Accueil » Art » (Série TV) La paternité déchue dans Angel
AIMELES Antiféminisme

(Série TV) La paternité déchue dans Angel

Publié le 20 avril 2016 par Léonidas Durandal à 16 h 11 min

Cordélia :

53

 

Seulement maman ne fricote pas seulement avec Connor mais avec des bêtes cornues. En fait, Cordélia est possédée par un démon qui veut dominer la planète terre quand il se sera servi de son ventre comme porte d’entrée dans notre monde :

54

 

Connor, lui, hésite entre maman et des copines de son âge un peu violentes :

55

 

Mais Cordélia lui avoue qu’il est désormais charge de famille. Elle est enceinte jusqu’au menton de leurs ébats. Terminé les jeux dans la cours d’école :

56

 

Manipulé par la fausse Cordélia, Connor veut se débarrasser de papa qui serait redevenu maléfique. En fait, il n’en est rien et Connor est arrêté au dernier moment :

57

 

Tout le monde apprend que Cordélia est enceinte de Connor. Le dégoût est général :

58

 

Finalement, l’équipe s’aperçoit que Cordélia est possédée. Elle est prise la main dans le sac :

59

 

Mais Connor arrive pour la délivrer. Il n’est pas au courant de sa trahison. Il croit en elle :

60

 

Cordélia lui demande de sacrifier une jeune vierge afin d’accélérer sa grossesse par un rituel magique puisqu’elle est désormais sous pression. Mais maman Darla revient d’entre les morts pour l’en dissuader :

62

 

Connor ne l’écoute pas. Il emporte la vierge et Cordélia se charge du sanglant sacrifice :

63

 

Et là, oh surprise, du ventre de Cordélia sort Jasmine, une sorte de déesse déjà adulte. Loin d’être un monstre prêt à détruire la planète, notre négresse est plutôt rebondie et sacrément appétante. Elle entend bien apporter la paix au monde en le privant de toute douleur, en échange de la digestion de quelques âmes par jour. Fascinée, l’équipe d’Angel (et le monde entier) commence à lui vouer un culte :

64

 

En vérité, le vrai visage de Jasmine, c’est ça :

65

 

Je vous passe l’intrigue qui va révéler la forfaiture. Connor a toujours vu son vrai visage, cela ne l’empêche pas de la servir, de croire en elle, de la soutenir contre ceux qui lui veulent du mal. Seulement, il commence à souffrir intérieurement de non sens. Le coma de Cordélia n’arrange rien. Il perd pied :


67

 

Alors que la face sombre de Jasmine a été révélée au monde, Connor finit le job en sauvant son père :

 

69

(pas facile de prendre un instantané de ce moment où le poing de Connor traverse la tête de Jasmine par derrière)


70

 

Connor s’enfuie. Il ne croit plus en rien et ne veut pas écouter son père qui lui dit qu’il l’aime :

71

 

Voici l’instant central de cette thématique, voire de toute la série. Angel retrouve son fils qui a pris un groupe d’innocents en otage. Il est prêt à se suicider, avec eux, avec Cordélia.

73

S’en suit un dialogue véridique entre père et fils que je développerai :

75

 

Connor ne veut plus croire en rien. Il essaie de tuer tout le monde. Angel l’en empêche :

76

 

Après tant d’échec, va-t-il en finir avec lui ?

79

 

D’une certaine manière, il en finit avec lui. La société d’avocats surpuissant lui propose un contrat qu’Angel accepte : par magie, elle intègre Connor à une famille équilibrée, lui fait oublier son vrai passé et lui en donne un nouveau plein d’affection et d’amour :

80

 

Connor vivra heureux loin de l’équipe d’Angel qui ne se souviendra pas plus de lui, que lui ne se souviendra d’eux. Seul Angel gardera mémoire de son fils qu’il aura perdu à jamais.

Wolfram et Hart accorde à Angel une dernière volonté, celle de voir son fils heureux à travers les carreaux de son nouveau foyer. Ceci fait, il s’éloigne de la maison :

81

Lire la suite

Un commentaire

  1. Ping de gastirad39:

    Fête des Cons

    Dimanche 19 Juin, n’oubliez pas de fêter les Cons de votre entourage !

    C’est en effet le jour de leur fêêête ! C’est le moment de féliciter tous ces mecs devenus papas, plus ou moins malgré eux dans nos sociétés féministes avancées.

    Le moment de leur rappeler qu’en procréant, ils ont abdiqué tout droit sur leur progéniture, au sein d’une Femmille où ils ne sont plus rien.  L’heureux jour de la naissance de leur rejeton ou de leur rejetonne,  ils se sont engagés à travailler à vie pour leur descendance :

    -à financer sa vie, même au delà de  35 ans s’il poursuit ses études ou s’il- elle est handicapée. Par contre le père n’a aucun droit de correction (la fessée quelle horreur, surtout administrée par un mec). Seuls les reproches polis sont de mise.

    – à soutenir leur mère, sans aucune contrepartie. Ils doivent même oublier  qu’ils n’ont pas le droit de vérifier si cette descendance est bien la leur et qu’en fait seule la parole de la mère compte sur ce sujet.

    – à  garantir l’indépendance de toutes et tous. Et d’abord de leur épouse qui de toute façon ne leur doit rien. Bien entendu, les enfants ont des droits garantis par l’Etat Féministe et leur père n’a que des devoirs.

    -à adorer la Mère de ses enfants  quelque soit son attitude. Elle a le droit de l’humilier par des mensonges mêmes publics, de le jeter en prison par de fausses plaintes (violences conjugales), de le priver de ses enfants tout en percevant son argent …

    J’en passe et j’en oublie…

    Donc Dimanche prochain, n’oublions pas de rappeler aux CONS leurs engagements et aussi de courber l’échine devant l’Etre Supérieur qui a su les maintenir dans la Servitude : LA FEMME !

     

    Et que les CONS n’oublient pas ! Ils doivent paraître Cons Plaisants, Cons Tribuables, Cons Currents et surtout Cons Tents !