Accueil » Hommes et femmes alliés » Entreprendre au féminin
AIMELES Antiféminisme

Entreprendre au féminin

Publié le 13 septembre 2016 par Léonidas Durandal à 16 h 54 min

le fruit d’une longue maturation générationnelle. A un moment donné, ces fleurs éclosent. Auparavant, il aura fallu que le petit enfant reçoivent des armes pour comprendre le monde dans lequel il voudra s’intégrer.naturopatheC’est là que votre culture féminine intervient. Pourquoi vouloir singer des hommes qui ne sont pas de votre famille tandis que la culture qui vous a été transmise regorge de trésors insoupçonnés ? Par exemple, si les femmes réussissent sur internet, ce n’est pas dans n’importe quel domaine : elles excellent dans les blogs de cuisine, les forums de partage, la mode, le bien être, la pharmacologie, l’impertinence et la mauvaise foi. Il ne s’agit pas là d’un hasard. Il n’y a pas non plus à dénigrer de tels secteurs, excepté pour la mauvaise foi peut-être. La mode a trait à l’esthétique, la cuisine permet de nourrir le monde, le partage met les gens en lien, le bien-être soulage l’existence, et n’oublions pas la pharmacologie et la longue tradition des sorcières en occident, et plus prosaïquement des « médecines de bonnes femmes » qui avaient leur utilité pour soigner les petits maux de toujours qui peuvent pourrir une existence. Ainsi, dans votre famille, vos femmes vous ont transmis un bagage culturel qui, même s’il s’est un peu perdu, peut encore vous servir de base à des entreprises productives et enrichissantes dans tous les sens du terme. D’ailleurs n’imaginez pas vous épanouir dans des secteurs masculins. Pour exercer votre métier avec bonheur, il vous faudra le faire tel une femme sauf à pourrir le secteur masculin que vous investiriez, ou à être malheureuse. Voir les nombreuses désillusions dans l’éducation nationale.

 

Attention aux faux amis.

Pour en revenir au métier d’éducateur, il est plutôt masculin bien que les femmes croient pouvoir s’y épanouir. En fait il a deux versants : le versant masculin qui ouvre et le féminin qui rassure. Les enfants en bas âge ou en très grande difficulté ont besoin du second, tandis que plus ils grandissent, plus ils ont besoin du premier. maitresseL’omniprésence des femmes dans ces métiers en a fait un cloaque, alors même qu’elles ont plus de capacités pour y gérer les relations sociales. Entreprendre dans ce secteur, ouvrir une école, ou je ne sais quoi, doit se faire avec des pincettes pour une femme, avec l’exemple fort d’un père en arrière plan, le plus souvent. L’idéal serait d’avoir des écoles non mixtes enfants-professeur, ou encore des écoles où hommes et femmes travailleraient en binômes dans des écoles mixtes. De même, tous les métiers qui ne sont pas traditionnellement féminins peuvent être des pièges bien qu’il s’agisse parfois d’user de compétences proprement féminines. Ainsi, celle qui ouvre un restaurant croit vendre de la cuisine tandis qu’en fait, elle vend des relations sociales. Cela peut marcher pour elle, mais elle ne doit pas se tromper sur ce qui fait son succès. Ce faisant, elle pourra aller plus loin dans son concept. Car au-delà du métier, il y a des recherches intrinsèques profondes à la femme et à l’homme. La rentabilité qui est une contrainte pour la femme, est souvent un objectif pour l’homme. La relation sociale qui est souvent une fin pour la femme, est une contrainte pour l’homme. Nous avons tous besoin de rentabilité et de relations sociales pour réussir, mais nos conceptions sur le monde change tout. Si aujourd’hui les infirmières ou les sage-femmes, par exemple, sont les personnes les plus reconnues en France auprès des populations, ce n’est pas un hasard. Celles-ci occupent un métier qui fait appel à leurs qualités féminines et qui valorise leur culture. Beaucoup de réussites pourraient être construites autour de ce modèle, et favoriser des transmissions sexuées, ici pour sauver des vies.

 

Pensez à l’activité complémentaire, au mi-temps, aux solutions adaptatives.

Même dans notre pays où le taux d’activité pour les deux sexes est très élevé, les femmes l’ont compris. Beaucoup choisissent des mi-temps pour s’occuper de ce qui les intéresse. Souvent leur famille. N’allez donc pas du tout dans le sens des féministes qui vous interdisent de telles vues. Réussir demande une implication énorme. Cependant, il est aussi possible de développer un petit modèle à taille humaine, de voir si celui-ci fonctionne avant de s’y investir complètement. Il faudra pour cela attendre que les enfants aient un peu grandi. Car ne vous imaginez pas entreprendre avec une famille naissante. Les hommes qui « >

Lire la suite

29 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "La startup R&K fabrique en Bretagne ses chaussures 3D sur mesure" Breizh du 10/12/2020.

    De la science appliquée, un domaine culturellement maîtrisé (France et féminin), de l'envie, un produit innovant qui apporte un réel plus aux clients. Si ça ne marche pas, je veux bien m'en couper une. 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.