Accueil » La pieuvre féministe » Il fallait bien qu’elles pourrissent aussi le milieu des jeux vidéos
AIMELES Antiféminisme

Il fallait bien qu’elles pourrissent aussi le milieu des jeux vidéos

Publié le 26 septembre 2014 par Léonidas Durandal à 9 h 37 min

faible propension à pouvoir vendre des produits qui intéresseraient les consommatrices. Au lieu d’offrir une alternative aux joueuses, elles entendent plutôt contrôler ce milieu, filles et garçons compris, de manière détournée.  Comme à chaque fois qu’elles l’ont fait dans les secteurs où elles étaient illégitimes, elles veulent récolter les fruits qu’elles n’ont pas semés. Et leurs concepts creux finiront par dévitaliser ce qu’elles prétendaient contrôler . Malheureusement, vous ne verrez pas les féministes faire silence, se sortir les doigts du cul et commencer à monter leur propre boîte de production pour vendre leur came. Comme à leur habitude, elles préféreront s’appuyer sur la direction des mœurs mais aussi sur l’argent d’un milieu de créateurs hommes, toujours trop naïfs avec elles, pour atteindre leur but.

Exemple concret.

Dernièrement c’est une sociologue féministe canadienne (c’est tout dire) qui s’est attachée à dénoncer les jeux vidéos « stéréotypés ».  Et au lieu d’être marginalisée, le milieu lui a ouvert les bras. Une sorte de suicide collectif programmé. Anita Sarkeesian a même reçu des 10aines de milliers d’euros de fonds, et le soutien d’organismes très officiels (Game developers conference), tout cela, non pour fabriquer un jeu comme il lui plairait, ce qui serait déjà un comble, mais afin de poursuivre sa critique négative du travail des autres à grand coup de montages vidéos coûteux et mensongers. Pour vous donner un seul exemple sidérant de ses méthodes pris dans les trois premières minute de sa première vidéo (1) : elle reproche aux boîtes de production leur machisme historique et elle en donne une illustration avec le cas d’une héroïne courageuse dans Star Fox Adventures (2002), qui aurait été volontairement transformée par le service de production en héros courageux sauveur de princesses.

 

star fox fille

 

L’héroïne telle qu’elle aurait été imaginée au début.

 

 

 

 

 

 

 

 

star_fox_adventures_004

La mouture définitive.

 

Le comble du stéréotype pour une féministe. Déjà, j’aurais envie de dire « Et alors ? ».  Cela fait des milliers d’années que les histoires sont faites de princes courageux et de belles princesses à sauver et que le monde entier s’en porte bien, surtout les femmes. Seulement ici, ce n’était même pas la question. Car l’accusation même de machisme était surfaite. Au moment où le scénario de Star Fox Adventures était modifié, cela faisait des lustres que le milieu du jeu vidéo avait su créer un personnage tel que Lara Croft (1996), femme aventurière, violente, meurtrière, et donc en dehors de tous les stéréotypes que les féministes honnissent. Or Lara Croft n’a pas du tout été marginalisée dans le monde de l’édition. Au contraire, elle est devenue le plus grand personnage de l’histoire des jeux vidéos.

 

laracroft

Mâchoire carrée, agressivité, flingues de mecs, aventurière. L’idéal féministe en 1996.

 

Le personnage de Lara Croft a été inventé par un homme et son succès a été assuré par des consommateurs garçons. En 2002, au moment de l’édition de Star Fox Adventures, la diversité des représentations féminines était donc effective depuis longtemps dans les jeux vidéos. Pire, les hommes de ce milieu étaient déjà très perméables aux idées féministes. Dans ce cas, quel sens donner à la critique d’Anita Sarkeesian ?

La censure féministe.

Pour les féministes, ce personnage de princesse ne devrait plus exister. Si les féministes affirment officiellement travailler pour la diversité des représentations féminines, en pratique, elles combattent cette diversité. Leur but est de les réduire à une identification masculine des femmes.

 

 Le fameux modèle marketing féministe :  Constat erroné ou partiel/Plainte culpabilisation/ Avancée sans contradicteur (2).

 

Les quelques menaces de viol et de mort qu’Anita Sarkeesian a reçues, réelles ou fictives, n’ont pas endigué ses ambitions. Au contraire ce genre d’initiative a bien alimenté la machine à fantasme des « povs femmes » pour lui permettre de continuer. Super championne dans l’art manipulatoire, elle a même su appuyer sur la corde sensible stéréotypée de la femme attaquée durant sa remise de prix à la Game developers conference. Et les développeurs (peut-être à 90% masculins), lui ont fait une standing ovation. Elle s’est mise confortablement dans cette posture de victime qu’elle dénonce par ailleurs dans ses « >

Lire la suite

42 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Violences sexistes et sexuelles : casseroles en cuisine" Libération du 22/10/2020.

    Ce qui les gène, c'est la cuisine, la France et l'amour du travail bien fait (de la pâte bien pétrie). 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Quelles solutions pour lutter contre les violences sexuelles dans le sport?" L'Express du 31/01/2020.

    Il fallait bien qu'elles pourrissent aussi le milieu du patinage artistique. La gloire passée, elles remâchent leurs vieilles années jusqu'à la destruction. En un homme, elles ont pris le bobichon. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Violences faites aux femmes: les logiciels pour espionner les conjoints dans le viseur" Figaro du 26/11/2019.

    Ces femmes qui seraient si fortes en informatique, à tel point qu'il se dirait qu'elle aurait tout inventé, ne sont même pas capables d'assurer leur sécurité numérique à la base. Les pauvres, elles ont besoin de lois (ou d'un mari). 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.