Accueil » Questions idéologiques » « Femme au miroir » d’Eric-Emmanuel Schmitt ou le miroir aux alouettes (féministe). Vous n’avez pas d’argent à perdre.
AIMELES Antiféminisme

« Femme au miroir » d’Eric-Emmanuel Schmitt ou le miroir aux alouettes (féministe). Vous n’avez pas d’argent à perdre.

Publié le 1 septembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

ne leur reste plus, comme fuite idéologique, qu’à s’auto-détruire dans une société d’hyper-consommation et individualiste qu’elles ont contribué à faire naître. Tel est la vraie puanteur de « l’émancipation des femmes », et de « femme au miroir ». Non, M Schmitt, il n’y a pas de plus beau voyage humain pour une femme que de devenir épouse et mère.

 

Eric-Emmanuel Schmitt cherche désespérément l’idée originale qui fera de lui un écrivain subversif, enfin reconnu par ses pairs, philosophes, alors qu’en fait, il alimente tous les poncifs d’une société misandre. Loin d’apporter un éclairage nouveau sur le sentiment humain, notre auteur cultive les lieux communs d’une société féminisée dont il est le dépendant et le représentant. Participant à la destruction de notre société à travers sa fausse exaltation de quelques femmes marginales qui donnent voix à leurs sentiments les plus négatifs, je vous propose le boycott pur et simple de ses livres. Faîtes comme moi, ne perdez pas votre temps à les lire. Et puis, il y a tant d’autres causes auxquelles votre argent pourra être utile !

3 Commentaires

  1. Ping de kasimar:

    71889c293a1a331c5c70905f0fcd046d

    Leonidas

     

    Je suis partiellement d’accord avec cette personne pour la simple et bonne raison que en constatant l’élevation moderne des femmes actuelles à travers divers activités professionnelles, ou autres en délaissant l’éducation de leurs enfants et de leurs foyers au dépens d’une vie professionnelle. Juste pour le fait de faire passer leur boulot avant leur famille, je préfère voir ces femmes célibataires jusqu’à leur âge de raison ou à jamais selon qu’elles aient compris ou pas le but réel de l’être humain. C’est pour celà que je méprise la branche capitaliste et progressiste du féminisme qui a mon sens a plus détruit les relations entre humains comme nous les connaissions autrefois. Et encore je parle d’il y a 10/15 ans quand j’étais respectivement jeune homme/ado. Autre coupable : la société moderne j’ai lu rapidement un article de  hommelibre (un blog suisse) et ça m’a éclairci en partie sur les facettes obscures de notre société moderne.

    Autre souci, le mélange entre monde professionnel et personnel, les ambitions démeusurées … tout celà a contribué à délaisser l’homme de sa propre famille, du coup égalité des sexes oblige, la femme a suivi également ce mouvement, ce qui donne des enfants délaissés dans la société, quasiment orphelin du fait de la culpabilité ignorée de leurs parents. Sinon quelques hommes ont fait le pas pour rester au foyer : ici La femme restant au foyer étant plutôt rétrograde selon le point de vue de la société actuelle :/ 

     

    Pour en revenir à l’article, je trouve moi même que les éditeurs de livre, BD, de films … font dans la surenchère féministe en montrant des femmes guerrières, serial killeuse avec des tenues plutôt sexy. Bref des scénarios qui virent plus au sado maso qu’à autre chose  Faut vraiment avoir de l’argent à perdre pour acheter ces torchons. 

  2. Ping de Mr Claude D.:

    639bfc66bac2e3a04da6e4088de9112e

    Surprise, Mr Durandal, il y a des femmes qui ne veulent ni être épouse ni être mère et qui en sont très contentes ! Vous pouvez toujours pester, tempêter, vous n’y changerez rien.