Accueil » Erreur idéologique » L’excellent livre de Patrick Guillot « La misandrie, histoire et actualité du sexisme anti-hommes »
Antiféminisme Aimeles

L’excellent livre de Patrick Guillot « La misandrie, histoire et actualité du sexisme anti-hommes »

Publié le 9 décembre 2010 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Chaque homme devrait posséder ce livre dans sa bibliothèque pour pouvoir accéder à son histoire, loin des falsifications féministes. Ce livre est important pour apprendre à répondre à votre entourage qui accuse les hommes d’hier, vos pères, et ceux d’aujourd’hui, vous, d’être inférieurs aux femmes. Retraçant l’histoire de la haine anti-hommes, l’auteur prend à contre-courant l’idéologie dominante.

Oui, les hommes sont victimes d’une vindicte, et ce depuis très longtemps. Cette vindicte a pris de multiples visages pour arriver à la situation que nous connaissons aujourd’hui. Au cours de notre histoire, la première idée qui est apparue a été celle de la supériorité féminine. Plus tard, ce sexisme misandre s’est doublé d’un messianisme féminin, de la promesse que l’avènement des femmes au pouvoir permettrait à la société de devenir parfaite, qu’il en serait enfin terminé de nos malheurs (on voit bien ce qu’il en est advenu ces dernières années…). L’auteur étudie également les courants minoritaires de cette tendance misandre (les vierges et les guerrières) pour en arriver au courant vainqueur de ces dernières années: la misogynie victimaire (« vous êtes des sous-hommes parce que vous nous exploitez, tous nos malheurs sont de votre faute… »). Vous pourrez y lire comment les hommes ont totalement été dénigrés par ce courant (à l’école, pour leur violence, pour leur incapacité à changer, leur manque de sentiments, leur incapacité politique, leur volonté d’exploiter les femmes…), vous redécouvrirez alors votre quotidien dans ces phrases qui vous ont déjà été adressées et qui font si mal.

Oui, ces misandres ont réécrit l’histoire sur notre dos. Le courant fémino écologique qui fait supporter aux hommes tous les malheurs que connaissent notre planète aujourd’hui y est également dénoncé. Dans une dernière partie, M.Guillot présente d’autres auteurs qui ont traité de misandrie avec un certain bonheur, et parmi eux de nombreuses femmes.

 

Le ton froid et placide élève le niveau du débat au-dessus de la mêlée et permet d’aborder ces sujets délicats de manière dépassionnée. En adoptant une démarche scientifique universitaire et méticuleuse très efficace P.Guillot réussi à faire mouche. A travers un récit qui reste agréable, son affinité pour l’histoire et l’anthropologie donnent à l’ensemble une perspective judicieuse qui servira ses lecteurs en quête de vérité.

 

Deux bémols cependant. Dans le livre de M Guillot, l’institution cléricale catholique (et même la religion en général) y est parfois réduite à avoir des motivations qui seraient essentiellement d’ordre misogyne. Or toute personne documentée sait très bien l’influence énorme qu’a eu le catholicisme dans la promotion des femmes et ce, à toutes les époques (à mon avis on pourrait même faire l’analyse du féminisme comme d’une déviance du Christianisme).

 

Deuxième bémol: le refus de confondre féminisme et misandrie. Oui, le féminisme est par nature misandre car il suppose une indépendance des femmes et des hommes les uns par rapport aux autres. Or cette indépendance n’existera jamais. Dès lors, le féminisme est voué à développer des réflexes et des pensées de type dominants-dominés pour s’imposer. Il est donc, par nature, misandre. Pour prouver que misandrie et féminisme sont bien séparés il aurait fallu prouver que les mouvements féministes ont apporté quelque chose à l’ensemble de la société. Or à part des associations féminines, je ne vois rien de tout cela dans les associations féministes, par contre je peux prouver à quel point, même sans misandrie, elles ont été très néfastes pour l’ensemble de la société.

 

Voilà si je n’avais pas apporté ma petite pierre au débat, j’aurais eu le sentiment d’avoir péché par abstinence. Ceci étant fait, je remercie P Guillot pour nous avoir aidé, en tant qu’hommes, à compléter notre arsenal d’argumentaires et pouvoir ainsi faire face à la bouche haineuse des féministes.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

22 Commentaires

  1. Commentaire de moreau:

    f3cca607f82138c9ed876789cefdd2e2

    Le dernier numéro de Télérama, devenu le journal du racisme anti-hommes, est révélateur à cet égard! On y voit en couverture un homme barbu qui pleure sous le titre « la fin de l’empire masculin », en édito la fameuse promesse reprise en boucle « la femme avenir de l’homme » (de la part d’un homo, Aragon, çà mange pas de pain!) et un article où l’on nous annonce une société en voie de féminisation accélérée (ce qui n’est pas faux mais dont les conséquences pourraient en surprendre plus d’une).

  2. Commentaire de kasimar:

    8107711583d7651fbb915372802ddf2f

    Je ne cherche pas à vous rassurer, je cherche seulement à exposer un point de vue différent, je ne cherche pas à ce que vous pensiez la même chose,mais j’ai une question .. Chez vous, c’est vous où votre femme qui faite les taches ménagères ? Moi je pense que ce n’est pas vous, hors vous parlez d’esclavagisme ?

    Si c’est si désagréable à faire les tâches ménagères ou esclavagiste pour reprendre votre propre termes, pourquoi les refourguer à votre homme ? Auriez vous autant de compassion pour votre homme que pour votre chien ?

    Pourquoi voulez-vous absolument que ce soit l’homme qui le fassent ? Seriez vous une machiste qui s’ignore ?

    • Commentaire de Fred:

      et pourquoi ce serait aux femmes de le faire? C’est pas plus logique!

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Beaucoup de femmes témoignent qu’elles aiment faire le ménage. Pour les autres, les fainéantes ou celles qui ont les moyens, eh bien, il faut savoir que les hommes ont aussi leur part de travail qu’ils n’aiment pas forcément. Tenez, d’ailleurs, depuis que les femmes ont conquis leur liberté dans la monde de l’entreprise, bizarrement, elles sont très loin d’être toutes épanouies (voir toutes celles qui prennent des anti dépresseurs), si bien qu’elles se choisissent souvent des planques, et qu’elles font plier des secteurs d’activité entiers à leurs petits désirs, en dehors de toute rentabilité.

        Alors, pourquoi une forme de complémentarité, puisque c’est ça la question ? Je dirais d’abord, s’il faut changer un modèle qui fonctionnait assez bien et en tous cas, beaucoup mieux que la rigolade actuelle, il aurait fallu savoir pourquoi. Pour changer, il faut que ce soit pour du meilleur. Obliger tout le monde à travailler, c’était pas un progrès. Il fallait être vraiment complètement débile pour imaginer cela. Et mélanger les métier, cela ne nous a apporté qu’incompétence, et incompréhension, guerre. Normal puisque tous ces mouvements n’ont pas été guidés par le soucis de faire progresser l’humanité, mais par la jalousie des femmes, une jalousie qui se masquait derrière un prétexte d’égalité.

        Quand on veut changer quelque chose, créer un monde nouveau, un homme nouveau, le minimum, c’est de savoir pourquoi on veut le faire et pour obtenir quoi. Si c’est pour indifférencier tout le monde, c’est absurde. En vérité, les gens ne se sont même pas posés la question de ce qu’ils voulaient faire. Comme je l’ai déjà écrit, c’était des inconscients qui ne voulaient pas aller à confesse et qui ont promu l’égalité, tandis qu’ils étaient en fait, jaloux les uns des autres. Un bon examen de conscience leur aurait révélé leurs vraies motivations. Ils en étaient bien incapables.

      • Commentaire de Manuela:

        Parce que j’en ai besoin, et puis en général le ménage est mieux fait.

