Accueil » Domination féminine » Il faut interdire les réseaux féminins professionnels, très vite
AIMELES Antiféminisme

Il faut interdire les réseaux féminins professionnels, très vite

Publié le 21 avril 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

refus qui ne manqueront pas de naître face à notre façon de conquérir le pouvoir. Flattons nos chevaliers servants et faisons passer les antiféministes pour des rétrogrades minoritaires jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que nous (comme dans l’éducation nationale, la justice, la santé et l’assistance sociale).

 

Il faut dire que nos pères ne leur ont pas donné un bon exemple. Si leurs enfants font de même, ils entérineront un marasme économique qui a commencé par un marasme familial avec leurs prédécesseurs. Tel est le sens des dernières lois de 2010 et 2012 sur les quotas de femmes dans les conseils d’administration des entreprises privées et dans la haute administration publique. Ces lois s’érigent contre tous les principes de notre constitution mais nous ne les remettons pas en cause, parce qu’elles sont votées au nom de femmes déifiées. Aujourd’hui, pourquoi nos dirigeants, ces « hommes de pouvoir », ne finiraient-ils pas un travail qu’ils ne perçoivent pas du tout comme un suicide collectif ?

 

Il n’est que temps d’arrêter la catastrophe.

 

Au nom de l’égalité, demandons la dissolution immédiate de toutes ces associations sexistes.

 

Les réseaux féminins doivent être démantelés et leurs dirigeantes poursuivies. Créons même une nouvelle loi pour sanctionner les ententes discriminatoires.

 

Ces réseaux sont une menace grave et directe pour la justice, pour l’égalité et pour la compétence de notre pays.

 

Nos libertés mêmes sont menacées, car jamais les féministes ne s’arrêteront là. Ayant toujours un coup d’avance dans le mal, elles pensent déjà à la prochaine étape et en parlent entre elles : « Le jour où l’égalité hommes-femmes y sera totale, c’est l’équilibre du couple et de la famille qu’il faudra penser de nouveau ».

 

Comme si elles n’avaient pas fait assez de mal en matière familiale !

 

Pour aller plus loin, elles devront réduire les hommes en esclavage. Et je ne doute pas que, si on les laisse faire, elles le feront sans le moindre remord. Les pères rançonnés et qui ne voient pas leurs enfants, peuvent déjà vous dire l’idée qu’elles se font de l’égalité. Beaucoup d’hommes travaillant dans des secteurs professionnels féminisés peuvent vous dire l’idée qu’elles se font de l’égalité. Elles n’hésiteront pas au nom de la domination masculine, au nom de nos faiblesses, au nom de n’importe quel argument qui servira leurs intérêts, à nous ramener à l’état de simples reproducteurs. Cet esclavage s’observe déjà dans le cadre familial et dans de nombreux secteurs féminisés ou la féminisation a entraîné la féminisation totale, et toujours plus de paranoïa de leur part envers les hommes.

36 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Lancement d'un manifeste pour soutenir les femmes entrepreneures dans la crise" L'Express du 14/04/2020.

    Evidemment, il faut sauver, en priorité, les entreprises moins performantes que les autres.