Accueil » Homme en lutte » Je suis un violent et j’emmerde les féministes
Antiféminisme Aimeles

Je suis un violent et j’emmerde les féministes

Publié le 13 novembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

En réponse aux midinettes.

 

Voici une vidéo expérience qui montre comment les femmes se sont arrogées le droit d’être violentes tout en l’interdisant aux hommes :

 

 
Reaction To Women Abusing Men In Public

 

La réponse d’un masculiniste (qui est déjà antiféministe): il est inutile d’essayer d’avoir raison avec des féministes.

 

http://www.avoiceformen.com/feminism/where-is-the-counter-argument/

 

Et enfin mon addenda personnel :

Inutile de se conformer à ce qu’attendent de nous les féministes. Je suis un méchant, un vilain et j’emmerde les féministes qui me disent comment je devrais penser ou agir pour être un gentil garçon.

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

8 Commentaires

  1. Commentaire de kasimar:

    96215f7cd8c01daa4e2cca2e57196890

    C’est drôle, parce que je me suis regardé des films ce week-end : Expendables et 100Feet. Le second est un film d’horreur le premier un d’action.

    http://www.paperblog.fr/3134427/100-feet/

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Expendables_:_Unit%C3%A9_sp%C3%A9ciale

    Le premier montrait une femme “faible” qui s’est fait battre par son homme en fait l’amante d’un des personnages clefs de l’histoire. Ce dernier a mis une râclée à cet homme. Puis le second parle de l’histoire d’une femme qui se faisait battre par son homme flic et ayant eu une forte influence sur elle du fait de sa position finit par vouloir la tuer puis elle le tua elle-même. De ce qu’elle raconte. Cependant, malgré l’acharnement du collègue de son mari qui a voulu lui faire payer ces ignominies dès le début (le film commence avec cette femme attachée par le colègue de son mari) mais se rend compte peu à peu que le meurtre de cette femme est légitime puisqu’elle s’est défendu. Il a consulté ses plaintes …

    Fin de a parenthèse : là où je voulais en venir, est que les médias encouragent à voir en les femmes des crétures faibles, à protéger, et incapable de faire du mal.

    Dans certains films la femme peut même mettre une râclée à un violeur, ou un mari violent, voire même le tuer de sang-froid, sans pour autant que ça choque qui que ce soit.

    Je ne parle même pas des nombreux films où la femme est meurtrière, psychopathe … 

    Ma première conclusion est que cette prétendue égalité des sexes a un os voulu ou pas par les féministes, de ne rien changer aux responsabilités citoyennes de la femme lambda. 

    Ma seconde est que les médias ont un rôle à jouer dans la détermination de ce néo-féminisme où l’on tend à vouer un culte à la femme moderne.

    J’ajoute que en effet, c’est beaucoup les Nord-Américains qui ont ce problème-là. Et vous avez raison de travailler étroitement avec eux, car on a tout à y gagner, ne serais-ce que pour ne pas recevoir ce néo-féminisme issue du monde agnostique et anticlérique ou anti-toutes-religions dans nos contrées.

    Monsieur Durandal, comme vous le savez y a du boulot pour empêcher le féminisme de nuire à travers le monde. Vous disiez même que les Saoudiennes commencent à se rebeller. Ce qui donnerait vous pouvez me croire un nouvel occident dans le monde arabe.

    C’est beau la différence 

  2. Commentaire de kasimar:

    96215f7cd8c01daa4e2cca2e57196890

    Je me souviens d’une histoire lorsque j’étais au lycée en classe de BTS. C’était en 2003. Une nana m’avait regardé de façon agressive. (une banlieusarde) Elle portait un pantalon serré trahissant ses formes fessières. Sans doute le motif de son regard. Puis j’insistais en la regardant, je ne voulais pas perdre ce combat de regard. C’est à ce moment là que je compris très vite que les femmes peuvent être pire que les hommes sur ce terrain là.

    Cette même année, j’avais entendu parler des tortures que subissaient les prisonniers irakiens. Dans une photo d’une revue qui ne cache rien j’avais vu qu’une militaire prenait un malin plaisir à torturer un pauvre prisonnier. 

    Ces deux éléments m’avaient je me souviens choqué, c’était la première fois que je voyais des femmes se comporter comme des monstres.

    Dans la police, des femmes n’hésitent pas à tabasser un suspect dans certaines séries que j’avais vu. Je ne sais pas si c’est vrai mais dans ce cas, un homme se serait pris un blâme. 

    J’avais vu une photo inédite aussi de peuples israëliens, avec des femmes qui se réjouissaient de l’opération plomb durci.

    Récemment j’ai vu dans le journal non labellé, que 3% des violences de banlieue étaient commis par les filles mineures en 2010.

    Une femme a tué son père , soi-disant se défendit avec un fleuret, qui voulait sans doute la protéger.

    Conclusion : Les femmes deviennent de plus en plus violentes, injurieuses, vulgaires … Surtout depuis que nous sommes entré dans ce siècle pourri.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Ca ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Si les audiences des juges aux affaires familiales étaient seulement publiques, vous verriez la vraie violence. Je n’ai pas peur de la violence physique. Celle-là n’est rien. Mais la violence morale… et dans ce domaine, nous sommes de petits joueurs face aux femmes. C’est d’ailleurs pour cela que dans un milieu de femmes, il est préférable que ce soit une femme qui s’occupe de ces demoiselles. Quand une femme devient chef de femmes, elle ne laisse rien passer des petites manigances, elle est intraitable, et parfois même ce qui est encore plus marrant, elle est instable. Alors là, c’est un vrai plaisir de la voir découper toutes les têtes qui passent à sa portée. Je peux vous dire que les plus malines se la jouent profil bas dans ces cas là. Je n’ai jamais eu autant de plaisir que de voir une situation où une femme mettait au pas plusieurs autres et leur faisait faire, enfin, le travail.

      • Commentaire de Stephane Duarte:

        Non à la violence faite aux femmes….

        Par contre si ont doit exterminer tout un peuple Parce-que madame a été blessée aucun souci.

        • Commentaire de kasimar:

          J’étais justement en train d’expliquer un truc sur la violence à un collègue tout à l’heure : majoritairement les peuples occidentaux peuvent se faire marcher dessus qu’ils n’accepteront toujours pas la violence, là où d’autres ethnies situées près des tropiques peuvent vous désosser pour un regard de travers.

          Ma conclusion : il y a une bonne et mauvaise violence …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle