Accueil » Eglise/Religion » La nouvelle traduction féminisée du “Notre Père”
Antiféminisme Aimeles

La nouvelle traduction féminisée du “Notre Père”

Publié le 4 mars 2018 par Léonidas Durandal à 13 h 43 min

à « Ne nous laissez pas succomber à la tentation » cette formule pose aussi un problème car elle suggère qu’il n’y aurait pas de valeur rédemptrice à l’épreuve de la tentation, tandis que sans elle, nous ne pouvons pas connaître la valeur des grâces et des pardons qui nous sont donnés par Dieu.

Un commentaire

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    Luc 11  : “27 Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui t’a porté ! heureuses les mamelles qui t’ont allaité ! 28 Et il répondit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !”

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.