Accueil » Etat de droit et politique » Pour la dissolution des organisations d’agents étrangers (Fémens, Aids et ONG pourries de l’ONU)
Antiféminisme Aimeles

Pour la dissolution des organisations d’agents étrangers (Fémens, Aids et ONG pourries de l’ONU)

Publié le 23 novembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

le menez pas. Vous avez le devoir de lire, de vous informer, de devenir plus intelligents. Mais vous avez aussi le devoir de faire passer le message même si vous n’avez pas celui de réussir à convaincre. Il ne suffit pas d’être d’accord et d’aller voir ailleurs dans un contentement de conconsommateur. Le courage que j’ai de consacrer ma vie à la dénonciation du féminisme, vous devez l’avoir pour transmettre l’information. Sans ce courage, le monde s’effondre. Sans lui, notre monde est celui de l’arrivisme, de l’intérêt, des luttes communautaires ou de la futilité. Si tout va si mal, ce n’est pas de la faute aux autres. C’est de votre faute. C’est à vous d’aller jusqu’au bout de votre réflexion mais surtout de permettre aux autres d’opter pour un point de vue différent. C’est à vous d’avoir le courage de proposer des débats alternatifs, et non d’écarter pudiquement ceux qui dérangeraient vos amis. Car sinon, la liberté d’expression n’existe plus. Elle n’est même plus possible si vous n’avez même plus la possibilité de transmettre l’information en provenance d’un tiers, sans parler de le défendre. La société de l’auto-contrôle ne doit pas gagner. Il faut trouver les moyens d’empêcher la victoire de ce nouveau totalitarisme démocratique (en utilisant l’anonymat, la protection des données…).

 

Dehors les fémens, dehors les agents de l’étranger, dehors les arrivistes féministes. Et que vive la tradition de gens ancrés localement et humains.

 

 

fémens-désaffections

26 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « Le chemin de croix des femmes fonctionnaires en Chine », Les Echos du 08/11/2018.

    « Human rights watch » croit pouvoir dynamiter cette grande bureaucratie égalitaire en lui faisant des leçons sur l’égalité. Le journaliste des Echos participe au formatage du Charlimouton français, j’espère au moins consciemment.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.