        Comparer la vaisselle faite par un homme et celle d’une femme vous verrez la différence…

        Et puis si les hommes doivent faire le ménage, est ce que les femmes doivent par soucis d’égalité, élaguer la haie (avec plein de moustiques, taons, guêpes… dans les thuyas)?

  3. Commentaire de asalia:

    Borgia une série ? Heureusement que google existe, non j’ai seulement un master d’histoire médiéval. Mais chacun ses reférences après tout.

    Je ne cherche pas à vous rassurer, je cherche seulement à exposer un point de vue différent, je ne cherche pas à ce que vous pensiez la même chose,mais j’ai une question .. Chez vous, c’est vous où votre femme qui faite les taches ménagères ? Moi je pense que ce n’est pas vous, hors vous parlez d’esclavagisme ?

    Voyons, voyons à qui voulez vous faire croire tout ça ? Le discours est haineux et il est similaire à celui des femmes que vous critiquez, je suis navrée mais c’est un discours extrème, et que ce soit dans un sens ou dans l’autre il est toujours aussi désolant. Mais, voilà les choses ne sont pas comme ça. Tout n’est pas blanc ou noir. Tout n’est pas soit bien soit mal. Et comme j’aime pas les sophismes, tout est question de point de vue, par exemple imaginons une femme qui va se faire avorter parce que l’enfent qu’elle porte est porteur d’une maladie génétique, qui fera en sorte qu’il souffrira toute sa courte vie. C’est un affreux meutre ?De plus, philosophiquement, c’est mal ou bien ? Voilà, après je ne doute pas du tout qu’il y ai eu des gens bien chez les religieux on ne parle plus de l’abbé pierre (c’est juste un exemple)

    Mais ne parlons pas non plus de l’inquisition espagnole, d’ailleurs pour vous qui regardez une série de canal plus, je vais vous conseiller un film (ou c’est trop bien ?) qui s’appelle « les fantômes de goya ».

    Bonne soirée =)

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Et vous n’avez pas honte de dire que vous avez un master d’histoire médiévale ? Car de deux choses l’unes, soit vos professeurs sont des Jean Foutre (et c’est très possible), soit la formation est complètement nulle, soit on obtient le diplôme dans une pochette surprise. Voir l’histoire par des détails…. et cette vision historique des femmes, non mais franchement !

      Ah et vos tâches ménagères qui sont le sommet de l’esclavagisme !!!!!!! et le mec qui va se faire tuer à la guerre pour protéger femmes et enfants, il n’est pas esclavagé ? Vous continuez dans le désopilant. Je frotte, je frotte avec vous. Et vous me reprochez de ne pas participer aux tâches ménagères ?

      Et le coup de nous renvoyer dos à dos avec les féministes. Ah si ce n’est pas la centième fois qu’on me la fait celle-là, on ne me l’a pas faite une fois, genre « oh les vilains qui sont haineux tandis que moi et les autres (cons) qui ne sommes pas des extrémistes, on est plus dans la vérité. » Eh bien oui, je suis un extrémiste. Un extrémiste de la vérité, contrairement à toutes ces féministes qui roulent pour leur fric, leur place au soleil dans une association, leur job de fonctionnaire, leurs centres d’extermination des enfants, leur mainmise sur la famille par la culpabilisation des hommes dans le couple, une rente de situation devant le juge aux affaires familiales, et j’en passe et des meilleures. Vous êtes, vous-mêmes dans ce camp et vous ne vous assumez pas. Vous préférez les mettre en avant tandis que vous pensez la même chose qu’elles. Vieille habitude de femme qui ne s’assume pas.

      AHAHAHHA et « le tout n’est pas blanc, tout n’est pas noir », j’ai cru m’étouffer de rire. Vous avez un master de philosophie en sus de celui d’histoire médiévale ?

