Accueil » C'était mieux avant » (Exclusivité Aimeles) Agression sexuelle du métro de Lille : « Oui, j’ai laissé faire ».
Antiféminisme Aimeles

(Exclusivité Aimeles) Agression sexuelle du métro de Lille : « Oui, j’ai laissé faire ».

Publié le 27 avril 2014 par Léonidas Durandal à 18 h 43 min

 

sachant que votre site seul serait susceptible de publier mon témoignage en entier.

Témoignage Anonyme reçu suite à l’agression sexuelle du métro de Lille.

“J’ai décidé de prendre la plume parce que je suis outré. J’ai lu de nombreux commentaires dans les journaux. Tout le monde sait, ou tout le monde croit savoir plutôt. Ils voudraient pouvoir se payer une bonne conscience sur notre dos. Nous étions là. Nous n’avons rien fait. Nous sommes des monstres. Je suis un de ceux qui était dans la rame du métro à Lille quand la jeune fille s’est faite agresser sexuellement. Nous ne sommes pas des monstres.

Quand le jeune homme éméché a commencé à avoir une attitude inappropriée, j’ai pensé que cela lui passerait. Et puis je ne sais pas si cela vous l’a déjà fait, mais oser intervenir, c’est risquer l’incident. Personne d’entre nous ne voulait provoquer l’incident. Je pense qu’à cet instant, nous nous sommes tous dit que le plus raisonnable était de nous taire. C’est instinctif. J’ai l’habitude des transports en commun et cela se passe toujours ainsi. Un poivrot entre. Il dit n’importe quoi. Nous, les personnes sociables, nous nous taisons. Nous avons la loi et nos certitudes pour nous. C’est comme si ça n’existait pas. Chacun d’entre nous peut se dire « encore un ». Et chacun prie pour que cela ne se termine pas trop mal. Et à chaque fois, cela ne se termine pas trop mal. On descend en l’entendant brailler. Ou bien il descend. L’affaire est close. Quand je lis les commentaires des internautes, je me demande pourquoi tant de personnes se disent offusquées alors que je n’en ai jamais vu réagir dans la vraie vie.

Personne ne réagit dans la vraie vie, parce que tout le monde est enkysté dans son petit confort personnel. Tout le monde sait bien que la police vous reprochera d’être intervenu. Ou même que la victime se considérera assez forte pour se défendre toute seule. J’en ai connu une qui m’a insulté après que j’ai choisi de la défendre. Depuis j’ai appris à vite ranger ma galanterie. Tout cela est d’un autre âge. Je n’ai jamais aimé avoir des ennuis pour rien.

 

Le jour de l’agression quand le type sous alcool a commencé à observer les filles de la rame, j’ai senti d’instinct qu’il allait finir par se tourner vers elle. Elle avait, comment dire, la tête et le physique. Cette morgue féminine est une pure provocation pour un de ces mâles de banlieue. Imaginez ce pauvre gars, étranger, qui rêvait de venir en France pour s’enrichir. Le voilà arrivé à l’état de déchet. Et on lui dit que c’est lui l’oppresseur patriarcal et toutes ces conneries qu’on entend à la télé et à la radio. Lui, il boit toute la journée. Il n’a pas un rond, pas de femme, pas de famille. Et il voit ce qu’il juge être une petite pute nouvellement intégrée qui rentre du boulot, intéressée uniquement par sa gueule, qui pue le narcissisme. Le grand écart.

 

Pour éviter d’être présents, par réflexe, mes voisins pianotaient sur leur téléphone. Les autres fixaient le vide, peut-être plus intensément que d’habitude. Je sentais qu’ils pensaient tous : « Pourvu que cela ne me retombe pas dessus. En quoi cela me regarde ? ». Très vite, la fille a commencé à protester, mais plus elle avait peur, plus cela excitait le type. Et plus elle s’adressait à la communauté plus nous nous enfermions individuellement. Cependant si j’ai donné l’apparence de l’indifférence, je n’ai pas fui intérieurement. J’étais bien présent. Je dois vous avouer que ce genre de spectacle est jouissif en ce qui me concerne. Tous les jours, je vois au boulot une bande d’hypocrites qui ne pensent qu’à eux et qui voudraient que le monde aille mieux. Ils répètent tout le temps « chacun fait ce qu’il veut chez lui, en quoi ceci ou cela nous regarde ». Et s’ils ne le disent pas, on sent qu’ils le pensent fort. Je ne peux plus les supporter ceux-là. Les mecs qui provoquent des incidents dans le métro bouleversent les règles. Ils obligent tous ces petits cul-terreux à sortir de leur confort intellectuel. C’est le principe de réalité appliqué au métro.

