Accueil » Domination féminine » Faire la guerre pour les femmes
Antiféminisme Aimeles

Faire la guerre pour les femmes

Publié le 17 juin 2015 par Léonidas Durandal à 14 h 09 min

est devenue une coquille vide de sens et impuissante, toujours à la limite de sombrer face au premier autoritarisme venu. La procédure n’est plus comprise, le rapport humain se laisse aller à des sentiments inappropriés. L’impuissance excède tandis qu’elle est à la source du processus de pacification.

La rencontre entre une femme et un beau militaire se fait donc sur un double quiproquo : tout d’abord la femme fantasme d’être avec celui qu’elle peut contrôler de bout en bout jusqu’à lui faire perdre sa vie, tandis que l’homme se fera une gloire de vaincre en entrant dans l’armée; ensuite la femme fantasme un potentiel de puissance et de sécurité qui est d’autant plus éloigné de la réalité que l’homme qui s’est engagé risque à tout moment de se laisser influencer par des rapports professionnels immatures et de plus en plus féminisés. Dans ce dernier cas, l’homme docile au boulot, mais qui veut pourtant être obéi, finit par perdre toute l’admiration dont il bénéficiait auprès de sa femme. L’adultère n’est plus très loin.

La situation des militaires est extrême en matière de conflits sociaux et humains. Mais l’habitude d’envoyer les hommes à la guerre est beaucoup plus répandue dans les sociétés humaines qu’à l’intérieur du simple cadre martial. Dans le cadre marital par exemple, combien de femmes opposées à l’enseignant de leur enfant, ou avec un voisin, envoient leur mari faire pression physiquement sur l’impudent. En cas de dérapage, l’homme se fera condamner et sera accusé par les féministes d’avoir perpétué la domination « patriarcale ». Or deux types de femmes auront été les gagnantes de ce jeu : celles qui auront obtenu la fin d’un comportement jugé inapproprié de la part de la personne dérangeante et celles qui pourront accuser les hommes de se comporter en hommes et ainsi demander à ce que le contrôle social soit renforcé sur eux. Cet effet ruche joue même à l’international, ou pour les élections, quand des femmes demandent à ce que des hommes défendent « le droit des femmes ». Celles là en appellent à leur « défense », mais contre qui et pour quoi ? Sous-entendu les hommes accusés de brimer ces dames à l’adresse de tous les autres prêts à les défendre.

Ici, vous voyez comment ce mécanisme de protection des femmes est détourné par un esprit féminisé et son affiche immigrationniste qui appelle au règlement des tensions inter raciales de notre société par le viol (8) :

La Française aux Africains

« Les Françaises aux Africains »

Qu’est-ce qu’une femme ou un pays qui se laisserait rouler dessus par le premier venu pour éviter la guerre, sinon une entité qui aurait perdu son libre arbitre ? Chez certains animaux, le sexe est chargé de réguler les tensions sociales. C’est du même niveau. Sauf que là, il s’agit d’affirmer que les hommes blancs ont perdu toute légitimité aux yeux de ces dames, et qu’ils valent tout autant qu’un étranger inconnu d’elles. Plus de culture, déni des différences, des frontières, cette provocation peut engendrer deux types de réactions : une volonté de réappropriation de ces dames par les autochtones. Dans ce cas l’affiche est un appel clair au viol de la part des résidents blancs. A l’inverse, si les Français de souche ne veulent pas réagir, l’affiche est un appel clair au viol de la part des étrangers. On voit bien ici comment le progressisme peut fomenter la guerre en niant les différences entre peuples tout en les érigeant les uns contre les autres. Le féminisme est un appel au viol (9).

Immigration

 

Retrouvez le blog de M Sani ici.

La perversion personnelle va jusqu’à étendre la guerre civile à l’international. Voici comment une journaliste française relaie l’initiative d’un parti kurde en Turquie qui a gagné les élections tout en voulant « libérer » les femmes : « HDP : le parti qui veut libérer les femmes turques » Figaro Madame du 08/06/2015.

 

guerrepourfemme3bis

Comme si les femmes kurdes avaient quoi que ce soit à envier aux Françaises : peut-être le droit d’être célibataires et de rêver de se faire troncater par un Africain venu d’ailleurs pour la principale raison qu’il serait pourvu d’un plus gros membre et surtout qu’il ne serait pas blanc… à part ce genre de raisons débiles et qui ont cours parmi nos blanches déséduquées, je ne vois pas bien. Or ici, la défense du droit des femmes, se mue d’une forme de guerre civile à « >

Lire la suite

50 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Des familles de femmes et d’enfants retenus en Syrie portent plainte contre Le Drian" L'Obs du 16/09/2019.

    Même quand des femmes nous font la guerre, nous devrions faire la guerre pour les protéger. Allez comprendre. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "TRIBUNE. « Femmes, portez plainte ou taisez-vous à jamais »" L'Obs du 06/06/2019.

    J'ai cru que l'Esprit Saint était tombé sur les journalistes de l'Obs. Mais c'est tout l'inverse. Il s'agit de justifier le persiflage et la diffamation. Rien de neuf en matière de commérage. Ah si, maintenant, cela passe les portes du village. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « « Sexe, crime et folie… » : l’histoire la plus scandaleuse des années 1900 », L’Obs du 17/05/2019.

    Il tue le violeur de sa belle, mais « Il ne saura jamais que le viol, le fameux viol dont a été accusé Stanford White, n’a probablement pas eu lieu. »

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.