Accueil » Domination féminine » (Vidéo) La domination des femmes
AIMELES Antiféminisme

(Vidéo) La domination des femmes

Publié le 21 avril 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Si le lien ne fonctionne pas, allez sur Dailymotion :

La domination des femmes : portrait d'hommes en… par LeonidasDD

Si les deux autres liens ne fonctionnent pas, allez voir sur Youtube :

27 Commentaires

  1. Ping de kasimar:

    Pour les vikings, des guerriers plus redoutables que les Huns d’Attila qui avaient envahi précédemment l’Empire romain, l’équivalent de nos rugbymen les plus guerris aujourd’hui. Si je ne connaissais pas mieux ce peuple, je croierais plus à un matriarcat qui aurait donné naissance à cette civilisation, comme les peuples d’Amazone vers l’Est de la Grèce, ainsi qu’en Chine et en Inde, où il existe des traces qui pourraient croire en l’existence d’un matriarcat. D’ailleurs si vous vous renseignez bien le matriarcat existait pendant l’ère des Celtes. Les Annunakis nous savons tous les deux que ce fut un régime gynarchique, n’est-ce pas Leonidas ?

    Mais c’est vrai que la Suède est un exemple pour la communauté féministe.

  2. Ping de kasimar:

    Didier, j’ai beau ne pas partager totalement le fait qu’une femme indifféremment  soit pudique ou impudique, car l’aspect extérieur certes pas plus important que l’aspect intérieur comme vous le dites si bien, je trouve que votre discours est plein de bon sens et logique.

    Des exemples de femmes non impudiques et qui sont (passez moi l’expression) de vraies salopes avec les hommes entre autres, j’en ai des exemples à la pelle à travers des anecdotes de personnes connus ou inconnus (sur les forums).

    Je pense par exemple au fait qu’une femme soit voilée, tout le monde aura tendance à penser que c’est une musulmane très pieuse, or il s’avère qu’hormis l’aspect vestimentaire et la pudeur, il s’avère que les femmes dites musulmanes sont comme toutes les autres : coquettes, chieuses comme pas permis, superficielle … Ce n’était pas le cas à une certaine époque où voile rimait effectivement avec soumission. Je vois des couples musulmans où je peux vous dire que la femme est bien plus indépendante que le femme occidentale, à tel point que leur homme devienne soumis à sa femme.

    Et je ne parle même pas de celles qui mettent des strings qui dépassent, celles qui se mettent en mini jupe en dehors de la prière du vendredi (si si on m’a raconté des anecdotes pas mal là dessus).

    On va me rétorquer que ces femmes-là sont libres, d’accord, mais étant moi-même libre de critiquer, j’ai une sainte horreur des hypocrites. Que ces femmes là s’habillent de la sorte (mini-jupe …) soit, mais qu’elles ne mêlent pas la religion qui demande (toutes les religions d’ailleurs) aux femmes de se couvrir en tout cas de la tête aux pieds.

    Malheureusement, les religieux prennent uniquement ce qui les arrange, sauf que Dieu Récompensera uniquement les plus pieux de l’humanité. Les autres certains auront sans doute la grâce de Dieu (surtout les ignorants) les autres c’est la Fournaise

  3. Ping de Didier:

    Pour les femens, les pussy riots, ou des conasses du même accabit, bien qu’elles sexualisent beaucoup, leurs intentions sont hostiles envers les hommes à cause de la mauvaise image qu’elles ont d’eux, exactement comme les autres féministes beaucoup plus prudes. Ce n’est pas le cas de la plupart des femmes impudiques ou plus modérées, qui elles agissent dans une logique d’interdépendance avec les hommes. Elles se font belles pour eux, tout en tirant profit, c’est bien normal.

     

    Ce que je déplore, c’est que cette sexualisation, s’accompagne d’une sorte de destruction des liens affectifs entre hommes et femmes. C’est très difficile à expliquer comme ça, mais je sais pas si vous avez vu Highlander avec les personnages d’Heather MacLeod et Brenda Wyatt (il y a de nombreuses vidéos hommage à Heather highlander sur internet). L’amour séculaire qu’a Conrad MacLeod pour la douce Heather, marchande du XVIe siècle qu’il accompagne jusqu’à ce qu’elle meurt de vieillesse (pendant que lui ne vieillit pas); surpasse la relation qu’il a avec Brenda, New Yorkaise du XXe siècle « émancipée » mais quasiment inaffectueuse, qu’il aura largué dès l’épisode suivant je crois.

     

    Il n’appartient qu’à nous de faire les bons choix en fonction de nos aspirations; pudique-pas pudique, la question n’est pas là pour moi. Le corps n’est pas la seule chose qui compte, ce n’est qu’un paramètre; mais ça compte quand même. Et je trouve qu’il y a souvent un lien entre les deux. Pour moi c’est l’individu dans sa globalité qui importe.

    Ce que je voulais dire c’est que je trouve profitable qu’il y ait des personnes qui le mette en valeur. Par exemple en Nouvelle Zélande avec les guerriers maoris: leurs muscles, leurs tatouages, leurs valeurs combattives. Un culte du corps comme ça peut être le cas aux Etats Unis, avec les culturistes, le catch et les cheerleaders par exemple. Bien évidemment ça ne doit pas être les seules alternatives, mais le fait que cela existe, soit très présent là bas, leur permet d’échapper eux à une certaine androgynie. C’est bien qu’il y ait ces extrêmes là pour le reste de la population, ça agit sur elle par capillarité. Ca ne se passe pas comme ça dans les pays scandinaves où ça fait longtemps que les valeurs guerrières des vikings ont été rejetées, laissant place à un pouvoir des femmes déjà très présent, avec les conséquences qu’on connait.

  4. Ping de kasimar:

    Regardez deux secondes les féministes purs et durs, on est plus proches de la lesbienne androgyne pas maquillé, pas épilée, pudique, camionneuse en pantalon que de Paris Hilton. Ne jetons pas la pierre aux femmes « non pudiques » (dans la limite du raisonnable) qui pourraient à terme se rendre compte que les féministes sont leurs ennemies à elles aussi et nous soutenir, au moins partiellement. C’est déja le cas parfois.

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette phrase même si je vous rejoins sur tout le reste. Vous avez quand même constaté le retour du sein des féministes avec les manifestations pour avoir le droit de se balader nu-torse aux Etats-Unis qui d’ailleurs depuis 1990 une loi avait été abrogée en ce sens. Ainsi les femmes peuvent se balader nu-torse, sans se soucier que leur belle poitrine peut être dévoré par les regards excités quand ce n’est pas simplement être moquée par les autres. Regardez les Femen et les Pussy Riots, ces femmes là se proclament féministes et pourtant les unes sont contre le voile (Symboile du patriarcat soit disant) et les religions car trop patriarcales et les autres sont pour la sexualité n’importe où et n’importe quand. Voir les vidéos avec les orgies des femmes enceintes, et le poulet dans la hum hum. Si encore elles avaient uniquement fait la provoc’ dans l’église orthodoxe où là aussi se la jouer punko-rebelle, tout ce qui revèle du diable chez tous les religieux.

    Le problème DIdier je pense est la vie en société, une femme sera toujours très impudique pour certains, et à l’inverse sera toujours très pudique pour d’autres. Mais je ne crois pas que les femmes impudiques soient soucieuses de la sexualité d’autres hommes, au contraire, je remarque une incohérence entre leur personnalité vierge effarouchée et quelque peu garçon manquée, puis celles qui ignorent simplement les dragueurs (attention je ne parle pas des dragueurs lourds et encore moins des insultes) avec leurs écouteurs sur les oreilles. Je pense que l’on ne fait pas prendre conscience aux femmes que leur façon d’habiller peut attirer l’attention, celà symbolise d’ailleurs l’égocentrisme de notre époque contemporaine

  5. Ping de Didier:

    Y’a pas de soucis Kasimar, c’est pas tous les jours la fête, mais j’arrive à m’assumer.

    Vous parlez des salon auto; c’est un très bon exemple. J’ai remarqué que les gens avaient tendance à dénigrer des passions typiquement masculines à chaque fois comme par hasard (idéologie féministe?). Ce sont des passions de beauf, sauf quand les filles s’y intéressent.

     

    Hier j’écoutais RMC, comme d’habitude ça taillait l’équipe de France; puis ça s’est mis à parler des bleues (filles). Ils ont commencé à sortir que les femmes sont l’avenir, la femme est l’avenir de l’homme. J’ai changé immédiatement de fréquence, dégouté de les voir participer à cette mascarade.

    D’ailleurs faut-il s’étonner de tous ces scandales à répétitions (Anelka, Zahia, Nasri, les handballeurs etc..). Je veux pas faire mon parano, mais connaissant les liens entre journalistes et police, il n’est pas impossible que des fouineurs aient pu donner des tuyaux à leurs amis policiers. C’est quand même bizarre toutes ces affaires dévoilées au grand jour, alors que parallèlement des plaintes s’élèvent contre le fait que les sportives féminines ne seraient pas assez médiatisées. C’est comme si on essayer d’écorner l’image de leur homologue masculins. C’est égalemet vrai dans d’autres milieux, DSK en sait quelque chose.

     

    Sur la question des moeurs, je comprends vos convictions religieuses (dans ma propre famille il y a des pratiquants); mais pour bon nombre d’entre nous une fille maquillée ou en jupe c’est tout à fait normal, voir même agréable. Je parle pas d’un accoutrement outrancier ou de l’hypersexualisation des gamines hein.

    Les femmes qui affirme leur féminité par le look ou leurs manières emmerdent les féministe à leur façon, car elles sont sexuées. Regardez deux secondes les féministes purs et durs, on est plus proches de la lesbienne androgyne pas maquillé, pas épilée, pudique, camionneuse en pantalon que de Paris Hilton. Ne jetons pas la pierre aux femmes « non pudiques » (dans la limite du raisonnable) qui pourraient à terme se rendre compte que les féministes sont leurs ennemies à elles aussi et nous soutenir, au moins partiellement. C’est déja le cas parfois.

  6. Ping de kasimar:

    Cher Didier

    N’ayez pas peur d’être ce que VOUS avez envie d’être ! Que vous soyez totalement soumis à votre femme, sur la défensive ou que vous la soumettiez, pour moi il serait totalement injuste de faire suivre une certaine norme à un couple, ce que font les femmes « modernes » quand elles veulent réformer les traditions bien entendu influencée par nos chères pourritures de féministes.

    C’est le diktat sournois de la société occidentale qui fait que tout le monde se conforme à l’androgynat, et cette force bien qu’invisible, je la sens progresser de façon exponentielle. 

    J’ai par exemple lu un article sur Madame Figaro hier qui disait que le Salon de l’Auto est macho, que les hommes doivent aussi prendre des poses et jouer les hôtesses pour attirer les femmes, je trouve celà autant absurde que futile. Pourtant les responsables des stands semblaient avoir fait le maximum d’efforts pour attirer les femmes, mais avec les féministes celà n’est jamais suffisant.

    En fait, même si il y avait 75% de femmes que ce ne sera pas suffisant. Qui placera les limites des caprices de ces espèces d’hermaphrodite psychique et leur fera entendre raison ? Pourquoi n’y a t il pas un  Gilgamesh  pour stopper ces personnalités profondément ridicule et absurde ? 

    Détrompez-vous mon cher, je veux dire, les gens qui affirment que féminité et intelligence est un oxymore, j’ai rencontré des femmes intellectuelles et féminines, et c’est justement ce genre de femmes qui m’attirent, je ne suis pas attiré par la pétasse de base qui ne cherche qu’à enquiquiner voire à défier les hommes, ni par les femmes qui vivent avec leur temps. La simplicité mélangé avec de la subtilité et de l’innocence sont les côtés les plus attirants chez une femme

  7. Ping de Didier:

    Depuis quelque temps je me demande si nous ne sommes pas tous plus ou moins responsables du phénomène de féminisation des hommes et de masculinisation des femmes (androgynie).

     

    J’ai comme l’impression que nous avons tous été conditionnés pour ne pas faire trop « mâle ». Les réflexions que ces hommes ont par rapport à leur identité, beaucoup se les sont déja posées; pourtant cette féminsation continue d’agir sur beaucoup d’entre nous. Comme si nous avions définitivement intégré que mâle=idiot=primaire. De cet manière nous sommes à notre tour acteur de cette féminisation à nos dépends j’ai l’impression.

     

    Pareil pour ce qui concerne des femmes qui ont une féminité de moins en moins affirmée. Nous avons souvent tendance à mépriser celles qui l’affiche tout en nous plaignant que les femmes deviennent « viriles ». Là aussi pour schématiser c’est comme si avoir une féminité marquée=être futile=être idiote. Du coup le processus suit son cours; elles ne veulent pas passer pour des idiotes, elles sont donc moins féminines.

     

    Dans les deux cas il s’exerce une pression sociale forte qui fait que bien souvent ceux ou celles qui auraient des véleités de sortir de la spirale finissent par céder à cette similitude sexuelle. Il y a biensur des gens qui ne s’y conforment pas, mais peu à peu, la population moyenne se rapproche de l’androgynie.

  8. Ping de set:

    28a2f42edc7e9d0bc337cbdb3b90e60c

    pourquoi aller au cinéma quand on pourrait passer toute la nuits a regarder des vidéos du genre haha on perçoit tous le travail qui a était fait derriere! Si des hommes comme vous avez acces a des équipes professionnelle et des moyen digne des féministes les vérités seraient plus équitablement distribué

  9. Ping de kasimar:

    Excellente cette vidéo sauf que :

    -les gros titres sont bien souvent illisibles, ce qui m’a valu de deviner quelques mots.

    – La vidéo est effectivement longue.

    -on ne comprend pas trop souvent ce que dit le jeune un peu décontracté et déjanté

    Sinon excellent comme contenu.  

  10. Ping de kasimar:

    3c922e3a7946ea2080fabba4a74626c9

    Comment se fait-il que nous nous retrouvons avec une partie de la vidéo précédente ?