 

Le sale type aviné commence donc à peloter la fille. Elle se dégage, tente de sauver les apparences. Elle aussi ne veut pas sombrer dans la provocation. Elle garde sa petite attitude mièvre. Elle se réfugie près d’un homme qui lui semble plus viril qu’un autre. Mais ils ont le regard aussi bovin l’un que l’autre. L’agresseur sait “>

Lire la suite

396 Commentaires

  1. Ping de Ashes Blake:

    Et bien, je trouve ce billet juste honteux.Je suis une femme, je suis lilloise et pourtant face au comportement d’un mec alcoolisé s’attaquant a une autre personne , homme ou femme d’ailleurs je suis intervenue!!Pourquoi pas juste appuyé sur le bouton d’alerte, rien que ce petit geste et une explication rapide du probleme et Mr aurai été arreté a quelques arret de à !! Et ne me dite pas que c’est impossible j’ai moi meme utilisé ce systeme un 24 décembre et les policiers l’ont arreté a 3 arrêt de là.Apres 18 mois d’emprisonnement un minimun.Si cela était arrivé a vos enfants ça vous serait égale?? Je ne pense pas mais après tout vous n’etes q’un homme blasé, un paumé parmis tant d’autres a justifié votre stoicisme sous couvert de normalité.Vous justifié votre immoralité  en pretextant qu’elle n’avait qu’a pas être comme elle était (attitude,habit ect…) mais une femme reste une femme,on doit être libre de s’habiller comme on veut sans être traité de pute ou de salope a tout va, est ce que moi je vais traiter un mec habillé comme un rappeur de racaille, ou un mec habillé moulant et sexy de gay et je passe d’autre exemple l’idée est la. Je terminerai par ceci, la vie ne vous a peut être pas gaté mais rien ne vous dit que cette femme n’a pas souffert autant que vous???? pcq elle était bien pouponner et propre sur elle, les traces de la vie ne sont pas toujours visible et celle de cette aggression ne se verra pas chaque jour sur son visage mais elle aura peur, fera des cauchemars, peut être une dépression. Elle ne pourra peut être plus prendre le metro, se choque se répercutera dans sa vie et peu tout aussi bien la détruire a long terme.Tout ça pourquoi? parcequ’un alcoolique n’a pas été arreté, tout ca parceque personne ne fait attention a son voisin. Mais si la prochaine fois c’était vous qui étiez agressé oh pas sexuellement (quoi que) mais si un mec bourré décidait de vous tabasser , vous seriez heureux que tout le monde vous regarde stoique????( ET ça aussi je l’ai vécu, gare lille flandres !!! et je suis intervenu oui j’ai pris un coup de poing, mais le mec a été arreté et en prison). Eviter que ceci arrive et proteger son prochain CA c’est du civisme et CA c’est  être humain!!!

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Au vu de votre témoignage, j’ai l’impression que Lille c’est Bérouth, et que vous devriez plutôt vous interroger sur pourquoi on en est arrivé là. Certes par manque de courage, mais peut-être qu’il y a des raisons plus profondes : c’est ce que l’auteur de ce témoignage a tenté de vous expliquer. Mais apparemment, vous êtes restée sourde. C’est bien beau d’avoir du courage, mais en tant que femme, j’ai un peu l’impression que vous manquez d’écoute et que vous êtes incapable d’accueillir l’autre dans sa différence.