       

      Attention, mesdames et messieurs, l’art de la dramatique : imaginons une femme qui va se faire avorter parce que l’enfent qu’elle porte est porteur d’une maladie génétique, qui fera en sorte qu’il souffrira toute sa courte vie. C’est un affreux meutre ?

      Là, il faut vous mettre au théâtre si ce n’est déjà fait. Je ne peux même pas répondre à la question, puisque vous y répondez toute seule et qu’elle vous semble évidente.

       

      Et comme je n’échapperai à aucun poncif avec vous, vous me faîtes aussi le coup de l’inquisition, et espagnole de surcroît !

      On est plus dans la période médiévale là ? Vous devriez faire attention où vous mettez les pieds. Bientôt vous allez me reprocher d’avoir gazé des Juifs durant l’inquisition.

       

      Enfin pour couronner le tout et mettre l’étron sur le pompon de votre commentaire en forme de pièce montée outrancière, vous voilà à me conseiller un de ces nombreux films torche cul fait pour que l’éternel adolescent pré-pubère formé à l’école de la République franc-maçonne puisse chialer un bon coup sans se payer le luxe d’une saine réflexion. Vous voyez, je n’ai pas plus regardé les borgias que je perdrai mon temps à regarder celui-là. Le matraquage est tel que je saurai bien m’en passer. Vous-même, devriez vous ouvrir un peu l’esprit, aller voir dans une association caritative chrétienne pour voir ce qui s’y passe vraiment. Franchement cela vous fera le plus grand bien. Sortez de devant votre écran de cinéma, arrêtez de vous faire des films et allez à la rencontre des gens. Voilà la référence absolu que je vous conseille.

  4. Commentaire de kasimar:

    5afde6a5ca4d0d7f1ebaa3b35343ad5c

    j’aimerais avoir votre avis sur le meutre commis par cet homme musulman sur sa femme qui c’était faite violer et qui lui avait dis par esprit de repentis mais peut être que le meutre fait par les hommes est excusable pour vous), le féminisme à permis aux femmes de pouvoir aller porter plainte pour viol après les années 68 (parce que avant les policier se moquaient d’elles, et la mini jupe n’existait pas encore)

    Mon avis est que cet homme a commis un très grand péché, car effectivement la femme a été victime d’un viol. L’erreur de la femme a été de ne pas lui avoir dit, mais elle est exempte de toute culpabilité, le fautif étant le violeur. Ensuite tuer sauf si la personne a tué un de ses proches, rien d’autre ne justifie le meurtre, absolument rien. Puis dans la religion musulmane, ces ignorants ont oublié que la femme a un traitement de faveur. Le prophète Mohammed sws a dit « le meilleur d’entre vous est celui qui traite le mieux sa femme ». Et comme me dirait monsieur Leonidas, « les voies d’Allah sont Impénétrables », n’est-ce pas ? 😉

    Le féminisme s’est servi de cet alibi, le viol (rien ne prouve qu’il n’était pas punissable autrefois, sauf les écrits de bobos pseudo intellectuels) afin d’exercer plus de pression sur le sexe masculin. On en voit la preuve aujourd’hui entre l’affaire DSK, et autres hommes injustement accusés de viol, par extorsion, vengeance ou simplement par malveillance.

    Il faut parfois savoir, être tolérant, accepter la différence, accepter que les autres existent en pensant différement. Je suis féministe pour certaines choses, mais il faut savoir aussi qu’il n’y existe pas plus adoratrice des hommes.

    Certes, mais à force d’avoir subit des invectives sur ce site, nous avons tendance à être plutôt sur la défensive, il y a effectivement des intervenants qui pensent plus ou moins différemment de nous par rapport au féminisme où celà se passe très bien. En général, j’aime débattre avec ces gens-là, car celà enrichit ma culture et valorise notre combat et corrige les erreurs le cas échéant.

    Sinon les pseudos des blogs sobres et creux qui parlent du féminisme partout sur le Web, j’ai appris à les repérer, et je ne leur fais rarement de cadeaux.

  5. Commentaire de asalia:

    Oulà calmeee… zen, beaucoup d’argument à partir d’une petite phrase.

    Mais je vais m’expliquer sur des faits réels,reprenons ensemble cette phylosophie de fidélité masculine, alors pourquoi la syphilis a fait tant de ravage alors que les femmes étaient interdite de trajet entre l’amérique et l’europe ? Pourquoi il existe plus de prostituées femme que de gigolo ?Parce que l’homme a plus de besoin, et c’est naturel et je dirais génétique, après tout un lion a un harem lui aussi.Donc oui, le préservatif est nécessaire et justifié, je ne m’étend pas plus sur la religion, chaque personne a le droit d’avoir ces croyances et c’est normal, je dirais juste que dans l’histoire certains papes ont fait sculpter des statue de leurs maitresses et que d’autres ont fait fortune avec des bordels (oui oui c’est au pluriel).

    Je ne dis pas non plus que les femmes sont des agneaux, personnellement je n’en suis pas une, mais je vais juste citer que les pauvre maris au moyen âge, se retrouvaient parfois avec un enfant de noble parce que leurs épouses c’étaient faite violer,le droit de cuissage si je me souviens bien (d’ailleurs j’aimerais avoir votre avis sur le meutre commis par cet homme musulman sur sa femme qui c’était faite violer et qui lui avait dis par esprit de repentis mais peut être que le meutre fait par les hommes est excusable pour vous), le féminisme à permis aux femmes de pouvoir aller porter plainte pour viol après les années 68 (parce que avant les policier se moquaient d’elles, et la mini jupe n’existait pas encore)

    Alors oui il y a eu des abuts et j’en doute pas du tout, mais cependant les abuts sont des deux cotés et jesus disait bien « pourquoi remarques tu la brindille dans l’oeil de ton voisin mais que tu ne remarques pas la poutre dans le tien ? »

    Il faut parfois savoir, être tolérant, accepter la différence, accepter que les autres existent en pensant différement. Je suis féministe pour certaines choses, mais il faut savoir aussi qu’il n’y existe pas plus adoratrice des hommes.

    Parce que moi je le dis haut et fort, la vie pour un homme est plus dure, ils sont plus courageux, il ont fait beaucoup d’effort et beaucoup nous respectent aujourd’hui, qu’ils déployent des trésors d’imagination pour nous séduire. Mais pour moi un homme agressif est un homme qui est tomber sur la mauvaise femme un jour, et qu’il fait une erreur, il généralise et juge tout le monde.

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Vous parlez de tolérance, vous n’avez que ce mot là à la bouche, mais vous venez insulter ma religion, en nous sortant quelques phrases piquées ça et là dans la série des Borgias de Canal+.

      Savez-vous le nombre de Saints hommes catholiques qui ont sauvé des pauvres, qui ont créé des hôpitaux, qui ont soigné des malades, gratuitement, lutté contre la prostitution, instruit les enfants, les écoles étaient tenues par des religieux qui surpassaient l’Etat et de loin, recueillis les orphelins, qui se sont opposés à des tyrans, et tout cela sur des centaines d’années. Maintenant que vous alliez chercher dans les détails de l’histoire, une histoire que vous ne connaissez même pas, pour décrédibiliser un mouvement qui a été très positif pour notre société, en dit long sur votre conception de la tolérance.

      Les hommes qui se font acheter pour un peu de tendresse ne m’intéressent pas non plus, et je ne suis pas de ceux-là. Avoir des rapports sexuels avec une femme, ne calme en rien mes revendications d’homme. Celles-là restent les mêmes. Et votre pratique des hommes en dit long sur ce que les hommes sont devenus aujourd’hui. De pauvres pecnos qui attendent l’assentiment de leur femme pour être heureux et rentrer dans le rang.  Il ne s’agit plus de cela. Notre société s’effondre, le mouvement est terrible, profond, il vient de gens comme vous qui manipulent l’histoire à leurs fins et n’en retiennent que ce qu’ils veulent, ou qui se font manipuler par d’autres.

