Accueil » Bienfaits relatifs du divorce » De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous
Antiféminisme Aimeles

De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous

Publié le 24 mai 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

les familles recomposées faisant partie des familles « dissociées » connaissent moins d’échecs sur certains points que les familles monoéduquantes, ce qui permet de masquer en faisant la moyenne de ces deux groupes, les chiffres très spécifiques des seules familles monoéduquantes (p8 du document de la caf). De plus l’auteur se sert d’un deuxième moyen méthodologique pour arriver à ses fins : il dissocie des critères en essayant de les hiérarchiser. A la fin, le délinquant est plutôt un pauvre qu’issu d’une famille monoéduquante, conclusion évidente qui lui permet de minorer la situation spécifique de ces familles en les noyant dans un agrégat plus important. Il admet seulement que la surconsommation de drogues dans ces familles est un peu plus élevée mais il explique bien ces différences par la présence de « tensions temporaires » lors de la séparation des parents  sans que cela n’ait apparemment, de conséquences sur les enfants pour lui :

 

http://www.caf.fr/sites/default/files/cnaf/Documents/Dser/PSF/061/RP61-LMucchielli.pdf

 

Ainsi en détaillant les critères, en allant dans le détail, il n’arrive plus à percevoir une situation générale, et nie même l’existence d’études qui iraient à l’encontre de ce qu’il avance :

 

« Cependant, aucune recherche n’établit un impact significatif du divorce sur la délinquance ordinaire (atteintes aux biens, atteintes aux personnes) » p44
 
Contrairement à ce qu’il avance, l’étude scientifique de 1996, faite par Edward Glaeser et Bruse Sacerdote, avant celle de la CAF et reprise par de nombreux chercheurs, prouve le contraire :
http://www.nber.org/papers/w5430.pdf

 

« 45% du fait qu’il y ait plus de délinquants en ville peut-être expliqué par le fait que les familles y sont plus instables » (p41)

 

12 ans plus tard, devant l’évidence, le même chercheur, LaurentMucchielli, pris en référence parAtlantico et de nombreux autres journaux, commence à reconnaître qu’il pourrait y avoir un lien entre délinquance et monoéducation. Il y a bien un lien, même s’il n’y a pas de lien et qu’il faut trouver des explications ailleurs… (dans les violences familiales comme si ce n’était pas lié avec les situations de monoéducation uhm…)

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/lien-complexe-mais-incontestable-qui-existe-entre-delinquance-et-familles-monoparentales-laurent-mucchielli-569102.html

Laurent Mucchielli, un cas de parti pris idéologique féministe qui n’est pas isolé.

L’étude suédoise relatée dans doctissimo utilise les mêmes explications. Les troubles psychologiques seraient dus à un manque d’argent dans les familles monoéduquantes (2). Le pauvre serait fou plus facilement. De qui ces bourgeois veulent-ils se moquer…

Ailleurs, un autre « sociologue » du CNRS, Philippe Testard Vaillant, reconnaît à demi-mots, que les faits perpétrés par des enfants de familles mono-parentales sont plus graves, tout en dédouanant ces familles. Ils seraient condamnés plus sévèrement par les juges parce qu’ils n’auraient pas de pères. Pourquoi ? La justice sexiste contre les pères en cas de séparation, et désirant protéger la veuve et l’orphelin, deviendrait tout d’un coup pro-patriarcat quand il s’agirait de juger les enfants de ces mères quelques années après ! Encore des hypothèses d’un chercheur du CNRS très faibles :

http://www2.cnrs.fr/journal/4232.htm

Notre chercheur reconnaît aussi que le lieu d’habitation est très significatif (zone urbaine sensible). Comment ne peut-il pas prendre en compte que dans certains de ces quartiers dits difficiles, le taux de familles monoéduquantes dépasse 50% (rapport Bockel de 2010, p21) Dès lors si les familles monoéduquantes deviennent majoritaires dans ces quartiers, et si ces quartiers sont producteurs de délinquance, comment cette situation ne serait pas corrélée avec la monoéducation. Incompréhensible. Car si on peut imaginer aisément que la monoéducation induise une plus forte proportion de délinquance, il est difficilement envisageable que la délinquance induise la monoéducation.