    • Ping de luna:

      Tout à fait d’accord…
      Ce monsieur camoufle sa lâcheté sous des blablas pseudo psychologiques de bazar… Il déteste les femmes depuis que la sienne lui en a fait baver, et si vous lisez bien, été presque heureux d’assister à la scène… Peut être a t il vu sa femme à la place de cette jeune femme qui s’est faite agressée…
      Il ferait bien de se faire soigner…

  2. Ping de Halala:

    Eh bien, tous ces commentaires des gens qui se disent choqués, outrés, etc. (surtout les femmes, bien évidement) sont impressionnants.Remettons les choses en ordre voulez-vous?* Oui, l’anonyme en question à une dent contre les femmes, ce qui peut être compréhensible vu que le neuneu s’est fait déposséder de ses gamins. Mais bon, comme je vois certaines d’entre-vous balancer en avance l’argument du -Il devait surement être irresponsable, patati et patata-, passons. Vous trouverez toujours la petite bête.* Non, ça ne rend pas une bonne partie de ses arguments invalide. L’individualité ambiante, surtout des femmes vis-à-vis des hommes sous prétexte qu’ils sont violents/ infidèles/ misogynes/ ne s’intéressent qu’au sexe/ [etc.] n’est pas une utopie mais bien une réalité. D’ailleurs, les gens, hommes comme femmes, restant silencieux dans une trame de métro ou un bus, c’est monnaie courante, tout simplement parce que personne ne veut se -créer des problèmes inutiles-.Mais bon, il est plus facile de taper sur l’image de l’homme, beaucoup plus productif pour les médias. J’attends quand même qu’on explique pourquoi cette femme indépendante de notre siècle ne s’est tout simplement pas défendue toute seule. Moi, quand on m’emmerde dans le métro je me défends, comme tout le monde.Si -l’agresseur- en question avait physiquement blessé cette femme j’aurai pu comprendre, mais ce n’est pas le cas, et d’ailleurs c’est encore une information que tout le monde aime passer à la trappe.Ah oui, j’oubliais : Pourquoi on ne reproche qu’aux hommes de n’avoir rien fait? Elles étaient ou les femmes de cette rame?

  3. Ping de Pll:

    “Moi je, moi je” les gens. ;)Dans l’histoire, il y a quatre types de personnes à plaindre. – D’abord pour les faits et les traumatismes, la femme qui s’est faîte agressée. Après elle peut s’en sortir si elle ne remplit pas, à son tour, son coeur de haine.- Pour les causes, le jeune homme alcoolique, complètement prisonnier dans tous les sens du terme (je ne sais pas ce qui l’a mené à ce comportement bestial, mais je lui souhaite de retrouver le chemin).- Pour les non-faits, l’homme (y compris les gens du tram ) qui vient de témoigner pour expliquer les raisons de son non-agissement. Je lui souhaite de retrouver la paix intérieure afin de ne plus avoir de haine et de reprendre ses couilles !- Et enfin pour tous ces commentaires inutiles, toutes les personnes qui viennent débiter leur haine en se mettant bien sûr en avant. Nous ne pouvons pas connaître notre comportement lorsque nous sommes dans une telle situation. La réalité ce n’est pas le net. Au passage je félicite tous ceux qui ont eu le courage d’intervenir dans des situations semblables, mais après il ne faut pas s’enorgueillir. Il faut encourager.

