Accueil » Bienfaits relatifs du divorce » De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous
AIMELES Antiféminisme

De la catastrophe du divorce de masse au mariage pour tous

Publié le 24 mai 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Enquête doctissimo 2003 sur les enfants du divorce :
http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2003/mag0228/ps_6474_divorce_enfants.htm

3 Insee Etudes jusqu’en 2005 sur les divorces :
http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=ir-sd2005&page=irweb/sd2005/dd/sd2005_div.htm

4 Rapport de l’observatoire de la pauvreté :
http://www.onpes.gouv.fr/IMG/pdf/Travaux2001-2002-2-1-3-familles_monoparentales-Sechet.pdf
(p36 sur le nombre de redoublement)

5 Rapport du Sénat sur les familles monoéduquantes :
http://www.senat.fr/rap/r05-388/r05-388.html
http://www.senat.fr/rap/r05-388/r05-38823.html#toc173 (taux de pauvreté)

6 Propos de Pierre Joxe militant du droit des enfants, ancien ministre et député (aimeles 08/02/2012)

7 Résumé du livre de Sébastien Roché « La délinquance des jeunes » au Seuil (fnb).

8 Rapport de l’INED de mai 2013 sur la relation père enfant :
http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1644/publi_pdf1_population_societes_2013_500_peres_enfants.pdf

9 Enquête du Figaro sur les motifs du divorce en novembre 2011 :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/11/07/01016-20111107ARTFIG00732-quand-les-femmes-decident-le-divorce.php

10 Etude 2parents.net sur les enfants de familles « sans père » mai 2004 (le site ayant disparu, j’ai fait une impression d’écran de l’archive que je garde à disposition des personnes intéressées)
http://2parents.penserpouragir.org/spip.php?article48#.VLph1OGFrSc

40 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « Comment le déclin du mariage monogame a accéléré la chute de Rome » hommes en mouvement du ?

    Qu’est-ce que c’est intéressant. Pour se plonger dans la fin de l’empire romain, lisez E Gibbon, vous vous régalerez.

  2. Ping de Cyrus:

    Bonjour Monsieur Durandal,

    J’espère que vous allez bien. La bande-annonce de ce film, bien que se déroulant aux États-Unis, au Mexique et à la frontière séparant les deux pays, me semble indiquer pas mal l’avenir de la France et peut-être même du monde occidental :

    Frightening, isn’t it ?

    We will have to get dirty.

    Notez bien la bande-sonore incroyablement lourde, au rythme parfaitement calibré et à l’ambiance sordide de cette bande-annonce.

    Le premier film, intitulé simplement Sicario et réalisé d’ailleurs par le Québécois Denis Villeneuve (et sorti en 2015), tout comme ce film, donnent des idées. Ils font réfléchir. Je ne suis pas certain que l’on sort de ces films sans être à la fois bouleversé et en réflexion profonde sur les « méthodes ».

    Qu’en pensez-vous ?

    Madame Manuela, qu’en pensez-vous ?

    Et vous, Monsieur Kasimar, une pensée ?

    Cordialement,

    Cyrus

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « La propension au divorce se transmettrait par les gènes selon une étude », Breizh du 09/10/2017.

    Nous sommes bizarrement passés d’une société où personne n’avait le gène du divorce, ou presque, à une société où tout le monde l’a. Enorme évolution génétique en seulement 40 ans. Je ne crois pas que l’immigration suffira à donner une explication probante à ce phénomène.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « Refus de divorce pour l’épouse d’un millionnaire : les disputes font partie du mariage ! » RITV du 15/02/2017.

    Ou il est prouvé qu’il y a tout de même de sacrés putains vénales sur notre terre.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « Le monde des robots en marche : 50 % des jeunes Anglais pour le mariage … avec la machine ! », RITV du 27/04/2016.

    Les enfants qui ont vu leurs parents relativiser le couple, n’en comprennent plus l’importance. Dans leur esprit, l’autre se consomme, se jette ou se remplace, même par une machine.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    « Polyamour : 3 femmes se marient légalement au Brésil », Figaro madame du 27/10/2015.

    L’intérêt supérieur des enfants devient de plus en plus flou dans ce cadre délirant.