Accueil » Etat de droit et politique » Pour la dissolution des organisations d’agents étrangers (Fémens, Aids et ONG pourries de l’ONU)
Antiféminisme Aimeles

Pour la dissolution des organisations d’agents étrangers (Fémens, Aids et ONG pourries de l’ONU)

Publié le 23 novembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

dans la vie d’un être humain. En plaçant la sexualité au centre de nos vies, nous n’agissons guère mieux que des bonobos. Mais ce ne fut qu’un argument théorique, jusqu’à ce que ce genre d’ONG ne l’eusse transformé en pratique suicidaire, en permettant la propagation du SIDA. Aujourd’hui, nous pouvons observer les déviances de ces associations incohérentes : soit l’individualisme poussé jusqu’à la négation de toute communauté, soit la communautarisation contre le reste de la société, l’autodestruction, les comportements à risque, l’aveuglement. Le mode de vie homosexuel, de la communauté homosexuelle, n’est qu’un mode de vie qui ne peut déboucher que sur des abus, un manque de respect des personnes, une absence d’amour. Quand on aime quelqu’un, on aime sa différence sexuelle, on le respecte si on est contaminé, on est chaste pour éviter d’être systématiquement dans le pulsionnel, et quand vraiment, on est incapable de tout cela, on met un préservatif. La plupart des gens ne conçoivent pas l’homosexualité comme un trouble ou un désordre. Dès lors, ils ne comprennent pas ce genre de pratiques à risque, ils ne comprennent pas la bisexualité très répandue parmi le milieu homosexuel, ils ne comprennent pas que ces gens axent leur vie autour de leurs pulsions sexuelles et qu’ils en soient les premières victimes. Par contre, il y a des gens qui le comprennent bien. Ceux-là ne sont pas homosexuels, ceux-là feront la promotion de l’homosexualité par intérêt, ceux là conçoivent l’homosexualité et le trouble social comme une forme de guerre. 2 milliards d’euros. Je n’arrive toujours pas à croire le chiffre. 2 milliards d’euros investi rien qu’en Russie, rien que pour Aids. A 2 milliards d’euros, on n’est plus dans le financement d’une activité de salut public, on est dans des montants qui se rapprochent plus de ceux d’une guerre économique. Ce genre d’ONG sont des armes de guerre idéologique. M Poutine a donc eu raison de faire ce qu’il a fait. Il n’a eu que trop raison pour Aids. Et Aids n’est pas la seule. Et la Russie n’est pas la seule concernée.

 

Le cas Fémen.

 

Les fémens ont été repoussées de cet autre pays démocratique : l’Ukraine. Mais chez nous le grand ménage reste à faire. Ces parasites trop heureuses d’attirer le fric à elles, trop heureuses de faire partie des intégrées en France, de ces parasites idéologiques, ont décidé de s’ancrer dans notre beau pays. De l’aveu même d’une fémen nous sommes un pays qui offre de nombreuses possibilités de manipulation et de déstabilisation. Depuis elle a fait des petits. Dans cette vidéo, j’ai relevé les propos de cette femme à son arrivée en France, en sous-estimant grandement les soutiens internationaux dont elle bénéficiait et en faisant des commentaires si naïfs, qu’aujourd’hui, ils me confondent. Nous aussi, nous subissons l’entrisme de ces associations qui polluent les universités françaises, qui polluent la société, qui parasitent les manifestations pacifiques, manipulables à souhait, au gré d’intérêts étrangers. Lisez cet article sur le financement des fémens, vous verrez comment on finance le désordre, comment on manipule l’opinion publique en jouant sur de fausses agressions, en payant grassement ces femmes pour cela. Comment croyez-vous que les voyages, les actions, les locations de salles, les salaires de ces femmes se payent ? Vous croyez qu’elles sont croyantes, qu’elles se sacrifient pour la cause ? A leur arrivée, je croyais que nous faisions face à de simples hystériques dans un délire religieux. Mais non, pires que tout, ce ne sont que des arrivistes. Les vrais croyants, eux, ne vous flatteront pas. Ils vous diront que vos modes de vie doivent s’améliorer. Ils vous pousseront dans votre réflexion. Vous les reconnaîtrez facilement, car ils ne flatteront pas vos vices et ils vous diront même ce que vous ne voulez pas entendre. C’est loin d’être le cas des fémens qui se servent même de leurs corps pour flatter notre bêtise, nos vies déjà trop centrées sur une sexualité simiesque.

 

Leurs « droits de l’homme », leur « humanisme », leur « égalité », leur  » liberté », ne sont que quelques unes des tartuferies pour post-adolescents que ces femmes ont volé à d’autres usurpateurs. Dans la bouche de ces gens, même « l’amour » devient sale. L' »humanisme » s’applique aux comportements de bonobos, « l’égalité » devient la négation des différences, et la « liberté » sert à justifier tous les crimes.

 

 

Allons-nous continuer dans une absence de prise de conscience collective ?

 

Personne ne prendra les armes de la pensée si vous ne vous en revêtez pas. Personne ne mènera ce combat si vous ne « >

Lire la suite

26 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « Le chemin de croix des femmes fonctionnaires en Chine », Les Echos du 08/11/2018.

    « Human rights watch » croit pouvoir dynamiter cette grande bureaucratie égalitaire en lui faisant des leçons sur l’égalité. Le journaliste des Echos participe au formatage du Charlimouton français, j’espère au moins consciemment.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.