Accueil » Bienfaits relatifs du divorce » De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous
Antiféminisme Aimeles

De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous

Publié le 24 mai 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

de 45 années de faillites progressistes en matière d’expérimentations familiales telles que décrites un peu plus haut.

L’aveuglement individualiste transposé en politiques sociales destructrices.

Plus il ne jurait que par la somme des droits qu’il pouvait acquérir, moins le citoyen de notre post-modernité se rendait apte à juger de l’état réel de notre société, non comme d’une somme de problèmes personnels, mais comme d’une orientation collective qui avait échoué. Ces citoyens ne firent jamais le lien effectif entre des difficultés qu’ils avaient collectivement choisies en toute liberté, et l’état de notre société.
Bien entendu, après des mois d’activisme, faiblement relayé institutionnellement, mais rempli de bon sens et à force d’explications, le mouvement opposé au mariage des homosexuels réussit à inverser l’opinion publique d’abord favorable à cette mesure progressiste et individualiste. Cependant la loi s’imposa quand même sur l’idée que nous nous étions bien faits à ce qui avait précédé, et donc que nous nous ferions à cette énième mesure progressiste. A ce jour, malgré le débat que nous avons essayé de lancer, nos décideurs politiques et une bonne partie du peuple des individualistes restent persuadés qu’il suffira d’attendre que les esprits aient « évolués » pour que la loi soit acceptée.

 

Une grave erreur de diagnostic, résultat d’un mensonge par complaisance.

Or, en réalité, personne n’a accepté ce qui a précédé pour de bonnes raisons. Le Pacs a été accepté parce que les hétérosexuels se le sont appropriés. Ils n’ont pas validé les unions homosexuels par ce biais, mais se sont donnés un droit supplémentaire à l’individualisme. Soit dit en passant, si on faisait une analyse objective du pacs, on s’apercevrait qu’il a détruit le mariage hétérosexuel plutôt que légitimé des unions homosexuelles qui dans ce milieu, sont et restent marginales et plus instables qu’ailleurs. Bref… Passons, car il y a encore plus grave que ces individus qui voudraient être respectés dans leur engagement alors qu’ils ne veulent pas s’engager.

 

Les gens n’ont pas accepté les changements sociétaux précédents, ils ont cru en profiter.

Le mouvement contre le mariage homosexuel n’est pas seulement une contestation du mariage homosexuel. Il est une accusation grave portée à l’égard de nos dirigeants progressistes, raison pour laquelle ceux-là ont du mal à nous suivre, qu’ils soient de gauche ou de droite. Ils ne comprennent pas que les temps aient changé. Ils attendent que les bonnes vieilles recettes qui n’ont jamais marché s’imposent d’elles-mêmes. Bien à l’abri des conséquences de leurs erreurs tant que la société s’enrichissait, ils ont soigné la maladie plutôt que le malade, en flattant nos individualismes. Or cette politique ne reposait que sur un seul postulat : que nous soyons de plus en plus riches. Le peuple a accepté tous les laxismes collectifs d’une élite qui aurait dû défendre l’intérêt général, tandis qu’il donnait voix à des minorités organisées, parce que dans une société qui gagnait toujours plus d’argent, chaque individu constituant ce peuple pouvait s’imaginer que la maîtrise de son propre bonheur serait toujours synonyme d’enrichissement personnel. Qu’importe si une mesure portait atteinte à la société, tant qu’elle était bénéfique à cet individu personnellement (divorce facile, avortement…) ou tant qu’elle ne lui causait aucun dommage direct (mariage homosexuel). La majorité de ce peuple accepta donc les mensonges tant qu’elle pensa pouvoir en profiter.

 

Une société riche matériellement mais qui n’a plus que ça.

Si l’augmentation de la richesse dans notre société, n’a pas empêché l’augmentation de la délinquance, preuve que cette dernière n’est pas, uniquement, une question d’aisance matérielle objective, si cette richesse n’a pas empêché l’augmentation, des suicides, des viols, des dépressions (Stats Insee, Inserm, agence du médicament dans l’article aimeles du 26/09/2012), si nos familles n’ont pas su contenir ces phénomènes alors que nous nous enrichissions, imaginez maintenant l’avenir qui nous attend, désormais qu’il est temps de payer, en plus du reste, des décennies d’erreurs en matière économique…

 

Revenir enfin sur nos échecs, sortir du relativisme.

Aujourd’hui, soit nous réussissons à imposer dans le débat public le bilan objectif de plus de 4 décennies d’échecs total en matière familiale, et en particulier concernant le mariage homosexuel, soit notre déchéance prendra une ampleur sans précédent avec des conséquences, pour le moins imprévisibles car démultipliées par une décroissance générale doublée d’une absence de structures familiales pour une majorité de ces personnes qui auront suivi et adhéré à cette «  modernité ». Il y a bien longtemps que le peuple est nu. Il est tant qu’il oblige le roi à le rhabiller.

 

*****

Sources :

1 Ministère de la justice, enquête de  :
http://www.justice.gouv.fr/art_pix/1_stat_divorce_20090722.pdf

2 “>

Lire la suite

40 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Comment le déclin du mariage monogame a accéléré la chute de Rome” hommes en mouvement du ?

    Qu’est-ce que c’est intéressant. Pour se plonger dans la fin de l’empire romain, lisez E Gibbon, vous vous régalerez.

  2. Ping de Cyrus:

    Bonjour Monsieur Durandal,

    J’espère que vous allez bien. La bande-annonce de ce film, bien que se déroulant aux États-Unis, au Mexique et à la frontière séparant les deux pays, me semble indiquer pas mal l’avenir de la France et peut-être même du monde occidental :

    Frightening, isn’t it ?

    We will have to get dirty.

    Notez bien la bande-sonore incroyablement lourde, au rythme parfaitement calibré et à l’ambiance sordide de cette bande-annonce.

    Le premier film, intitulé simplement Sicario et réalisé d’ailleurs par le Québécois Denis Villeneuve (et sorti en 2015), tout comme ce film, donnent des idées. Ils font réfléchir. Je ne suis pas certain que l’on sort de ces films sans être à la fois bouleversé et en réflexion profonde sur les « méthodes ».

    Qu’en pensez-vous ?

    Madame Manuela, qu’en pensez-vous ?

    Et vous, Monsieur Kasimar, une pensée ?

    Cordialement,

    Cyrus

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “La propension au divorce se transmettrait par les gènes selon une étude”, Breizh du 09/10/2017.

    Nous sommes bizarrement passés d’une société où personne n’avait le gène du divorce, ou presque, à une société où tout le monde l’a. Enorme évolution génétique en seulement 40 ans. Je ne crois pas que l’immigration suffira à donner une explication probante à ce phénomène.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Refus de divorce pour l’épouse d’un millionnaire : les disputes font partie du mariage !” RITV du 15/02/2017.

    Ou il est prouvé qu’il y a tout de même de sacrés putains vénales sur notre terre.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Le monde des robots en marche : 50 % des jeunes Anglais pour le mariage … avec la machine !”, RITV du 27/04/2016.

    Les enfants qui ont vu leurs parents relativiser le couple, n’en comprennent plus l’importance. Dans leur esprit, l’autre se consomme, se jette ou se remplace, même par une machine.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    “Polyamour : 3 femmes se marient légalement au Brésil”, Figaro madame du 27/10/2015.

    L’intérêt supérieur des enfants devient de plus en plus flou dans ce cadre délirant.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.