      Votre vision de l’histoire est ridicule. La vraie histoire est celle d’une domination des femmes, de meurtres perpétrés pour venger les viols, d’un arsenal judiciaire entièrement dévoué à la répression des hommes, aujourd’hui comme toujours. Par contre, les avortements d’enfants, les euthanasies, les meurtres passionnels, bien entendu, les femmes en sont innocentées. Des meurtrières irresponsables oui, et cela, depuis toujours. Il est temps de vous réintégrer à l’humanité, en particulier, en coupant court à ce genre de plaintes, plaintes que vous savez si bien formuler, et nous inculquer comme base de notre inconscient collectif, mais qui sonnent creux dans le quotidien d’hommes brimés s’ils se révoltent.

       

      Si vous aimez des hommes, vous les aimez les hommes à votre service. Et je n’appelle pas cela de l’amour. D’ailleurs je pourrais en dire long sur le manque d’amour des femmes pour les hommes dans notre société, leur façon d’aimer leur petit esclave domestique, leur façon d’éduquer leurs garçons pour perpétrer la tyrannie. Nombreuses d’entre vous sont complètement vides. Des ballons de baudruche qui volent au vent, paumées après avoir abâtardis leurs hommes. Les autres croient pouvoir sauver leur tyrannie par le féminisme. Allons donc ! Vous ne me rassurez en rien. Et je n’ai pas besoin d’être rassuré pour être juste.

  6. Commentaire de kasimar:

    bbf2ad0e89f95ef3d4017143fa020497

     

    J’ai un avis assez différent, si on reprend l’apport que les associations féministes ont réalisé pour la société, je peux prendre comme exemple tout simple de la contraception, pour que finalement nous pouvions avoir des relations sexuelles sans réel problème de naissance, ce qui entre nous arrange tout le monde.

    Honnêtement qu’ont réalisé concrètement les féministes pour les femmes sauf à les rendre plus égocentriques et irresponsables ? La contraception que vous citez de ce fait en est un plus bel exemple. Allez y les filles Lachez-vous !!! . A vous entendre on dirait que les hommes couchaient à droite à gauche avant la contraception et les femmes étaient de belle potiche cocue qui attendaient le retour de leur mari. Je ne crois pas que les femmes ont attendu mai 68 pour coucher le premier soir, vous avez surement entendu les histoires de bobonne qui se faisait troncher par son amant dans la grange. Par ailleurs si l’homme couche avec des femmes c’est que ces femmes ne sont pas assez fortes pour placer des barrières. A moins qu’ils n’assument tous les deux leurs vies communes de libertins. Ce que vous avez fait c’est de la propagande pour l’hypersexualisation moteur de la société de consommation. 

     Le genre masculin n’a t’il pas bénéficié de cette decision ? Ou la perpective pour un homme de devoir éléver un enfant à partir du moment où l’on débute sa vie sexuelle est plus rejouissante ?

    En effet, il y a plus de jouissance dans ce que j’appelle la sexualité neuve, alias la virginité, là où la sexualité précoce des femmes( en tant qu’homme) est plutôt repoussante. Pourquoi l’homme est accepté par la femme malgré qu’il ait couché avec des prostituées et que les femmes qui ont couché avec plusieurs hommes sont rejetées, c’est une autre histoire. Vous auriez le même avis que moi en tant que femme vis à vis des hommes que je saurais être d’accord avec vous. Seulement voilà, notre société veut que les relations se basent sur le matérialisme, l’égocentrisme, l’apparence … Et force est de constater que vous êtes nombreux et nombreuses à tomber dans ce piège. Vous vous laissez influencer par le cours des choses, sans vous remettre en question. Pouvez-vous seulement envisager autre chose que des relations d’un soir ?  

    De plus je lis une certaine colère contre un mouvement, qui ce justifis lui même sur une histoire passée. C’est un simple retour des choses.