 

Les études en France seraient-elles orientées par de médiocres idéologues ?

Le divorce de masse, l’accompagnement des familles monoéduquantes, des mesures progressistes qui nous ont conduit au mariage pour tous.

Les problèmes méthodologiques de ceux qui font la promotion de ce nouveau modèle de société, ne sont malheureusement pas restés à un niveau idéologique. Contestant l’expérience des psychologues, des psychiatres, des professionnels de l’enfance qui savent bien l’importance d’une famille structurée parce qu’ils traitent dans leurs cabinets celles qui ne le sont pas, ces idéologues qui ont falsifié la situation réelle des familles en difficulté en France, ont permis de perpétrer une association d’idée entre évolution et progressisme en matière familiale. Se voilant la face quant à l’importance de LA famille française telle qu’elle est traditionnellement structurée, ces progressistes se sont pris à imaginer de nouvelles expérimentations individualistes et relativistes. Ainsi en dernière instance, ont-ils décidé d’imposer à une société française partagée, envers et contre tout, le mariage pour les homosexuels. Cette mesure n’a été envisageable, uniquement parce que nous n’avions pas tiré collectivement les conséquences “>

Lire la suite

40 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Comment le déclin du mariage monogame a accéléré la chute de Rome” hommes en mouvement du ?

    Qu’est-ce que c’est intéressant. Pour se plonger dans la fin de l’empire romain, lisez E Gibbon, vous vous régalerez.

  2. Ping de Cyrus:

    Bonjour Monsieur Durandal,

    J’espère que vous allez bien. La bande-annonce de ce film, bien que se déroulant aux États-Unis, au Mexique et à la frontière séparant les deux pays, me semble indiquer pas mal l’avenir de la France et peut-être même du monde occidental :

    Frightening, isn’t it ?

    We will have to get dirty.

    Notez bien la bande-sonore incroyablement lourde, au rythme parfaitement calibré et à l’ambiance sordide de cette bande-annonce.

    Le premier film, intitulé simplement Sicario et réalisé d’ailleurs par le Québécois Denis Villeneuve (et sorti en 2015), tout comme ce film, donnent des idées. Ils font réfléchir. Je ne suis pas certain que l’on sort de ces films sans être à la fois bouleversé et en réflexion profonde sur les « méthodes ».

    Qu’en pensez-vous ?

    Madame Manuela, qu’en pensez-vous ?

    Et vous, Monsieur Kasimar, une pensée ?

    Cordialement,

    Cyrus

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “La propension au divorce se transmettrait par les gènes selon une étude”, Breizh du 09/10/2017.

    Nous sommes bizarrement passés d’une société où personne n’avait le gène du divorce, ou presque, à une société où tout le monde l’a. Enorme évolution génétique en seulement 40 ans. Je ne crois pas que l’immigration suffira à donner une explication probante à ce phénomène.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Refus de divorce pour l’épouse d’un millionnaire : les disputes font partie du mariage !” RITV du 15/02/2017.

    Ou il est prouvé qu’il y a tout de même de sacrés putains vénales sur notre terre.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Le monde des robots en marche : 50 % des jeunes Anglais pour le mariage … avec la machine !”, RITV du 27/04/2016.

    Les enfants qui ont vu leurs parents relativiser le couple, n’en comprennent plus l’importance. Dans leur esprit, l’autre se consomme, se jette ou se remplace, même par une machine.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    “Polyamour : 3 femmes se marient légalement au Brésil”, Figaro madame du 27/10/2015.

    L’intérêt supérieur des enfants devient de plus en plus flou dans ce cadre délirant.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.