Accueil » Paternité » Disparition de Metz : libérez M Krackenberger !
AIMELES Antiféminisme

Disparition de Metz : libérez M Krackenberger !

Publié le 9 août 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

en toute bonne conscience. Ils ont souscrit à la paranoïa de la mère et à sa folie fusionnelle. Elle peut remercier « tout le monde » cette salope, et surtout notre presse de salopes (Le Point du 08/08/2013, Nouvel Observateur du 08/08/2013), nos fameux journalopes. Elle peut bien le faire, elle qui dans un monde juste devrait rembourser les frais d’une recherche inutile et injustifiée, elle qui a entraîné tout un système dans son délire. Car encore aujourd’hui, personne ne s’interroge sur le comportement de cette mère. Tout le monde semble considérer qu’il fût de son devoir de soustraire la fille à son père, au nom de ses peurs de mère, elle qui « n’a pas compris » la disparition de sa fille, elle qui ne connaissait rien à son enfant, ni de ses désirs, ni de ses attentes profondes.

 

130809Kranenberger

 

Cette histoire illustre bien la maltraitance de certaines mères. Mais par un retournement dont notre système médiatique a l’habitude, on n’écoutera, ni la fille, ni le père, et on ne souscrira qu’à la folie d’une pauvre femme qui ne devrait plus avoir, elle, un quelconque droit de résidence pour sa fille. M Soljénistsine écrivait déjà en 1978 : « les mensonges d’une presse qui a besoin d’une information immédiate, ne seront jamais réfutés. Dans nos sociétés occidentales, la presse pourra jouer le rôle de l’opinion publique ou bien la troubler. De la sorte, on pourra voir des terroristes peints sous les traits de héros… » Ici, on se réjouira que l’enfant ait été retrouvée. Mais que penser de cette mère qui aura complètement échoué dans l’éducation de sa fille à tel point que celle-là aura été obligée de fuguer pour que ses désirs de future femme soient respectés ? Que penser d’une presse qui aura permis, envers et contre toute réalité objective, de renforcer tous les stéréotypes misandres envers les pères ?

 

Dans ce contexte l’emprisonnement de M Krackengerger est une insulte à toutes les lois de la justice. Cette arrestation est une des nombreuses arrestations politiques qui ont eues lieu ces derniers temps. Un système illégitime et qui a lui-aussi échoué, punit de manière de plus en plus disproportionnée et injuste des hommes innocents. Il serait temps que nos institutions rendent enfin des comptes et soient condamnées pour ces abus de pouvoir à répétition.

 

Je me demande comment cette mère a accueilli sa fille à son retour. Certainement en essayant de lui transmettre toutes ses angoisses, par son bonheur de la retrouver ou par ses larmes, tout étant bêtement émotionnel chez ces folles. Que va-t-elle pouvoir lui dire ? Cette tarée qui a échoué, qui a envoyé le père de son enfant en prison pour donner satisfaction à son vice… ses manipulations de pseudo victime n’auront convaincu qu’une presse aussi bête qu’elle, certainement pas son enfant qui sait depuis trop longtemps à qui elle a à faire.

3 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    Manifestation contre les abus de placements :


    NDF du 16/08/2013

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Sa fille voulait voir la plage, comme je l’avais pensé dans un premier temps. Allez, on met le père en hôpital psy, la mise en examen est reportées aux calendes grecques. Le système social va s’occuper de briser tout le monde pour bien les remettre à leur place. Et on fera tout, au final, pour que sa folle de mère finisse par massacrer son enfant. Les fous ne sont pas là où on le croit :

     

    Nouvel Observateur du 09/08/2013

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.