     

    Une colère justifiée et appuyée sur des arguments concrets ce qui est loin d’être le cas de cesdits mouvements basés sur du mensonges, de l’hystéries et de misandrie, tout ce qui est contraire à une démocratie et à une vie en société. Le féminisme est une tyrannie et je n’ai pas besoin personnellement de démontrer quoique ce soit elles le font très bien toutes seules 

    Qui parle de retour aux choses ? Nous voulons simplement que les féministes assument leur part de responsabilité dans les relations conflictuelles, l’échec scolaire des garçons, les familles monoparentales, le favoritisme des femmes et en accusant sempiternellement les hommes de tous les maux de ce monde … Si vous cautionnez ce féminisme là, alors c’est que vous êtes profondément malhonnête.

    Et j’oubliais, le mépris total à l’encontre des femmes au foyer qui le font par libre choix ou que vous accusez allègrement d’être aliénée au patriarcat. Cependant, je préfère une femme aliénée par le patriarcat (son mari) que des femmes aliénées par son patron, par la mode …. ça fait beaucoup d’aliénations pour le coup  . Puis bon vous ne savez pas ce que ressentent ces femmes alors arrêtez de les juger 

    Quand à la religion, je croirais simplement à son non matchisme quand une femme sera pape( pseudo élu de dieu  et il en existe encore pour y croire). C’est toujours mieux que d’interdire le préservatif qui est le seul rempart de notre santé sexuelle merci

    Le problème est que le féminisme est issu du darwinisme, c’est à dire de la non croyance d’Adam et d’Eve. Voilà pourquoi les féministes ne comprendront jamais le statut de la femme dans les religions. Ceci dit, il existe des femmes musulmanes qui portent tout à fait le pantalon si j’ose dire dans leur couple. Je ne cautionne pas car celà ne respecte pas les principes religieux, mais chacun vit sa vie comme il l’entend. 

    Sinon pour en revenir au schmilblick, pourquoi n’y a t il eu jamais de femmes prophètes ? Je crois que ça vient plus du fait que les femmes ont la foi plus faible que l’homme un peu comme la taille du cerveau et du conditionnement physique. Ceci dit il y a des femmes bien plus pieuses que certains hommes. 

  7. Commentaire de asalia:

    0fde5ce1dd95d8bf1c116655ed85235a

    Bonjour,

    J’ai un avis assez différent, si on reprend l’apport que les associations féministes ont réalisé pour la société, je peux prendre comme exemple tout simple de la contraception, pour que finalement nous pouvions avoir des relations sexuelles sans réel problème de naissance, ce qui entre nous arrange tout le monde. Le genre masculin n’a t’il pas bénéficié de cette decision ? Ou la perpective pour un homme de devoir éléver un enfant à partir du moment où l’on débute sa vie sexuelle est plus rejouissante ?

    De plus je lis une certaine colère contre un mouvement, qui ce justifis lui même sur une histoire passée. C’est un simple retour des choses.

    Quand à la religion, je croirais simplement à son non matchisme quand une femme sera pape( pseudo élu de dieu et il en existe encore pour y croire). C’est toujours mieux que d’interdire le préservatif qui est le seul rempart de notre santé sexuelle merci

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Tout d’abord, ce ne sont pas les féministes qui ont inventé la pilule. Elles en ont fait la promotion.

      De plus une naissance, ce n’est pas un « problème ». Une naissance, c’est une joie, le plus beau moment d’une vie. Vous voyez, c’est ce genre de chose que les féministes nous ont fait oublier.

      Quant aux hommes, je pense qu’ils se satisferaient d’avoir une vie sexuelle accomplie à l’intérieur du mariage. Seuls quelques hommes peuvent réellement bénéficier de cette pseudo-libération sexuelle aujourd’hui. Et ce n’est pas parce que j’en fais parti que je trouve ça normal pour tous les hommes qui sont laissés sur le carreau et qui de toute façon, auront des relations sexuelles sérieuses qu’avec l’unique femme de leur vie. La libération sexuelle n’a rien changé pour eux. Et de toute façon, cela n’a libéré personne. Les femmes se sont enfermées dans un attrait sans avenir pour le sexe. Les autres suivent un parcours assez traditionnel finalement.

