Accueil » Les avortoirs » La loi Veil de 1975 sur l’avortement en France : l’histoire d’une manipulation des masses
Antiféminisme Aimeles

La loi Veil de 1975 sur l’avortement en France : l’histoire d’une manipulation des masses

Publié le 29 novembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Si vous pouvez regarder cette image sans éprouver un dégoût profond, inutile de poursuivre la lecture de cet article.avortement

 

Mc 9:42-

 » Mais si quelqu’un doit scandaliser l’un de ces petits qui croient,

il serait mieux pour lui de se voir passer autour du cou

une de ces meules que tournent les ânes et d’être jeté à la mer. »

 

 

 

Les étapes d’un effondrement moral en France (et l’analyse particulière de la loi sur l’avortement de 1975)

 

 

1955: l’avortement thérapeutique est autorisé en France par un décret du 11 mai. Gregory Pincus, médecin américain, met au point la pilule contraceptive qui sera commercialisée en 1960 aux Etats-Unis

1956: création de « la Maternité heureuse », qui deviendra le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) en 1960, dans le but de légaliser les moyens anticonceptionnels.

1967 : Le général de Gaulle par l’intermédiaire de Lucien Neuwirth autorise les moyens anticonceptionnels dite pilule contraceptive.

Loi Neuwirth (1967) : la droite orléaniste lance le mouvement des lois sociétales от Léonidas Durandal на Rutube.</

1971 : 343 « salopes » signent un manifeste pour affirmer qu’elles se sont mises volontairement en situation illégale en avortant, et qu’elles dénient à la loi française le droit de les sanctionner (le manifeste des 343 salopes)

1972 : procès de Bobigny. Toutes les femmes mises en cause durant ce procès, la mère, l’avorteuse, la fille ayant avortée, seront acquittées (procès de Bobigny)

Précisions : La mère de Marie-Claire est une fille-mère qui a eu 3 enfants du même homme, à la suite, sans se marier avec lui, ni exiger qu’il n’en reconnaisse un seul. Le géniteur est finalement parti définitivement. Marie-Claire est l’aînée des enfants. Elle avorte par l’entremise de sa mère, et des amies de sa mères. Elle est arrêtée par les gendarmes grâce à son petit ami, un voyou qui avoue le crime. Pour se défendre, Marie-Claire déclare aux officiers, qu’elle aurait été violée par celui qui l’a dénoncée… Gisèle Halimi se sert des affirmations douteuses de la petite et de son réseau politique (Simone Veil) pour instrumentaliser le procès. Elle en fera le procès de l’infanticide par avortement.

1973, 3 février : manifeste de 331 médecins ayant déclaré avoir pratiqué l’infanticide par avortement (GIS, étudiants et médecins d’extrême gauche).

1973, avril : création du MLAC (mouvement de libération pour l’avortement et la contraception) qui regroupe tous les mouvements d’extrême gauche et libertaire pour l’avortement.

1973, juin : le MLAC refuse la loi Messmer qui doit libéraliser l’infanticide par avortement (dans le cas de malformations du foetus, santé de la mère, viols inceste…). Le MLAC veut un infanticide par avortement libre et gratuit.

1973 : l’opposition à la libéralisation de l’infanticide par avortement s’organise : 17 000 médecins, 12 000 élus, 10 000 juristes signent une pétition contre (fondation Jérôme Lejeune, association Laissez-Les vivre).

1974, mai : procès de Grenoble. Le MLCA, le planing familial, le MLF (mouvement pour la libération de la femme) médiatisent le procès d’une autre mineure qui a tué son enfant.

1974 : élection de Valéry Giscard, présentation de la loi sur l’infanticide par avortement en novembre.

1975 : la loi Veil autorise la pratique de l’infanticide par avortement.

1979, décembre : la loi est entièrement confirmée.

1980 : le Conseil d’Etat refuse aux pères et aux maris le droit d’empêcher leur femme d’avorter (interview Gisèle Halimi 04/11/1980).

1982 : remboursement possible de l’infanticide par avortement grâce à la Loi Roudy.  L’assurance médicale sera quant à elle, et désormais, remboursée par l’Etat.

1993: loi Neiertz créant notamment un délit d’entrave aux infanticides par avortements et supprimant la pénalisation de l’auto-avortement.

1999: mise en vente libre de la « pilule du lendemain ».
2001: allongeant le délai légal de recours à un infanticide par avortement de 10 à 12 semaines (soit 14 semaines d’aménorrhée); les mineures peuvent avorter sans que leurs parents ne soient au courant. Les infirmières scolaires peuvent distribuer des « pilules du lendemain » (abortives) à des enfants. L’entretien psychosocial n’est plus obligatoire pour les majeures. Loi Aubry.
2004: autorisation d’avorter chez le gynécologue ou le médecin généraliste en prenant de la Mifégyne (la molécule RU486).

2013 : remboursement total de l’infanticide par avortement par l’assurance sociale.

