Accueil » Les avortoirs » Est-ce à l’Etat de faire la promotion de l’avortement ?
AIMELES Antiféminisme

Est-ce à l’Etat de faire la promotion de l’avortement ?

Publié le 12 novembre 2013 par Léonidas Durandal à 19 h 00 min

Peux-t-on choisir quand on ne sait pas, quand on n’a pas réfléchi, et quand on est mineure ?

S’il s’agit de citoyens, en général, l’Etat répond non. Il distingue les mineurs, des majeurs, donne des prérogatives aux uns, des droits et des devoirs aux autres, réparti selon les possibilités de tous.

 

Cependant depuis quelques années, l’Etat brouille les lignes. Adultes, enfants, tout se confond chez ses représentants qui votent les lois. Le peuple ne réagit pas. Il trouve normal que le droit de vote ait été donné à des personnes de plus en plus jeunes tandis qu’elles n’étaient pas insérées socialement et qu’elles l’étaient de plus en plus tard. Le résultat est catastrophique : ces pauvres jeunes se font influencer jusqu’à très tard par une caste, elle-même étatique, qui encourage son irresponsabilité. L’Etat appelle cette irresponsabilité « jeunesse », et les représentants de l’Etat rêvent depuis 1968 que quelque chose sorte d’incroyablement responsable de cette « jeunesse ». Or si la médiocrité n’a pas d’âge, elle a besoin d’être combattue par des personnes plus expérimentées. Mais les adultes de notre société ont démissionné. La médiocrité, ils l’ont eux-même acceptée pour eux. Ils ne peuvent donc servir de guide à la jeunesse et dès lors, ils ne comprennent même plus pour eux, ce qui distingue un adulte d’un enfant. Ce sont des démarches pédophiles et elles sont devenues leur norme. Elles confondent expérience et immaturité, jeunesse et vieillesse, sexualité et amour. Elles s’imposent dans la société sans que nous n’y voyons ou que nous soyons assez structurés pour pouvoir y redire. On entend partout : « il faut laisser le choix aux enfants »

Oui, cela sert de réfléchir.

Le choix de quoi quand on est petit et ignorant ? L’être humain connaît-il à sa naissance le bonheur de goûter à un plat d’exception, est-il capable de produire l’effort de le préparer, et combien de temps lui faudra-t-il pour savoir le faire apprécier à un autre ? Cela s’appelle la culture. Une culture riche demande des dizaines d’années d’apprentissage. Si on met un enfant à la tête d’un grand restaurant, il est quasiment certain qu’il fera de la mauvaise cuisine et que l’établissement coulera. Il se sera fait flouer par les adultes autour de lui qui lui auront donné une trop grande responsabilité. Et pire, il pourra difficilement revenir sur son échec, car il aura été flatté, dans un premier temps, qu’on lui ait fait confiance. Et la culpabilité de ne pas avoir été à la hauteur lui fera déifier ces adultes qui lui auront fait confiance alors qu’il n’en était pas capable. Ceux-là, il les considéra toujours comme étant supérieurs à sa propre personne, tandis qu’ils auront simplement échoué à lui donner une éducation, en le mettant face à une situation ingérable pour un être humain de son âge. Aujourd’hui, en France, en ce qui concerne les infanticides par avortement, on laisse des mineures prendre une responsabilité qui les dépasse. Elles prennent ces décisions seules ou presque, avec l’Etat pour unique interlocuteur, parce qu’on juge que c’est leur droit « de femme » (sic). A mon avis, laisser des personnes juger de l’avortement à cet âge, c’est instaurer le règne de la peur.

Le nouveau site gouvernemental « d’information à l’avortement ».

Sur le nouveau site d’information du gouvernement sur l’IVG, il est bien mis en évidence, sur la première page, à plusieurs endroits, qu’une mineure a le droit d’avorter sans que ses parents ne soient au courant.

