Accueil » Homme en lutte » Faisons élire Jean-Frédéric Poisson et abrogeons la loi Taubira
Antiféminisme Aimeles

Faisons élire Jean-Frédéric Poisson et abrogeons la loi Taubira

Publié le 10 octobre 2016 par Léonidas Durandal à 9 h 54 min

2 fois, nous avons déjà eu l’occasion de faire abroger la loi Taubira. 2 fois nous nous sommes trahis, nous avons été trahis. La première fois c’était lors des manifestations. A 1 million de personnes, je ne ne vois pas bien ce qu’aurait fait le gouvernement si nous avions eu le courage d’aller à sa rencontre à l’Elysée. Puis il y a eu les élections pour la mairie de Paris où nous avons laissé Nathalie Koscisko être investie par l’UMP. Son éviction aurait servi d’exemple à tous les autres et nous aurait garanti la fidélité d’individus comme Nicolas Sarkozy. Mais nous avons laissé faire un parti politique corrompu qui n’a même pas réussi à s’assurer la victoire par des manœuvres frauduleuses. Aujourd’hui encore, une troisième chance nous est offerte par la grâce divine. Non pas en allant manifester dimanche, mais en soutenant Jean-Frédéric Poisson à l’investiture des primaires Les Républicains le 20 novembre 2016. Si tous ceux qui ont manifesté allaient voter pour lui, le signe politique envoyé serait gigantesque. Ce mouvement toucherait tous les mouvements de gauche jusqu’à l’extrême droite et marquerait profondément les esprits quant à notre détermination. Pas besoin d’aller manifester dimanche pour cela.

Pourquoi la manifestation de dimanche est inutile, décourageante, voire contre-productive

Bon sang, je serais un homme politique sans conviction prêt à être élu par une majorité de crétins, qui ont déjà réussi à mettre au pouvoir un François Hollande ou un Nicolas Sarkozy, sans parler de toutes les crapules qui les ont précédés, je crois que je m’étoufferais de rire en constatant la fébrilité de l’opposition à la loi Taubira. Nos chefs, en nombre, ont bandé mou, quand cet organe leur avait été donné par mère nature. Car pour les autres, entre Priscilla folle du désert qui a chauffé les foules à blanc pour les laisser en plan, et dame patronnesse de la sainte concorde universelle, nous avons été gâtés en termes d’efficacité. La situation est à ce point catastrophique que les rats quittent le navire en masse. Les notables de droite qui avaient pris la tête de la contestation, se sont assurés de ne pas être trop jugés durement par l’histoire par quelque éclat de courage. Ils se sont octroyés des places au chaud, et en se couvrant, ont mis le mouvement à nu. Hervé Mariton s’est converti à Alain Juppé, avec qui nous sommes sûrs et certains que la famille française continuera sa lente homosexualisation. Sens commun, le mouvement politique issu de la Manif pour tous, s’est fait acheter pour 1 pièce d’argent par François Fillon. Ce dernier ne veut pas remettre en question les unions dégénérées, en tant que gestionnaire réaliste, encore un autre. Nicolas Sarkozy à qui il ne peut être reproché de ne pas saisir le sens de l’histoire, s’est dédit quant à l’abrogation, sans une once de remords. Enfin, l’association de la Manif Pour Tous entend ne soutenir personne en particulier. Autant donner un chèque un blanc à Christiane Taubira si elle se présentait. Notre mouvement n’a ni queue ni tête, mais il veut nous épuiser physiquement, si ce n’est financièrement, en allant nous faire manifester pour rien, comme si magiquement, en montrant les muscles et l’intelligence politique que nous n’avons pas, nous aurions une chance de gagner. Or, même si la manifestation de dimanche est un succès, elle ne nous apportera rien. Et en cas de faible mobilisation, elle nous affaiblira.

 

Vous en avez marre d’appartenir au camp des loosers ?

Partagez cet article par centaines de milliers et votez pour Jean-Frédéric Poisson le 20 novembre 2016. Plus qu’un homme, vous défendrez une idée. Que vous apparteniez ou non aux Républicains, vous ferez gagner l’opposition à la loi Taubira, et aucunement les anciens de l’UMP qui devront d’autant plus se remettre en question.

 

Sinon que faire ?

Je vous le dis, rien du tout. Nous nous sommes mis dans une situation à ce point ubuesque que cette solution est la seule. Car si nous ne réussissons pas à nous montrer un tant soit peu efficaces, même le Front National sera obligé de nous abandonner, et nous n’aurons plus aucune représentation politique. Vaincre deviendra inenvisageable pour les quelques années à venir et avec l’usure, nous finirons par céder sur tous les terrains.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

43 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Sens Commun : tout ça pour ça… », NDF du 20/01/2017.

    Finalement c’est toujours aussi facile de corrompre un mouvement. Vous proposez à quelques uns de ses jeunes, d’être réalistes, plus quelques parts de pâté au passage, même chez des bourgeois plus indépendants financièrement que des prolos, et ça marche. Seuls des catholiques peuvent échapper à cette règle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription