Accueil » Homme en lutte » Devrait-on avoir le droit de cogner sa femme ?
Antiféminisme Aimeles

Devrait-on avoir le droit de cogner sa femme ?

Publié le 17 janvier 2018 par Léonidas Durandal à 15 h 07 min

en être corrigée. Elle divague, devient tyrannique ou inconséquente, surtout inapte à juger un comportement masculin, qu’il soit légitime ou oppressif, les considérant à parts égales, s’y pliant ou le combattant de toutes ses forces de manière aléatoire.

Ainsi, les hommes sont toujours appelés, de tout temps, à imposer une autorité aux femmes pour que la société s’élève un peu. Les femmes ne peuvent pas tout, et il revient aux hommes de les faire revenir à la raison. Dans ce cas, comme dit l’adage populaire “l’injustice plutôt que le chaos”. Cette nécessité de réagir découle d’une hystérie féministe qui suit de près le laisser-aller des hommes, les deux s’entretenant, et débouchant sur des vécus sociétaux ubuesques. Il n’y a qu’à songer à la chasse à l’homme actuelle, ou à l’incompétence féminine qui n’est jamais sanctionnée, capable à elle seule de faire sombrer la société la plus riche qui soit.

Si l’homme ne réagit pas, la société s’effondre, et la femme finit par vendre son cul à d’autres vainqueurs, Nègres, Mohamétans, Teutons, n’importe qui en vérité qui puisse la guérir un tant soi peu de sa toute puissance ou la lui faire accepter fantasmatiquement. L’étranger peut ainsi jouer un rôle ambivalent.

Tout comme le Rital d’avant, le Mohamétan, aura pour vocation chez la femme hystérique de protéger la mère de la femme qui est en elle, mais aussi de la protéger de la toute puissance des autres femmes. Que les Mohamétans soient totalement perméables au culte de la déesse mère, cela n’a aucune importance. Au moins, la femme sera contenue, et la petite fille respectée.

A l’inverse, la féministe se servira du Nègre pour persister dans l’hystérie la plus complète, cherchant à endosser tous les rôles et s’étonnant que la relation ne soit pas satisfaisante.

Enfin, la collaboration poussée de beaucoup de Françaises avenantes, durant la seconde guerre mondiale, aura été l’occasion de consacrer les représentants d’une civilisation supérieure à la nôtre, une tyrannie installée par les femmes allemandes et qui aura su prendre des décisions institutionnelles payantes, alors que nous nous vautrions dans l’idéologie féminisée du Front Populaire de l’époque. 

 

                La possibilité de séparation de corps

Faire refluer l’Etat des guerres intimes, pacifierait notre société, sans laisser les femmes dénuées de moyens. En Islam, le divorce est possible. Chez les catholiques, la séparation de corps sert de soupape de sécurité. Une femme qui ne veut pas être battue, a toujours la possibilité de s’enfuir. Dans notre société, quand elle part avec pertes et fracas, telle une tornade, elle emporte avec elle la maison, les enfants, et l’argent. C’est déjà pas mal ? La société féminisée fait payer la facture à l’homme, quelques que soient ses responsabilités dans la rupture. Dès lors pourquoi vouloir l’annihiler en sus par une condamnation pénale inique ?

Avant qu’une femme n’ait été laissée à l’abandon, il a fallu que neuf hommes le soient, les chiffres de SDFs en témoignant. En somme, la société est toujours organisée pour protéger spécifiquement les femmes, toutes les sociétés sans exception, car c’est une condition de survie de base pour elles. Les problèmes de couples ne viennent presque jamais d’un déficit de protection des femmes, mais d’un déficit d’autorité légitime des hommes, qu’ils ne soient pas à la hauteur, ou que cette autorité leur ait été contestée. Afin de pacifier la société, il vaudrait mieux travailler à légitimer cette autorité, plutôt que de s’acharner à la détruire comme s’y emploient les féministes, sauf à vouloir continuer dans le chaos et la destruction actuels (“Malgré l’immigration, la baisse de la natalité s’accentue dangereusement en France“).

38 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “« Comment allez-vous expliquer à vos enfants que vous avez frappé leur mère ? »” L’Obs du 03/05/2019.

    Comment va-t-il leur expliquer que maman a trompé papa et qu’elle s’est prise deux trois bouffes ? A mon avis, ça ne devrait pas être trop difficile. Il n’y a que devant des tribunaux français que les hommes ont le droit à de telles leçons de morale.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Publicité) “Fiat 500 S What Bad Boys Drive, Funny Advertisement”  Kondor du 22/04/2018.

    Mais de quel droit ces femmes se permettent de gifler un homme ?

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “SexWar 2 : Marie, Adolpha, Amber et Asmae s’en vont en guerre” Hommes libres du 25/01/2019.

    Elle a été plainte pour avoir obtenu ce qu’elle méritait.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “”Ma femme, elle a la peau qui marque beaucoup””, L’Obs du 23/11/2018.

    Oh ce que j’ai ri. Il vit au crochet d’une instit. Elle le provoque et il la bat parce qu’ils ne vivent pas comme un couple traditionnel. Extraits :

    -– Non, non, c’est toujours ma concubine, affirme le prévenu.

    – Mais vous ne vivez plus ensemble depuis plus d’un an…

    – Ce n’est pas de ma faute. C’est la police qui m’interdit de la voir, par la force. Mais notre fils, il est pas arrivé par la fenêtre. C’est un enfant de l’amour.”

    “Mais c’est vrai, elle marque beaucoup…

    – Arrêtez ! le coupe le président. Votre explication est scandaleuse. La vérité c’est que votre couple battait de l’aile, et que vous viviez au crochet de votre compagne qui ne le supportait plus.”

    Ici, tout l’amour d’une femme y est décrit : elle le dénigre parce qu’il n’a pas de revenus. Disons plutôt qu’elle est jalouse de sa liberté !

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Procès Marie Laguerre : gifler une féministe est-il une agression sexuelle ?”, RITV du 04/10/2018.

    La question est très bonne. Ici, toute agression contre une femme est considérée comme une agression sexuelle. Les femmes sont des êtres humains à part. Par contre, la conclusion qui dit que cette femme aurait dû être protégée par les hommes alentours est vraiment toute féminine. Cette femme à mon avis, méritait de s’en prendre une bonne dans la tronche.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) “Si une femme résiste” Durandal du 01/06/2018.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    “Et vous, battez-vous votre femme ?”, ER du 14/03/2018.

    “Rien n’a changé ! Vous pourriez faire le même reportage, ce serait la même chose”.

    La preuve que non. Les féministes ont bien réussi à faire culpabiliser les hommes de répondre aux provocations d’une femme.

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    “Tunisie: un millier de femmes manifestent pour l’égalité dans l’héritage”, AFP du 10/03/2018.

    La question est plutôt : pourquoi hériteraient-elles quand il y a un patrimoine à conserver ?

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.