Mais pas du tout, il était sincère !

            Un homme qui aime, au début, voit toujours l’objet de son amour de manière idéalisée. Et si cette femme répond à son fantasme, alors, il n’y a plus de limite à cette idéalisation. A moins que ce ne soit l’inverse. Peu importe. Disons que la femme suscite le fantasme et que l’homme y répond, voilà qui est plus certain. Vous me l’accorderez, il aime l’image de cette personne, certainement pas cette personne en elle-même, avec ses défauts, ses qualités. Mais voilà le processus menteur qui depuis l’aube de l’humanité aide les hommes et les femmes à se rencontrer, processus que les femmes recherchent instinctivement, attendant prosaïquement qu’un homme soit fou d’elles. Pour conclure, je dirais qu’avec la libération sexuelle, une telle attitude se rencontre de moins en moins. Les hommes voient les femmes avec plus de distance et de scepticisme. Cela ne veut pas dire, que ce désir n’est pas enfoui en eux. Ils cherchent alors de manière inapproprié, ou dans l’impossibilité d’être émus (peut-être avec raison). De manière parallèle, les femmes se sont enfermées face à une libération sexuelle qui n’a comblé que leurs besoins de primates. Elles ne veulent plus exciter le fantasme d’hommes qu’elles méprisent (et qu’elles ont peut-être raison de mépriser). Le paradoxe féministe en action. Si vous voulez en sortir, soyez un peu plus ouverte. Quant aux hommes qui me lisent et qui vous rencontreront, je leur dis : soyez amoureux si vous avez 15 ans, et par la suite, sachez être imperméables à ces dames pour mieux les approcher et les juger pour ce qu’elles sont. Cela vous évitera un divorce particulièrement douloureux financièrement parlant.

          • Commentaire de François ALLINE:

            En Norvège ce sont les femmes qui abordent les hommes. Quasiment en les sifflant… On appelle désormais la plupart des Norvégiens »L’homme doux » :

            https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-chemin-du-nord/20120725.RUE4237/hommes-doux-femmes-hardies-la-drague-en-norvege.html

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Voilà pourquoi Anders Behring Breivik a fini par tirer dans le tas après avoir eu des centaines de relations sexuelles.

          • Commentaire de Manuela:

            Siffler des hommes quelle audace.

            Voilà ce que veulent les hommes:https://www.youtube.com/watch?v=z_17RKELKV8

            d’après monsieur Léonidas bien sur.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Ahahahah, je crois que c’est assez bien filmé, même si dans la réalité comme j’aime à le répéter, je crois qu’une plastique parfaite n’a pas tant d’importance que cela. Cela me fait penser à votre réflexion sur les corps d’hommes bobybuildés. Il y a quelques chose de très artificiel dans cela, et même de fragile je pense.

          • Commentaire de Lou:

            Charlotte Lucas méprisait M. collins si mes souvenirs sont exactes donc non pas comme eux

        • Commentaire de Lou:

          Ce n’est pas ce que je pense. Des hommes recherchant l’amour j’en connais plein. Et des femmes le recherchant aissi.Ça m’est arrivée d’être amoureuse aussi. Disons, que je trouve que c’est un sentiment qui ne dure pas et qui est loin de garantir le bonheur dans le couple alors je le cherche pas activement.

          Je cherche un mari en me basant sur un certain nombre de critères et si  nous sommes amoureux tant mieux sinon tant pis. L’important c’est que nos personnalités s’accordent suffisament et que je ne le trouve pas absolument repoussant.C’est une approche un peu froide et robotique mais c’est comme cela que mes parents se sont rencontrés et ça a plutot bien fonctionné pour eux.

          • Commentaire de Manuela:

            Pas comme Charlotte Lucas et M. Collins quand même? Si 🙁

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Mon rêve serait d’ouvrir une agence de rencontre antiféministe.

          • Commentaire de Manuela:

            Je plaisantais Lou. J’ai pris l’extrême pour vous taquinez. 😉

            Monsieur Léonidas, vous voulez marier des personnes?

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Je n’avais pas vu votre commentaire : oui, je crois que mon charisme est de cet ordre « Protecteur des couples, des enfants et des familles nombreuses ».
            Alors pourquoi pas faire se rencontrer des hommes et des femmes sérieux ? Ce serait marrant ? Je leur dirais des phrases du genre : « vous allez en baver, préparez vous à vivre un enfer, mais à la fin, vous gagnerez la médaille olympique… » hihihi.

          • Commentaire de Lou:

            Les milieux un peu tradis pratiquent encore les rallyes. Je trouvais l’idée affreusement rétrograde plus jeune mais au fond la logique est pas mal: c’est un bon compromisentre le mariage arrangé et le mariage d’amour. C’est un susteme qui devrait s’ètendre

          • Commentaire de Manuela:

            « Vous allez en baver, vivre un enfer » Vous allez surtout décourager les hommes qui ne veulent déjà plus se marier.

            Protecteur des couples, comme si vous souhaitiez être canonisé.

            Mais c’est une très bonne idée alors au boulot dépêchez vous!!!

             

             

             

             

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Tout bon croyant doit avoir l’ambition de devenir saint (correction fraternelle :)).
            Quant aux hommes, vous voyez à quel point les hommes et les femmes sont différents : si le couple était présenté comme une aventure aux hommes (ce qu’il est), au contraire, vous verriez beaucoup d’hommes vouloir relever le défi.
            A l’inverse, présenter la chose comme le font les féministes, c’est à dire servir mémère, cela n’a rien d’exaltant pour un homme.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Swedish PM backs new ‘sexual consent’ law », thelocal.se du 18/12/2017.

    Si la fille n’exprime pas clairement son accord, donc si vous ne lui demandez pas avant de manière explicite, il pourra y avoir poursuite pour viol.

    « Chéri, on baise ? »

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Pourquoi le concept de cette application de consentement sexuel est dangereux » Slate.fr du 08/12/2017.

    Dire oui, et puis non, cela s’appelle comment ?

    Il paraît que c’est une application d’hommes faite pour les hommes. Ici nous avons un article de femme faite pour les femmes.

  7. Commentaire de François ALLINE:

    Autrement présenté, si une femme se fait harceler, agresser ou violer et qu’elle n’a pas commander son « Angelot » c’est comme si elle était consentante…

    Intéressant !

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Ahaha, j’y avais pas pensé à celle-là. Surtout en droit anglo saxon, ce serait très valable comme argument.
      La boulette des féministes.

      • Commentaire de François ALLINE:

        Vous savez Léonidas, il y a une femme, féministe, pas des moindres, Simone de Beauvoir ou Elisabeth Badinter qui a dit : « Le combat insensé de certaines féministes finira par se retourner contre elles ».

        Cela ne me fera aucune peine comme vous pouvez vous en douter. Il y a de par le monde une immense majorité de femmes qui aiment les hommes -comme ils sont- l’inverse est valable et qui ne cherche pas à tout prix à le domestiquer pour se plaindre du résultat le lendemain…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription