Accueil » Non classé » Hommes puissants et célèbres, victimes de femmes
Antiféminisme Aimeles

Hommes puissants et célèbres, victimes de femmes

Publié le 19 mars 2018 par Léonidas Durandal à 16 h 01 min

A travers quelques exemples de personnes puissantes et influentes, pris dans différents milieux, et dans différents pays, je veux montrer que le soi-disant pouvoir des plus puissants d’entre nous, ne leur sert généralement à rien face au pouvoir d’une femme.

Nelson Mandela

Ah le grand homme. Certainement intouchable ? Eh bien non. A son divorce d’avec Winnie en 1992, au fait de sa puissance, il ne verra plus ses enfants pour un bon moment. Vous me direz, la grandeur d’un homme ne dit rien de son attitude dans l’intimité. Winnie était certainement ce genre d’épouse dévouée qui faisait face à un monstre empli de soif de pouvoir. Là encore, c’est non. Le tyran insatiable, c’était plutôt sa femme, qui le faisait cocu, accusée plusieurs fois de corruption et d’assassinat, promouvant la guerre civile et l’éradication des blancs dans « son » pays (« une balle par blanc » et un pneu enflammé autour de la tête de chaque nègre collabo).

En résumé, vous pouvez être prix nobel de la paix, président d’un grand pays, reconnu du monde entier, mais une femme vénale et folle peut obtenir la résidence principale de vos enfants… parce qu’elle est une femme.

 

Jean-Pierre Coffe

Mais qu’est-ce qu’un homme à pulsions homosexuelles peut venir faire dans cette rubrique ? En vérité, avant de souscrire à la gay pride, Jean-Pierre Coffe était marié à une femme dans sa jeunesse, une femme qu’il aimait. Et pour bien le payer en retour, lui montrer toute sa dévotion, elle a avorté de lui. Il ne s’en est jamais remis si bien que des décennies après, il revient sur cet événement traumatique dans son livre mémoire. De là à dire que le comportement de cette femme l’a poussé vers les hommes, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas. Toutefois… une femme peut se marier avec vous, tuer votre enfant, et rien ne lui sera jamais reproché par la loi ou par la société (dans ces nombreux pays « évolués » où l’infanticide par avortement est autorisé). Du coup, j’en conclurai que pour les Jean-Pierre Coffe, il est moins difficile de se faire enculer que de vivre au quotidien avec leur compagne.

 

Socrate

Notre bon Socrate, j’en ai déjà parlé, prince de la philosophie occidentale, rien que cela. Celui qui avait la prétention de faire accoucher les esprits, il y a quelques millénaires, était méprisé de sa femme qui lui versa ses urines sur la tête pour bien lui montrer toute la considération qu’elle avait à son égard. Lui qui souffrait d’être la personne la plus pédagogue de son temps, ne put jamais la rendre à la raison. De là à dire que les Grecs anciens se sont réfugiés dans l’homosexualité comme Jean-Pierre Coffe, parce qu’ils faisaient face à des furies, voilà un autre pas que je ne franchirai pas. Toutefois… vous conclurez vous-mêmes.

 

Brad Pitt

Brad Pitt, le grand acteur open-minded, riche, influent, c’est tout de même le père moderne idéal. Avec Angélina Jolie, ils entendent bien montrer la voie aux autres. Ces deux là sont ce qu’il est convenu d’appeler des progressistes. Par exemple ils donnent à leurs enfants de petits noms qui n’ont surtout rien de Chrétiens. Quoique. Pax, ça sonne proche de Christi. Par contre c’est vrai que Zahara qui vient des adeptes du Zohar, tout de suite, ça fait plutôt cloueur que cloué. Des noms tous plus exotiques les uns que les autres, donc, pour bien montrer au monde qu’ils se sont constitués eux-mêmes leur héritage. Et puis quand leur petite fille Shiloh se prend pour un garçon ? Ils l’encouragent bien entendu ! D’ailleurs, ils sont de tous les combats progressistes. Un exemple ? Brad Pitt a défendu les unions de duos et a même critiqué publiquement sa mère pour s’y être opposée. Seulement, au lieu de s’occuper du mariage des autres, il aurait mieux fait de s’occuper du sien. Quand ce dernier part à vau-l’eau, il ne voit pas le boomerang lui revenir dans la tronche. Il se fait accuser faussement de violences conjugales et d’autres joyeuseté envers les enfants. Absout, il doit revenir la queue entre les jambes pour espérer revoir les siens. Il faut dire qu’à militer pour l’indifférenciation, il ne faut pas “>

Lire la suite

4 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “”Et puis, quelque chose a terriblement mal tourné…” Mort de Winnie Mandela, icône controversée”, L’Obs du 02/04/2018.

    Oh mince, rien du tout sur les enfants dont elle s’est servie contre son mari. Comme c’est ballot.

  2. Commentaire de Pauvreconsentimental:

    Clinton, l’homme le plus puissant de la planète, ridiculisé devant le monde entier, penaud comme un collégien après la pipe de Monika !

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « DSK, Cantat, Polanski, Tron, « ils ont tous été protégés par leur milieu d’origine » », Le Point du 21/03/2018.

    Les « journalistes » mélangent personnes reconnues coupables et d’autres carrément innocentes. C’est un premier scandale. Ensuite, la plupart de ceux-là ont perdu leur famille, leur travail, et de leur liberté. Ah moins de les tuer, je ne vois pas ce que les féministes auraient pu faire de plus. Ca y est, je comprends mieux…

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.