2014 : la notion de détresse de la femme qui était un préalable à l’avortement est supprimée de la loi, notion devenue effectivement désuète au fur et à mesure des années. La même année, un vote de l’Assemblée nationale réaffirme solennellement le « droit » à l’infanticide par avortement. Après 40 ans de « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

38 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

     

    « I-Média#191: le reportage d’Arte sur les mouvements pro vie » tv liberté du 09/03/2018.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Brest. Le CHU condamné après une IVG ayant mal tourné », Breizh du 26/01/2017.

    Ben puisque les femmes se mettent en danger durant un infanticide par avortement, il va falloir les interdire ? Non ?

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « L’impossibilité d’avorter augmente le stress », Santé Figaro du 21/12/2016.

    Regardez cette belle photo qui associe maternité à malheur. Joyeux Noël, un enfant ne va pas naître !

    Dans cette étude en provenance de Californie (sic) menée certainement par un lesbienne qui se fera inséminer comme une vache, la femme est soulagée psychologiquement d’avorter. Les autres qui garderaient leurs enfants, seraient traumatisées. Jolie inversion de valeur. Mais soit. Admettons que les femmes ne subissent jamais les conséquences de leurs décisions irresponsables. Elles n’en restent pas moins des meurtrières.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Non à la police de l’IVG : Une loi d’atteinte à la liberté d’expression » Causeur du 07/12/2016.

    La manipulation en forme de provocation qui sera certainement retoquée par le conseil constitutionnel. Sinon, il n’y a plus de loi dans notre pays.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « UNE BLOGUEUSE TRANSFORME DES COM’ HAINEUX ANTI-IVG EN MILLIERS D’EUROS POUR LE PLANNING FAMILIAL », Charente Libre du 19/10/2016.

    L’augmentation de la contraception a été de pair avec une augmentation des avortements. Mais ça fait rien, le mensonge peut perdurer.

    Voilà le genre d’initiative qui me fait penser avec joie que les Mohamétans vont prendre le pouvoir et nous débarrasser de cette engeance de mort. Nous avons échoué face à la République maçonnique. Il est temps d’en faire le constat lucide et que d’autres viennent faire le travail.

    Plutôt accepter de devenir Dhimmi que de continuer à vivre dans un pays à ce point mortifère.

    • Commentaire de Gopé:

      Euh… Je vous recommande de mener une enquête sur les sociétés musulmanes et voir comment de nombreuses élites musulmanes n’étaient pas aussi musulmanes qu’elles le prétendaient et semblait plutôt appartenir à une autre religion à vous deviner laquelle.

      Ils ont utilisé les FM partouzeurs pour corrompre les sociétés chrétiennes, il utiliseront les musulmans enragés pour finir le travail de destruction du christianisme. Je m’étonne de votre manque de lucidité sur ce sujet.

      Le musulmans n’arrivent à résister à la corruption du système que quand il y a des chrétiens dans les parages pour les éclairer, sinon ils se font manipuler par le système encore plus violemment que les chrétiens corrompus.

      Si vous voulez comprendre ça, regardez Daesh, regardez l’Arabie Saoudite, état complètement Vassal de l’empire et que les musulmans refusaient de critiquer publiquement jusqu’à il y a 4-5 ans, et surtout regardez l’Algérie ou les troubles islamiques semblent avoir été utilisé pour affaiblir et même quasiment supprimer toute trace de catholicisme dans le pays sans que les musulmans y trouvent quoi que ce soit à redire (cf l’assassinat des moine de Tibérines et de l’évêque d’Oran qui prennent tout leur sens sous cette lumière).

      Il semblerait que le grand jeu du système soit de faire les musulmans attaquer le christianisme comme on pousse un imbécile à éteindre la lumière pour ensuite mieux profiter de l’obscurité pour pouvoir le dépouiller ou pire.

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Les pays mohamétans qui fonctionnent le mieux, intègrent effectivement une élite chrétienne comme en Irak avant le massacre des Américains. Et sinon, l’élite islamique est peut-être encore plus corrompue que la nôtre. Par contre, le petit peuple n’accepte pas les lois immorales en son sein, et ce fonctionnement protège la base du pire, de ce que nous vivons en ce moment. Effectivement, ce petit peuple est manipulé bêtement et oppresse les Chrétiens en Orient. Mais ici, je ne suis pas d’accord avec vous, nous sommes pires, nous disparaissons en silence, et en plus nous subissons une immoralité généralisée. Je ne vois pas que l’avortement soit répandu dans les pays mohamétans, et l’euthanasie non plus. Ici, il n’y a même plus de famille, plus de société, un Etat trône sur des individus désarmés et dégénérés. Affreux. Quant à notre manipulation, elle n’est pas moindre que ces peuples mohamétans. Il n’y a qu’à allumer la télévision pour s’en convaincre. Nous vivons dans le mensonge mais de surcroît, nous avons les moyens de faire beaucoup de mal chez les autres. Non, vous ne m’enlèverez pas le sentiment d’horreur qui me tient désormais. Entre deux oppressions, je choisirai la moindre, la plus légitime et surtout la plus morale.

