Accueil » Moyens déloyaux » Fêter dignement les élections, des goujats comme on les aime (RP 32)
Antiféminisme Aimeles

Fêter dignement les élections, des goujats comme on les aime (RP 32)

Publié le 10 mai 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Aux résultats de l’élection présidentielle, M Salviac se serait écrié sur son tweet : salviac2

 

 

“Baisez utile les filles!”


salviac4

 

 

Sur le ton de la plaisanterie, il prétendait rappeler à ses féministes de collègues de RTL comment M Hollande avait changé de crémerie 5 ans plus tôt (ou plutôt comment la crémière avait trouvé une monture plus avantageuse en la personne du futur président de la République).

 

salviac1

 

 

Mais personne n’a goûté la plaisanterie…. et il s’est fait renvoyer de RTL :

 

http://www.sudouest.fr/2012/05/09/salviac-et-le-coucher-utile-le-journaliste-sportif-est-limoge-par-rtl-710659-710.php

 

EH OH Salviac, la troisième mi-temps c’est durant les législatives, et surtout pas devant des vierges effarouchées !

 

Pour l’avoir oublié, M Salviac pourra rejoindre la longue litanie des saints exclus (.M Soral, M Dieudonné, M Meyssan, M DSK…).

 

Encore un peu et ils pourront monter une équipe de rugby…

 

 

salviac5

 

 

 

 


 

 

 

Diffamé, un candidat radical socialiste gifle une candidate du front de gauche :

 

http://www.sudouest.fr/2012/05/10/a-court-d-arguments-il-gifle-la-candidate-711469-2966.php

 

La dite candidate n’a pas tendu l’autre joue, elle a porté plainte malgré les nombreuses supplications du regrettant… au nom du féminisme et des violences faîtes aux femmes.

 

Quand la gauche des crétins gifle la gauche des connasses, qui a raison ?

 

gifle1

 

 

 


 

 

Harcèlement sexuel, heureusement les sages abrogent la loi !

 

Au club du 3ème âge de la Banque de France, un papi de 72 ans a eu la main leste sur la secrétaire. L’abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel le sauve in extremis :

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/05/09/01016-20120509ARTFIG00700-harcelement-une-plaignante-deboutee-craque-au-tribunal.php

 

Extraits de la plaignante :

 

«Il m’a touchée et il a gagné! C’est horrible, ça me dégoûte, il m’a pelotée et voilà! Cet homme a touché mes seins, mes cuisses, mon sexe. À genoux sous mon bureau, il a touché mes mollets. »

 

A 37 ans quand on ne veut pas être pelotée comme elle dit si bien, on dit “non” et on ne va pas à la procédure pour toucher un peu de fric au passage, tout en se servant de ces connes de féministes et des médias pour soutenir son avidité.

 

BDF

 

ELLE POUVAIT DIRE NON !

(avant de se retrouver devant une caméra, et là, avoir le courage de faire un esclandre)

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

Un commentaire

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Top 10 des phrases sexistes de l’année 2014”, Marie France du 23/12/2014

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle