Accueil » Etat de droit et politique » « Culture du viol » : l’irresponsabilité sexuelle des femmes s’étend
AIMELES Antiféminisme

« Culture du viol » : l’irresponsabilité sexuelle des femmes s’étend

Publié le 15 juillet 2014 par Léonidas Durandal à 17 h 06 min

pas à notre situation en France. Qu’importe finalement, puisqu’il s’agit de construire une mythologie (7). Seulement là, c’est un peu gros, parce que les féministes canadiennes se sont légèrement prises les doigts dans la porte, ce que nos féministes françaises oublient de rappeler. En effet, leur campagne marketing a été habilement contrée par les mouvements antiféministes américains. Le hommes se sont si bien mobilisés sur le sujet qu’ils ont réussi à éclipser la campagne initiale des féministes. La réaction s’est soldée aussi bien par une diffusion massive sur internet de la réponse antiféministe, que dans les rues, par un affichage et des reprises diverses et variées sur le net plus ou moins réussies :

 

Campagne initiale (Alberta):

1cbis 1dbis

Reprise dans diverses provinces du Canada avec des financements officiels (Vancouver):

1ebis 1fbis

Réponse des mouvements antiféministes américains :

2 2bbis

Reprises diverses et variées :

3a

3b

3c

 

La « culture du viol », un concept puritain inadapté à la situation en France

Nous n’avons pas à accepter des concepts moraux qui ne correspondent en rien à notre société, et qui la féminisent bien plus que nécessaire.

En France, les hommes n’ont jamais vraiment réussi à s’émanciper. Eduqués à la galanterie, ils ont pris de plein fouet ces concepts venus d’ailleurs et qui ont rajouté à leur relative soumission une volonté objective de promouvoir les femmes à l’identique des hommes. Aux Usa peut-être plus qu’en France, les gens boivent de l’alcool pour se décomplexer et s’autoriser une relation sexuelle. En France, plus qu’aux USA, les hommes n’arrivent même plus à bander. Ils tâtonnent pour savoir comment ils pourraient exciter une femme, sans imaginer devoir s’occuper de leur propre désir pour y réussir. Notre problème principal, n’est donc pas de l’ordre d’un désir qui serait trop grand, ou même d’un désir mal orienté, mais d’un désir qui se meure (voir les analyses de M Zemmour sur le sujet). Or les féministes voudraient appliquer des recettes qui renforceraient encore le problème qui est le nôtre. Oui, il est à espérer que les hommes français de demain aient du désir, un désir accru et viril envers les femmes, avant que ce désir ne puisse être sanctifié à l’intérieur d’une union devant Dieu. En mettant la charrue avant les bœuf, et en désirant canaliser ce désir masculin avant même qu’il n’existe, les féministes tuent le désir chez les hommes. Ce faisant, elles propagent des comportements immatures chez eux. Elles en font ces grands enfants que nous côtoyons actuellement, puis reprochent à ces enfants leur manque de prises de responsabilités dans le couple, voire d’être devenus des pédophiles, alors qu’elles les ont poussés à cela.

Comparaison avec la conduite au volant.

La « culture du viol » est une tartuferie féministe venue des USA et qui convient encore moins à la France. Elle a pour but de rendre des femmes toujours plus irresponsables en matière sexuelle. A titre de comparaison pensez comment, en parallèle, la conduite en état d’ivresse est désormais sanctionnée. Elle n’est plus jugée comme une circonstance atténuante mais au contraire, est devenue une circonstance aggravante. D’un côté, notre société jette donc l’opprobre principalement sur des hommes s’ils ont bu quand ils se servent d’une voiture (10), qu’il y ait eu accident ou pas, de l’autre, elle excuse les femmes de tous leurs comportements en cas de prise d’alcool. Le système devrait se donner une logique cohérente et non discriminatoire contrairement à son fonctionnement actuel. Soit la prise d’alcool ne grève en rien le consentement. Dès lors on ne sanctionnera pas les conduites en état d’ivresse, mais on sanctionnera particulièrement les accidents de la route sous emprise de d’alcool puisque le conducteur en question, en plus de l’accident, aura été incapable de juger « >

Lire la suite

93 Commentaires

    • Ping de François ALLINE de sexe male:

      Si ça a duré 4 ans, comme ça aurait commencé à ses 14 ans, ça veut dire que ça a duré jusqu'à ses 18 ans…. Décidemment, l'âge de la majorité sexuelle est donnée bien trop tôt aux filles… 4 ans à "souffrir", faut quand même être maso….ou menteuse !

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Laia Abril : "Je me suis intéressée à la culture du viol dans le monde"" Figaro du 25/01/2020.

    Madame Figaro. – Comment est né ce chapitre ?
    Laia Abril. – Comme pour On Abortion, il a été déclenché par un fait divers en Espagne : le viol collectif, pendant les fêtes de San Fermin, d’une très jeune femme par cinq hommes, condamnés dans un premier temps pour abus mais pas pour viol, parce que la victime n’avait pas protesté.

    En fait, elle est partie dans une quête fantasmagorique sur la base de faits mensongers et détournés de viol. Puis elle a brodé, comme on le comprend dans l'article. Encore une tarée de plus donnée en exemple. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Des auteurs de viol s’expriment sur Twitter, des femmes leur répondent derrière le hashtag #JaiÉtéViolée" Figaro du 21/12/2019.

    Leur nouvelle définition du viol basé sur le manque d'envie : ". «Ma première relation sexuelle a été un viol. J’avais 13 ans et demi. C’était mon mec. Il m’a menacé de me quitter si je ne couchais pas. Par peur de l’abandon, je l’ai laissé faire. I"

    A ce compte là, j'ai souvent été violé.

  3. Ping de chen de sexe male:

    MDR

    « Puis je vous faire la bise ? »

    Non mais j’imagine la scène ahahah

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    «  »Demandez avant » : Charlize Theron apprend le consentement à Cyril Hanouna », L’Express du 25/04/2019.

    En France, la bise va devenir bientôt une agression sexuelle si nous écoutons ces demeurés.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.