131112avortement6

Et tout le monde trouve cela normal. Il y a une telle dramatisation qui a été créée autour de ce genre de situation qu’on ne conçoit plus que ce genre de choix relève uniquement de la responsabilité des parents tandis que, de surcroît, ceux-là n’ont pas encore terminé l’éducation de leurs enfants. Non, l’enfant a le droit d’avorter. C’est un droit inaliénable qui ne peut lui être enlevé, par personne, que ce soit par ses parents ou par d’autres.

Alors soit, admettons que les parents ne doivent même pas pouvoir éclairer la décision de leur enfant dans ce cas. Imaginons que quelques cas dramatiques puissent justifier la suppression de l’autorité parentale pour tous, et que des « >

Lire la suite

31 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « Comment un site anti-IVG s’est fait mousser sur Google », Rue89 du 07/01/2016.

    Non seulement l’Etat finance un site d’information sur les infanticides par avortement, non seulement il a été prouvé à maintes fois que ce site ne donnait pas une information objective, non seulement la presse subventionnée falsifie la position du site pour le faire remonter en première position dans les résultats de recherche de google, mais désormais l’Etat consacre lui-même de l’argent à améliorer son référencement puisqu’il échoue malgré les moyens déployés.

    L’Etat médiocre assassin corrupteur fausse l’information et organise minutieusement l’élimination des enfants. On ne pouvait pas en attendre moins de bureaucrates nazis.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    « Aujourd’hui j’ai appelé le planning familial », NDF du 24/01/2015

    Et là, on apprend que le désir de la femme crée l’enfant au Planning familial. Poétique.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « Touraine veut que les sages-femmes réalisent de IVG », La Parisienne du 15/01/2015

    Les sorcières ne trouvent plus de praticiens bouchers, elles recrutent donc les sages femmes et vont leur enlever toute la noblesse qui était attaché à leur métier. Comment celles-là pourront se regarder dans la glace après…. bien entendu, au début, elles seront flattées !

    Elle songe aussi à la réquisition des médecins au niveau régional.
    Tous les actes autour de l’infanticide par avortement seront désormais gratuit, et un unique numéro d’appel pourra empêcher définitivement les jeunes filles d’avoir une vraie réflexion sur leur vie.

    A chaque fois, on croit que l’Etat ne peut pas mettre plus en avant les mains dans la marre de sang. Mais à chaque fois, les sorcières savent déployer des trésors d’imagination pour nous surprendre.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    Les sages femmes qui refusaient de pratiquer l’IVG, se voient obligées d’accomplir cet acte. On ne trouve plus assez de médecins, on les réquisitionne…
    En 1975, on nous avait promis qu’il fallait remédier au manque de moyens des faiseuses d’anges. Aujourd’hui, c’est l’état français qui n’a plus les moyens mais qui n’hésite plus à charcuter ses femmes n’importe comment, car les infanticides par avortement, c’est sacré ! Continuez donc…

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « IVG, contraception, sexualité: un numéro d’appel national va être créé » Figaro santé du 16/01/2015

    Etendre la gratuité à tous les soins annexes, un numéro de téléphone unique… on se demande ce qui va leur rester pour lobotomiser les cerveaux et les ventres des femmes.

  6. Ping de Mindstyle:

    Campagne de « déstigmatisation » de l’avortement en cours orchestrée par le planning familial : http://www.liberation.fr/societe/2014/04/15/inquiet-des-regressions-le-planning-familial-lance-une-campagne-pour-destigmatiser-l-avortement_998022 Et le nouveau site mis en place pour maintenir la propagande de la mort en réclamant des témoignages. http://ivg.planning-familial.org/

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    L’Etat finance les campagne de dépistage du cancer du sein mais fait la promotion de l’avortement qui est responsable, en grande partie, du cancer du sein :

    Média press info 02/12/2013

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    La Russie interdit la publicité sur les avortements :

    NDf du 26/11/2013