Accueil » Art » (Série TV) La paternité déchue dans Angel
AIMELES Antiféminisme

(Série TV) La paternité déchue dans Angel

Publié le 20 avril 2016 par Léonidas Durandal à 16 h 11 min

même que Holtz l’a élevé dans la haine la plus absolue de son père biologique. Cependant, avec l’âge, le beau-père a mis de l’eau dans son vin. Il a compris qu’Angel était un père comme un autre et que s’il l’avait privé de sa fille, la vengeance ne la lui ramènerait pas.

Le beau-père face à l’ex-mari

Le symbole de la fille tuée est celui de la primauté d’Angel sur la femme convoitée. Angel est passé avant lui dans le lit conjugal et ceci est difficile à pardonner pour un homme. Le premier compagnon a détruit la petite fille en prenant femme, et Holtz en éprouve de la jalousie. Le partage d’une femme ne peut se faire qu’au détriment de l’ancien compagnon pour le nouveau. La recomposition familiale implique des sentiments de concurrence affective difficiles à gérer. Les avocats surajoutent au conflit comme le montre la scène où Holtz emmène Connor dans une autre dimension. Et les amis qui devraient vous soutenir, vous trahissent parfois, vous le découvrez dans les moments difficiles, en particulier lors d’une séparation.

 

Solidarité contre le père naturel

Dans cette série, Wesley, l’ami d’Angel, va endosser ce rôle de traître. Il va écarter l’enfant de son père de peur qu’il ne redevienne Angélus, le double maléfique d’Angel. En vérité, la confiance qu’il porte à Angel est limitée. L’image de l’homme violent, du tyran domestique, n’est jamais loin. Ce fantasme encourage la trahison et les engagements en défaveur des pères dans nos entourages d’hommes. Wesley s’apercevra trop tard qu’il avait tort. En attendant le mal est fait.

 

L’enfant et le conflit de loyauté au masculin

L’enfant en bas-âge va être confié au beau-père qui va pouvoir exercer sur lui tout son empire. L’opposition est telle que beau-père et père vont donner des noms différents à l’enfant. L’un l’appellera Steeven. L’autre Connor. Les deux cherchent à affirmer la primauté de leur paternité par le choix du prénom. Le beau-père veut effacer le père de la vie de l’enfant en le privant de son vrai prénom. Le père naturel doit accepter cet état de fait quand il retrouve son fils à l’adolescence. Le temps a marqué son enfant qui a prêté allégeance au beau-père. Le père biologique doit respecter ce que son enfant est devenu. En attendant, comme de nombreux pères divorcés, Angel se retrouve face au vide du berceau qui symbolise l’absence des enfants. Il va devoir retrouver sens à la vie, durant plusieurs épisodes. Tant que Connor sera loin de lui, cela lui sera impossible. Durant cette période, les habitudes de vie seules lui feront poursuivre le cours de son existence.

 

L’enfant aliéné

Son enfant lui revient au moment de l’adolescence, à un âge où les individus sont en quête d’identité. Comme nombre d’enfants adoptés, il cherche à fréquenter son ascendance biologique, même s’il s’agit ici de divorce. Le père naturel va servir de sac de frappe pour grandir. Angel doit amadouer son fils, mais aussi en faire l’éducation. Il lui demande de croire en son amour et lui en donne même des preuves comme lorsqu’il s’interpose entre lui et un fusil à un moment crucial d’une scène de combat. Tout est à construire/reconstruire. Rien ne les lie, si ce n’est une complicité immanente entravée par la défiance de toute une vie. Les conflits de loyauté surajoutent aux difficultés. Holtz, le beau-père, dans un acte de compassion, choisit de s’effacer. Mais la compagne de Holtz joue les sorcières à cette occasion en accusant Angel du suicide de Holtz. La belle-mère sert ici d’allégorie à la mère aliénante. Elle maintient Connor dans un ancien système de croyance dévoyé et l’oblige à couper la tête de Holtz après sa mort pour ne pas qu’il se transforme en vampire. Couper la tête c’est prendre le pouvoir, tuer le père dans un geste oedipien qu’elle suscite. Elle va d’ailleurs participer au plan de mise à l’eau d’Angel tandis que l’adolescent va pouvoir continuer ses petits caprices dans la maison paternelle, entouré qu’il est des amis de son père. Le père transmet ce qu’il sait à son fils, mais cette connaissance se retourne contre lui. L’art du combat de Connor va participer à neutraliser Angel. Ce genre de trahison semble être le destin de l’homme qui n’a pas élevé son garçon. Soit il ne lui transmet rien, et il n’est pas son enfant. Soit il lui donne des armes pour se défendre dans la vie, et « >

Lire la suite

Un commentaire

  1. Ping de gastirad39:

    Fête des Cons

    Dimanche 19 Juin, n’oubliez pas de fêter les Cons de votre entourage !

    C’est en effet le jour de leur fêêête ! C’est le moment de féliciter tous ces mecs devenus papas, plus ou moins malgré eux dans nos sociétés féministes avancées.

    Le moment de leur rappeler qu’en procréant, ils ont abdiqué tout droit sur leur progéniture, au sein d’une Femmille où ils ne sont plus rien.  L’heureux jour de la naissance de leur rejeton ou de leur rejetonne,  ils se sont engagés à travailler à vie pour leur descendance :

    -à financer sa vie, même au delà de  35 ans s’il poursuit ses études ou s’il- elle est handicapée. Par contre le père n’a aucun droit de correction (la fessée quelle horreur, surtout administrée par un mec). Seuls les reproches polis sont de mise.

    – à soutenir leur mère, sans aucune contrepartie. Ils doivent même oublier  qu’ils n’ont pas le droit de vérifier si cette descendance est bien la leur et qu’en fait seule la parole de la mère compte sur ce sujet.

    – à  garantir l’indépendance de toutes et tous. Et d’abord de leur épouse qui de toute façon ne leur doit rien. Bien entendu, les enfants ont des droits garantis par l’Etat Féministe et leur père n’a que des devoirs.

    -à adorer la Mère de ses enfants  quelque soit son attitude. Elle a le droit de l’humilier par des mensonges mêmes publics, de le jeter en prison par de fausses plaintes (violences conjugales), de le priver de ses enfants tout en percevant son argent …

    J’en passe et j’en oublie…

    Donc Dimanche prochain, n’oublions pas de rappeler aux CONS leurs engagements et aussi de courber l’échine devant l’Etre Supérieur qui a su les maintenir dans la Servitude : LA FEMME !

     

    Et que les CONS n’oublient pas ! Ils doivent paraître Cons Plaisants, Cons Tribuables, Cons Currents et surtout Cons Tents !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.