       

      Quant au Pape, il est l’image vivante du Christ. Vous et votre égalité à la con, vous voyez où vous pouvez vous la mettre. Vous n’êtes pas catholique et ces choses ne vous regardent pas. De plus, vous n’y comprenez rien. Alors foutez-nous la paix.

       

      En ce qui concerne le préservatif et à son idéologie, bravo, il a fait la preuve de son efficacité dans le monde. Encore un peu de préservatif et tout le monde aura le SIDA en 2100, et ça, on le doit surtout à la libération sexuelle. Si nous étions resté à la conception ancienne des rapports sexuels (dans le mariage) on n’entendrait même pas parler du SIDA. Quant au préservatif il n’a réglé aucun de nos problèmes de contamination.

      N’avez-vous pas entendu parlé de la fidélité ? C’est pas mal aussi, et ça évite tout un tas d’autres maladies vénériennes avec un plaisir décuplé !Apprenez à jouir dans la fidélité et dans l’engagement, vous verrez ce que c’est qu’un vrai orgasme. Le jour où vous ferez un enfant, cela n’aura rien à voir avec vos pseudos petites frictions va et vient et « je me rassure et je me donne de l’affection sans lendemain« .

       

      Les gens n’ont pas réellement envie de baiser pour baiser. Les gens ont envi d’amour, et de sexe dans l’amour. Les autres chemins sont souvent des impasses pavées de bonnes intentions.

  8. Commentaire de kasimar:

    9370361867c5862ad0d20b47c26666bc

    Monsieur Durandal je vous croyais de retour pour lundi ?

     

    pradier

     

    Merci pour ce témoignage qui décrit les bas fonds du féminisme, nous en prenons note

  9. Commentaire de Pradier:

    30a35353566259418893e5796ecb4d99

    Bonjour,

    Je souhaiterais juste apporter mon témoignage. Ma mère était une féministe de choc dans les années 70. J’ai été élevé dans un climat de haine de l’homme permanent : « l’homme est inférieur à la femme, laid (alors que la femme est belle), stupide (la femme est intelligente), menteur (la femme est intègre), cruel (la femme est douce), » etc… Donc, pour moi, le féminisme EST la misandrie, ou, de toute façon, y mène. Pour finir, ma mère a tellement insulté et humilié quotidiennement mon père qu’il en est mort. Alors, la violence conjugale, vous pensez si je connais…

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      En tous cas, bravo de vous être élevé au-dessus de ce qu’on vous avait transmis. J’imagine que cela n’a pas été facile tous les jours. Et merci pour ce témoignage.

  10. Commentaire de rondoudou:

    Malheureusement, tu prends tout de travers mon pauvre, misandrie et féminisme ne sont pas liés, c’est juste ton idioties et tes généralisaitons qui mon ICI poussées à être (quasi) aussi idiote que toi et à faire des généralisation à tire larigot.

    Si, j’aimerai tellement sauver tout les abrutis de ton genre du profond néant qui doit hanté leurs pauvres et mornes petites boites craniennes.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Mettez vous à la poésie, pas à la philosophie, vous avez suffisamment prouvé que les féministes étaient misandres. dès qu’un homme parle il vous faut l’insulter s’ils ne vous brosse pas dans le sens du poil. Prenez-vous un copain brosse à reluire, cela me soulagera.

  11. Commentaire de rondoudou:

    Si tu confonds misandrie et féminisme, là j’crois que je peut plus rien pour toi …

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      et pourtant, vos interventions prouvent largement que féminisme et misandrie sont intimement liés, au moins dans votre discours. De plus, je ne vous demande aucunement de me sauver de quoi que ce soit, par pitié.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription