Accueil » Paternité » (Droit des pères) « Pourquoi j’ai tué mon fils »
Antiféminisme Aimeles

(Droit des pères) « Pourquoi j’ai tué mon fils »

Publié le 31 janvier 2015 par Léonidas Durandal à 13 h 24 min

Tom Liau avait 36 ans, il était infirmier. Juste avant que les attentats de Charlie Hebdo ne débutent, il a tué son fils puis il s’est jeté sous un train. Voici le court message qu’il nous a laissé :

*******

Jamais sans mon fils…

 

Le peu de temps qu’il me reste m’oblige à être succinct…

 

Je quitte ce monde aujourd’hui avec mon fils car nous vivons dans une société sclérosée où une femme a le droit de donner la vie sans la moindre retenu ou garde-fou puis de prendre son enfant et sa vie à un homme et ce avec l’appui de la justice.

Je ne souhaite plus vivre dans ce monde et ne souhaite pas que mon fils grandisse dans un monde pareil.

 

A tous les enfants privés de leur père et à tous les pères privés de leur enfant.

 

Je souhaite que ce qu’il reste de Gabriel et moi soit incinéré et jeté dans le Rhin.

 

************

Son texte manuscrit :

page1

page2

 

 

 

SOS Papa nous rappelle dans un communiqué envoyé aux élus, que 3 pères se suicident par jour à cause de déboires familiaux. La majorité des SDFs tombent à la rue pour cette raison. Mais comme j’aime le rappeler, les morts ne parlent pas. Dans notre société, tant que les gens ne sont pas personnellement touchés, ils ne réagissent pas. Et encore. Souvent la claire vue de leur situation les fait tomber en dépression, ou pire. A cela, notre société préfère rester sourde (2). Elle préfère soigner les symptômes plutôt que le malade, ça cache la misère.

Ainsi, de grandes lois sont votées sur « Les violences conjugales » (1) et focalisent l’attention du public sur les hommes sans se préoccuper de savoir d’où vient cette violence, ni de savoir si cette violence est partagée. En vérité notre famille française est malade, très malade. Et aucune loi n’y changera rien, si ce n’est à rendre les séparations encore plus dramatiques.

 

train-deraille

 

1 « Violences conjugales, un phénomène anecdotique », Aimeles du 24/11/2012.

2 « Il se suicide dans une école, ils n’entendent rien », Aimeles du 16/05/2013.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

26 Commentaires

  1. Commentaire de Hansel:

    « André Fourquet, le forcené de Cestas »

    Je vous recommande vivement d’écouter cette tragique histoire de garde d’enfants refusée par une justice aveugle à un père aimant mais accordée à une mère froide :

    http://www.europe1.fr/emissions/hondelatte-raconte/hondelatte-raconte-andre-fourquet-le-forcene-de-cestas-01052018-rediff-3640712

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Chanson) « Bigflo & Oli – Monsieur Tout Le Monde »,  Biflo et Oli du 10/03/2014.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Paris: un père se défenestre avec ses enfants, son fils de 3 ans survit » AFP du 06/10/2017.

    Si son fils n’avait pas survécu, nous n’en aurions même pas entendu parlé, comme d’habitude.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Cauchemar en cuisine : un ancien participant est devenu SDF », Figaro du 27/09/2017.

    Le bon titre : « Cauchemar en cuisine : après son divorce, un ancien participant devient SDF ».

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Drame familial au Texas: « Je t’en supplie, ne fais pas ça à nos filles » », Match du 29/06/2016.

     

    Cela émouvra peut-être le populo puisque c’est une femme qui les a tuées.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription