Accueil » Eglise/Religion » Encore heureux que l’État islamique existe
Antiféminisme Aimeles

Encore heureux que l’État islamique existe

Publié le 20 novembre 2015 par Léonidas Durandal à 11 h 38 min

actuellement à la catastrophe et en premier lieu notre immaturité. Celle-là vient du progressisme, de l’abandon de toute vie spirituelle comme le dénonçait déjà M Soljénitsine en 1978 à Harvard. Nous avons vécu à crédit ici aussi, comme si « égalité liberté fraternité et prospérité » pouvaient remplacer “spiritualité”.

Transformons une situation de crise en élan positif. Les attentats nous rendent service : ils nous ont permis de prendre conscience de notre perméabilité idéologique. Sans eux, les Français n’ont pas été capables de s’interroger jusque là. Ils ont autorisé bêtement les massacres en Syrie et en Libye. De même avant ce drame à Paris, l’Islam avait déjà gagné, sans débat. Voilà d’ailleurs ce qui a réveillé la virulence de Mohamétans contre leurs frères. En effet, cette manière de procéder remet en question leur inévitable progression. Ces croyants sincères doivent également pressentir que si l’Islam s’imposait par la force, ils pourraient en être les premières victimes comme ils le sont ailleurs.

La crise doit donc nous interroger dans notre médiocrité qui permet seule aujourd’hui les progrès d’un Islam à papa et/ou une situation de guerre civile. A long terme, si nous le voulions bien, elle pourrait aussi enrichir nos conceptions spirituelles et notre manière de concevoir les rapports matériels. Car nous ne pouvons apporter comme seule réponse à l’affrontement toujours plus de caricatures, toujours plus d’hypersexualisation, toujours plus de déviance, du pinard et du pain qui ne seraient pas liés au corps et au sang du Christ. Il faudrait sortir de ce cycle de violence. La victoire de l’Islam par perte d’identité des Français ne peut mener qu’à une catastrophe. Les conversions doivent se faire par le haut : le modèle le plus capable d’amour doit s’imposer. Pour moi, celui qui est la Vérité, le Chemin et la Vie, celui de Jésus. Pour les croyants d’Islam, celui de Mohammed. Nous devons apprendre à nous concurrencer dans le bien, pas dans l’horreur. Quant au laïcisme, il invite à la médiocrité. Il est à la base de notre réduction culturelle à des « valeurs » vides de sens, voire amorales (individualisme cupide). Il est la guerre. Lui, est à ce point ridicule qu’il ne peut être retenu comme orientation sociale.

 

1 « Profils de tueurs en série : de la décomposition familiale au terrorisme », Aimeles du 24/03/2013.

5 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “L’islamisme et les femmes, par Lina Murr Nehmé”, Breizh du 16/12/2017.

    Mais qu’est-ce que nous dirions si un pays étranger nous disait : “Vos femmes s’habillent comme des putes, il faut les sauver de votre oppression.” Ah bah oui, nous avons déjà nos talibans féministes.

  2. Ping de kasimar:

    Léonidas je n ai rien contre vos articles loin de là d ailleurs je les trouve enrichissant pour la plupart mais faites attention car la censure semble être au gout du jour

    http://www.lelibrepenseur.org/letat-pourra-bloquer-des-sites-internet-sans-aucun-delai-ni-controle/

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.