  4. Ping de Royalchibrou:

    Non mais vous vous entendez tous ça sonne un peu comme ça:Quand ils sont venus chercher les communistes,Je n’ai rien dit,Je n’étais pas communiste.Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,Je n’ai rien dit,Je n’étais pas syndicaliste.Quand ils sont venus chercher les juifs,Je n’ai pas protesté,Je n’étais pas juif.Quand ils sont venus chercher les catholiques,Je n’ai pas protesté,Je n’étais pas catholique. Puis ils sont venus me chercher,Et il ne restait personne pour protesterVoulez-vous réellement d’un tel monde ? La société est forgée pas les Hommes et Femmes qui la constituent, vous ne l’aimez pas telle qu’elle? Elle n’est qu’un reflet de nous même. Vous voulez qu’elle change ? Que l’entraide soit au cœur de ce système? Changez tout d’abord votre mentalité et votre comportement le reste ne fera que suivre… Quoi qu’il en soit une personne en détresse est une personne en situation de faiblesse, qu’on se doit d’aider. Vous souhaitez être remercié pour avoir aidé quelqu’un ? Peu le feront car nous vivons dans un monde d’ingrats et ce serait reconnaître qu’ils étaient démunis et faibles, mais cela ne signifie en rien qu’ils ne vous sont pas reconnaissants! Pour m’être retrouvé dans les 2 situations, victime et secoureur je ne peux vous décrire la joie immense et le soulagement que l’on ressent lorsque quelqu’un vient vous prêter main forte et a contrario la satisfaction d’avoir aidé une personne dans le besoin et de se sentir tout simplement humain un instant et non pas une machine programmée. C’est tellement facile de faire le robot insensible alors que ça demande du courage de faire ressortir sa part d’humanité. Nous sommes une grande famille, laisseriez-vous quelqu’un tripoter votre sœur, votre fille, votre mère devant vous? laisseriez-vous quelqu’un frapper à mort votre frère, fils ou votre père ? J’en doute fortement, vous vous dites simplement: Cela ne me regarde pas je ne les connais pas, vous fuyez la réalité en vous servant de la frontière que vous avez établie autour de votre communauté en justifiant la non-assistance à personne en danger par le fait que la personne agressée est étrangère à votre monde. Et les femmes ont demandé à être émancipées des hommes, pas de les exclure de la société et de leur vie. Une simple reconnaissance d’équité et non d’égalité. Les hommes et femmes ne seront jamais égaux de par leurs différences, en revanche ils peuvent très bien avoir un statut équitable, les faiblesses des un étant palliées par les forces des autres. L’homme et la femme sont COMPLÉMENTAIRES. Donc cet argument rabaissant la gente féminine n’est rien d’autre qu’une autre excuse bidon derrière laquelle se cacher. Il se peut que vous ayez été victime de la justice lors de votre séparation (elle est très discriminatoire envers les hommes dans le droit de la famille j’en sais quelqu’un chose par expérience personnelle), mais ce n’est pas une raison pour faire payer la terre entière.

  5. Ping de de:

    Super si les violeur deviennet comme sa , c’est a cause de leur femme, mais t’es un abruti, nous fait pas lire ta merde, ta rien fait point barre !! ta sauvez ta peau , la fille aurai était violer devant toi t’aurais matez come un vieux deguelasse que tu es !

  6. Ping de Marine:

    Un bien beau ramassis de conneries pures et dures! Je suis outrée face à tant d’irrespect envers les femmes. Vous qui avez des enfants, j’aurais été persuadée que si votre fille avait subi une agression sexuelle, vous auriez été le premier a vouloir égorger celui qui l’aurait touche ! Vous n’êtes pas du tout terre a terre dans vos propos et gardez de la femme une idée de femme-objet que je débecte ! “Je comprends les soldats qui violent des femmes”… Que dire de plus a part que j’ai bien plus peur d’un homme tenant de tels propos que d’un homme ivre dans un métro ! De plus, j’ai beau être une femme, je connais la solidarité (chose qui visiblement ne fait pas partie de vos valeurs) et je peux vous jurer sur tout ce que j’ai de plus cher que j’aurais fait qqc pour cette jeune fille que vous appelez gracieusement “une PUTE” et moi aussi j’attend de pieds fermes l instant ou la police viendra vous demander des comptes et que vous employerez tous ces mêmes qualificatifs. 

  7. Ping de joker:

    vos meres doivent etre de sale chienne!! (je ne vous insulte pas je parle au sens propre)  naaan je rigole je vous pisse a la raie meme!! d ailleurs les chien ce comporte bien mieux que vous!! cordialement bande de fils de putes!!

  8. Ping de Akimahen:

    Cet article me donne la gerbe et son auteur n’est qu’un sombre abruti.Nous ne sommes pas tous comme lui ! Luttons.

  9. Ping de pepe:

    IMBECILE!Si c’était toi qu’un homo violait et tout le monde te regarder….Qu’aurais tu peser?Tu parle de vie en société en voici la principale règle: Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas subir..

  10. Ping de Audrey:

    Je vis également dans une grande ville et pareil, quand je vois une fille vêtue un peu provoc’ se faire ennuyer par des petits merdeux, je me dis qu’elles ne cherchent que ça. Par contre, quand un type drogué ou complètement saoul commence à faire n’importe quoi dans le métro, j’ai déjà vu des personnes agir, l’engueuler et même les prendre à bras le corps pour les faire sortir du métro. Parfois même des personnes âgées, des “mamies gâteaux” engueuler des jeunes aux pupilles dilatées qui insultent une fille. Des personnes comme ça, en 5 ans, j’en ai vu quelques unes et heureusement qu’elles s’expriment. Parce qu’au final je pense que les lâches sont les personnes qui n’agissent pas.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.