Accueil » Retour sur nous » Frigide Barjot cherche à se légitimer auprès du Pape
Antiféminisme Aimeles

Frigide Barjot cherche à se légitimer auprès du Pape

Publié le 27 octobre 2014 par Léonidas Durandal à 11 h 50 min

Coupée du mouvement anti-duos aussi bien spirituellement que physiquement, Frigide Barjot qui a trahi le mouvement de la manif pour tous, cherche désormais à se payer une fausse légitimité sur le dos du Pape François. Pour ce faire, elle a décidé de lancer une pétition obscure pour remercier celui-ci de sa venue en France en 2015. « Obscure », car son but final, le même depuis plusieurs mois est en fait de nous vendre les unions civiles de duos comme alternative au « mariage ». Son nom à elle n’apparaissant presque pas dans la pétition (pas sous sa forme médiatique et en fin de communiqué), elle aura intégré qu’elle suscitait désormais plutôt la répulsion et qu’il lui faudrait trouver une autre forme de reconnaissance que par des résultats effectifs. Elle redouble donc d’efforts pour se situer dans la traînée de ce Pape populaire et ainsi profiter de son audience, tandis que son mouvement « l’Avenir pour Tous », ne réussit pas à décoller. Les catholiques pratiquants pro-union civile, elle les cherche encore et à défaut, elle compte bien les inventer.

Démarche mensongère.

Avec les signataires qu’elle aura donc trompés en mélangeant remerciements pour la venue du Pape et revendications politiques alambiquées, elle pense se légitimer auprès des institutions ecclésiales en envoyant le résultat de sa pétition par l’intermédiaire de la hiérarchie. Fausse grenouille de bénitier qui veut apparaître aussi grosse que le bœuf de ses fantasmes, elle croit ainsi retrouver les grâces du peuple catholique, où tout au moins, une représentation crédible auprès de ses élus, même si cette représentation est assise sur un mensonge. Malgré tout, encouragée par le dernier synode sur la famille, elle ne désespère pas. Ses derniers soutiens non plus. Par le passé, toute seule, elle a déjà réussi à nous tromper en masse, pourquoi ne saurait-elle pas le faire une fois de plus ?

 

Résultats médiocres.

Or malgré la tournure malicieuse de son courrier, le stade des 100 000 signatures a été revu à la baisse, à 10 000, et désormais à 7 500. Que nenni, cela lui suffira bien pour la faire cheminer encore un peu sur son long chemin de tromperie. Si elle atteint ce chiffre… Car malgré des courriels envoyés tous les 3-4 jours par l’intermédiaire du répertoire de plusieurs centaines de milliers de signatures de la manif pour tous, malgré la référence même aux Chrétiens d’Irak dans le titre des courriels !, son action plafonne à 7482 personnes dont presque toutes se seront laissées convaincre par leurs bonnes intentions envers le Pape, plutôt qu’animées par un engagement réel.

Frigide, arrête les frais.

Frigide Barjot n’a pas encore pris la mesure des forces auxquelles nous faisions face. Elle cherche le compromis avant même d’avoir lutté et par sa démarche irresponsable, elle tente d’entraîner une partie des catholiques dans son erreur ou sa rouerie. Espérons que ceux-là ne se laissent pas tromper une deuxième fois comme je l’ai été. Car ces personnes qui détruisent la confiance par leurs duperies sont aussi la cause de notre manque de réussite. Elles suscitent de faux espoirs et n’assument jamais le pouvoir qu’on a placé en leurs mains. Dès lors, il devient de plus en plus difficile de faire confiance à qui que ce soit. Frigide Barjot porte non seulement la responsabilité de l’échec du mouvement, mais en plus d’avoir détruit la confiance en notre sein. Désormais les bourgeois ne fonctionnent plus qu’entre eux, et sur ce point, on peut les comprendre.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

2 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « A quand une section LGBT à sens commun », NDf du 16/12/2014

    Frigide Barjot est en train de rattacher le wagon de sens commun et de la MPT, tous se retrouvant autour d’une ligne politique « raisonnable ». Ce qui est marrant dans l’histoire, c’est que l’UMP va les faire cocus tandis qu’ils vont nous faire cocus. Si c’est pas de l’enfilade, je veux bien qu’on m’explique.

  2. Commentaire de yoann:

    Elle essaie visiblement de se rassurer, la pauvre…Il faudrait qu’elle comprenne que les médias anti-catholiques l’ont laissée s’exprimer précisément parce qu’elle était très mal armée. Pas cohérente, un peu sotte et socialement typée ce qui l’empêche d’être populaire. Elle n’a jamais pu divulguer que cette attaque contre la famille avait un soubassement marxiste ou maçonnique – les je-m’en-foutistes auraient été aidés par ce genre de repères, et les femmes auraient cessé de croire à la propagande empathique.Les médiats n’ont laissé parlé que celles qui avaient des casseroles : Boutin, et son mariage consanguin déconseillé par l’Église, et Tellenne, avec sa chanson « à deux doigts » d’être mise à l’index.Depuis la boutique est gérée par une aristo, ce qui ne risque pas d’amener les classes populaires, seul moyen pour la nation de sauver des milliers d’enfants d’une enfance sans père ou sans mère.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription