Accueil » Domination féminine » La tutelle des femmes sur les hommes aux origines du politiquement correct
AIMELES Antiféminisme

La tutelle des femmes sur les hommes aux origines du politiquement correct

Publié le 8 novembre 2016 par Léonidas Durandal à 16 h 35 min

vidéo sur Rutube ne fonctionne pas, cliquez ici pour l’afficher sur Dailymotion

 

Même, et peut-être surtout, les partis dits d’extrême droite, doivent adhérer à la mythologie de ces dames :

 


Les 4 vérités – Florian Philippot par telematin

 

La tyrannie est complète, censure les impudents aussi bien au niveau intime que personnel. Cela s’appelle le politiquement correct. Dès lors, personne n’a le droit de remettre en question la showananas sous peine de choquer des Juifs. Personne n’a le droit de parler de la femme sous peine de choquer des femmes. Personne n’a le droit d’éduquer un enfant parce que nous sommes à égalité avec lui, et que donc, l’autorité n’existe pas. Personne n’a le droit de remettre en question l’immigration de masse par respect pour les immigrés. La tyrannie des rapports personnels impose l’homme politique qui choque le moins, l’employé le plus consensuel, l’artiste sans profondeur, le penseur plein de son verbiage.

Elevés au milieu de femmes qui s’habillent comme des putes, les garçons doivent apprendre à se frustrer jusqu’à ne plus avoir aucun désir. Et quand ils n’en ont plus, beaucoup de femmes s’en plaignent. Le moindre geste déplacé envers une femme prend vite la tournure d’une accusation d’agression sexuelle. Le joyeux luron qui croyait pouvoir user de gaudriole, risque désormais la prison. Pris la bouche dans le décolleté, il doit alors se confondre en excuses, et pleurer devant les caméras tout en regrettant son geste. La tutelle humilie pour mieux contrôler. L’humilié s’est aperçu trop tard qu’il avait franchi des limites taboues, et quand il comprend l’ampleur du désastre personnel qui l’attend s’il ne rectifie pas le tir vite fait, il courbe l’échine, prête allégeance au féminisme, et sert d’exemple à tous les autres qui voudraient faire preuve de la même légèreté à l’avenir. Le ridicule des puritaines n’a d’égal que leur pouvoir de nuisance.

 

La tutelle des femmes d’aujourd’hui jusqu’au féminisme

La tutelle excite sexuellement mais ne tolère d’être abordée que par celui qui lui convient.

La tutelle vote pour se protéger, mais voudrait un chef d’exception.

La tutelle met en prison selon ses émotions, mais voudrait que le monde soit juste.

La tutelle sanctionne l’agressivité mais voudrait devenir riche.

La tutelle veut l’égalité, mais cherche à faire ce qui lui plaît.

La tutelle ment devant les tribunaux et accepte très bien le mensonge d’autres tutelles, mais appelle « pervers narcissique » l’homme qui le ferait.

Pour accéder au pouvoir, à l’instruction, voire à l’emploi, il faut aujourd’hui en passer par une femme. Et les femmes censurent les personnes selon leurs valeurs personnelles. Les hommes jugés trop agressifs sont virés, les maghrébins étant particulièrement ciblés dans ce cas. Les garçons turbulents sortis du système scolaire. Les délinquants excusés quand ils sont jeunes, puis impitoyablement détruits. Les maris sont sélectionnés pour leur servilité et éduquent leurs enfants en esclaves quand la tutelle les laisse les éduquer. La tutelle vote pour celui qui saura la rassurer intimement sans considération pour les besoins réels d’un pays. La tutelle aime la démocratie qui donne une voix personnelle à tout le monde, oubliant ainsi que les plus intelligents et compétents sont en petits nombre. La tutelle impose un système familial au niveau politique qui tend au suicide civilisationnel. La tutelle tolère tout ce qui ne gène pas son pouvoir. Or au fur et à mesure que la tutelle s’étend à l’ensemble de la société, toute expression de masculinité finit par la déranger et être censurée, exceptée peut-être celle des chevaliers maman, les machos, quand ils ont appris à se tenir. Si la tutelle a besoin d’un homme pour la rassurer, elle n’en supporte pas l’action, car il dérange son pouvoir de femme et ses conceptions sur le monde.

Entre la soumission, et le chômage, le célibat ou/et la prison, beaucoup d’hommes ont choisi. Ils ont eu tôt fait de se ranger aux raisons féministes. Les femmes déplorent alors les maux que certaines d’entre elles ont engendrés. Elles ont sélectionné les mous, les incompétents et les menteurs qui défendent par exemple la représentation de femmes en politique, puis regrettent d’avoir des hommes mous, incompétents et menteurs à leurs côtés. Coincés, les hommes n’ont plus les moyens de se défendre et sont censurés s’ils osent exprimer leur réprobation, les uns et les autres s’étonnant même de leur faiblesse. Le pouvoir de tutelle des femmes qui était déjà très puissant au niveau « >

Lire la suite

123 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Suzanne Lindon : "J’ai préféré emménager seule à 18 ans"" figaro du 15/01/2021.

    Rencontre amoureuse entre une fille de 16 ans et un homme de 35 ans. Mince, personne ne dit rien parce que c'est une jeune fille de 15 ans qui a écrit l'histoire, et tout le monde trouve même cela "super". Oulala, le logiciel de la meute anti pédo coince. Il suffit qu'une femme leur dise quoi penser, ou pas, et ils perdent tout repère. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "LCI met fin à la chronique d'Alain Finkielkraut" Figaro du 12/01/2021.

    Tout cela parce qu'il a évoqué le consentement d'un adolescent de 14 ans. Nos parents laissent tout faire à leurs gosses, bien en dessous de 14 ans. Mais ils n'auraient pas d'autonomie de décision dès qu'il s'agirait de politiquement correct. L'extrémisme de gauche laisse tout faire, puis sanctionne de manière démesurée. Sur cette affaire, je le dis et je le répète, il s'agit, si les faits sont avérés, d'un détournement de mineur de la part d'une personne ayant autorité. 

    • Ping de Cyrus de sexe male:

      La perversité juive à l'oeuvre.

      Point final.

      Cyrus

      • Ping de Léonidas Durandal:

        M Cyrus,

        Il a plutôt du courage de s’affronter à la meute.

        Marie était enceinte à 15 ans, comme toutes nos grands-mères. Les rois du passé ont marié leurs épouses bien jeunes et ont consommé le mariage parfois rapidement. Quant à votre prophète, il ne fait pas exception à cette règle. Non, vraiment il faut balayer devant sa porte avant d’aller voir sur le seuil de l’autre.

        M.D

    • Ping de Manuela de sexe femelle:

       Les gauchistes sont sévères quand ça les touche personnellement, voilà pourquoi ils s'empressent les premiers pour se désolidariser ou à l'instar de Finky tente maladroitement un débat, avec eux il n' y a pas de place pour la nuance ils sont trop concernés par toutes ces perversités.

      C'est du pain bénit pour beaucoup cette affaire, même si vous avez raison sur le fond, le problème est bien plus profond que ça, avec ou sans viol, ces jeunes ont été entourés d'adultes soixante-huitards libertins, d'après leurs dires, et c'est déjà considéré comme un viol pour certain.