Accueil » Etat de droit et politique » Il nous faut un dictateur
AIMELES Antiféminisme

Il nous faut un dictateur Sortir de l'absurdistan

Publié le 1 décembre 2020 par Léonidas Durandal à 11 h 59 min

récalcitrants de leurs positions de manière violente. Ils s’accrocheront fermement à leur rocher tant que personne ne leur bottera les fesses. Au contraire, de nos jours, tout les pousse à continuer dans leur parasitisme, puisque l’hôte l’accepte. L’hôte, c’est la France. Le parasite, c’est le socialisme. La France, c’est vous, un peuple capable de produire richesses sur richesses quand il n’est pas entravé par l’état. Brisez vos chaînes et devenez maîtres de votre destin. Ou bien subissez le joug de votre lâcheté. 

J’ai, bien entendu, un projet. Il me faudra 7 à 10 ans pour le mettre en œuvre et revenir à des pratiques démocratiques. Je sais trop que garder le pouvoir, et instaurer une tyrannie, ce serait échouer dans les vues élevées que je me suis données. Je n’ai pas l’âme d’un tribal. Je sais aussi que tous ces dictateurs qui ont voulu confondre le bonheur de leur peuple et leur propre pouvoir, ont stérilisé leur nation. Que reste-t-il de l’Espagne de Franco ou du Portugal de Salazar ? Deux territoires remis pieds et poings liés au socialisme. Ce serait pour moi, le pire des échecs. Même les régimes qui sortent d’une dictature socialiste n’ont qu’une envie en tête : faire le contraire. Non, il nous faut exercer la démocratie en en ayant une idée, faire nos erreurs, apprendre, avoir les moyens de choisir, entre le diable et le projet de Dieu. Dans notre société, seul le projet du diable a toute licence. Il faut laisser une chance à Dieu d’être choisi. Tel est mon horizon. A vous de faire ce qu’il faut pour que je me donne cette peine. A vous de reconquérir le pouvoir en vous donnant un dictateur qui réformera de fond en comble les institutions législatives, exécutives et judiciaires de ce pays, pour qu’elles prennent le moins de place possible dans vos vies. 

17 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "AFFAIRE LALANNE : « PARLER D’UNE FORME DE DICTATURE N’EST PAS ABSURDE »" vu du droit du 26/01/2021.

    " Le concept de totalitarisme popularisé par la philosophe Hannah Harendt qui renvoie à un mode d’organisation sociale complètement intégrée ne peut pas non plus s’appliquer au fonctionnement actuel de notre république" : c'est là où je ne suis pas d'accord. Car quels sont les contre-pouvoir objectifs à l'heure actuelle. Il n'y en a aucun. Certes, il nous reste la possibilité d'élire un contestataire, mais ce système nous prive des moyens d'en faire émerger un. Dès lors, nous sommes dans une situation très proche du totalitarisme. Où est l'alternative à une élite dont nous avons besoin et qui cautionne actuellement toutes les infamies ?

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Éoliennes : un nouveau scandale d’État ? Charles Gave – Fabien Bouglé – Éddie Puyjalon" IDL du 20/10/2020.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    M Cyrus,

    Ce n’est pas le capitalisme qui est la cause d’une telle décadence, mais les politiques socialistes qui ont dilapidé l’argent généré par le capitalisme, avec des mouvements de corruption plus ou moins avancés. Et au Portugal, les socialistes vont finir par faire ce qu’ils font partout : plomber le pays de manière quasi irrémédiable. L’argent n’est pas un diable. Ce sont des pensées archaïques d’y voir un diable. Non, les diables sont les socialistes qui saignent les pays qu’ils gouvernent en culpabilisant les gens, de manière systématique.

    M.D

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.