        Quelques précisions historiques sont nécessaires dans ce que vous avancez : les moines de Tibérines ont été assassinés probablement par le gouvernement « laïc », pas par les Islamistes. Les moines soignaient les combattants blessés d’où qu’ils vinssent et cela gênait. Maintenant c’est vrai, notre présence a été éradiquée aussi là-bas. Le résultat est là, comme dans beaucoup d’autres endroits. Nous leur servons de boucs émissaires. Et tôt ou tard, je sais bien ce qu’il nous arrivera ici. Nous serons Dhimmis, nous serons oppressés. Mais ce qui sera une régression pour le catholique que je suis, sera un progrès pour toute notre société dégénérée, et ainsi, nous, catholiques, vivrons dans un cadre plus moral « en général ». Nous aurons perdu l’espérance de construire une société véritablement laïque, au sens catholique du terme, mais il faudra alors nous rappeler ce jour là que nous nous le devons. Car nous aurons laissé faire. Nous aurons laissé Jésus sur la croix, sans le prendre dans nos bras pour le porter dans le monde, nous aurons échoué collectivement. Amorphes, bêtes, immatures, niaises, féminisées, enfermées, voilà ce qui me vient à l’esprit quand je pense à ce que sont devenues nos paroisses et les individus qui la composent. Si vous rajoutez à cela le laisser-aller total de nos déistes, athées, gauchistes, jeunes, élite et puis l’absence de remise en question de tous, pour nous faire préférer notre merde à la différence, fusse-t-elle moyenne, qu’est-ce que les sociétés mohamétanes ont à nous envier exactement ?

        La charia plutôt que les franc-macs. Au fur et à mesure du grand remplacement, nous serons obligés de choisir en tant que catholiques, car je ne nous vois pas nous défendre sur deux fronts tandis que nous n’avons pas été capables de gagner sur un seul. Et pour moi, après trois cents ans d’oppression, et d’éradication par de médiocres immoraux, et de féminisation de notre Eglise, il n’y a pas photo, la charia sera un très grand progrès. Et qui sait, ce sera peut-être même l’occasion d’une bonne remise en question pour nos communautés ?

        • Commentaire de kasimar:

          Vous savez, chez nous autres musulmans,lors du Califat instauré par le prophète Mohammed SWS, il interdisait de s’en prendre à un chrétien et un juif. Ces derniers pouvaient pratiquer leur religion en paix. Et le prophète SWS a bien affirmé que celui qui s’en prend à un chrétien ou un juif , le trouvera contre lui le Jour du Jugement Dernier.

          Il y a peut-être même des Arabes qui se convertissent à d’autres religions que l’Islam.

          Je vais même sincèrement vous dire Leonidas, je préfère vivre avec un chrétien ou un juif ou autre proche de mes valeurs qu’un musulman décadent. Et surtout il vaut mieux épouser une femme de valeur de religion chrétienne ou juive, qu’une femme « croyante » musulmane parce qu’elle a la même origines.

          De plus en plus de maghrébines deviennent bien plus odieuses que les autres femmes et bien moins valeureuses et chastes. Il suffit de voir qui mène une fervente croisade pour instaurer mordicus la théorie du genre à l’école.

          En tout cas de mon côté je veillerais à ce que les autres communautés puissent vivre en paix et ne reçoivent pas l’assaut de certains de mes coreligionnaires

        • Commentaire de Cyrus:

          Bonjour Monsieur Durandal,

          Il y a une option que vous avez négligé. Elle semble même à certains Français comme une bizarrerie dans l’univers mental d’un musulman, sans parler du monde politique. À savoir qu’un musulman, religieux certes, mais plus politique que religieux, très nationaliste, national-catholique, par amour du pays d’adoption (même si musulman dans son cœur), décide non pas d’imposer la charia, mais la conception d’Ancien Régime de la société, à savoir l’alliance du Trône et de l’Autel. Par curiosité, la conception laïque à laquelle vous vous référez, est-ce bien celle-là ? L’Alliance du Trône et de l’Autel ? J’ai tendance à l’appelez aussi, la « voie persane ». Un monarque absolu, Mohammad Reza Pahlavi. Un grand Premier ministre, Mohammad Mossadegh. Une société religieuse et en même temps, très porté sur la science et la haute culture. Comme un « air d’Occident » dans le palais de Cyrus (le roi et fondateur de la dynastie Achéménides, cela va sans dire) 🙂

          Votre laïcité est-elle celle que décrit et explique en profondeur M. Georges Duby dans son fameux livre intitulé « Les trois ordres ou l’imaginaire du féodalisme » ?

          Je dois dire qu’étant inspiré, dans la modernité, par le potentiel d’une conception gaullo-socialiste (synthèse de De Gaulle et de Jean Jaurès), dans la résolution des nombreux problèmes de notre société, c’est malgré tout, mes origines d’une famille d’élite et persane (les deux facteurs jouant grandement dans ma configuration mentale) qui m’amènent de plus en plus à considérer la Révolution Nationale du Maréchal Pétain comme une avenue intéressante. Ou encore l’« Estado Novo » de António de Oliveira Salazar (ancien Président du Conseil du Portugal pendant 36 ans), encouragé en cela par les conférences de Monsieur Philippe Ploncard d’Assac des Cercles Nationalistes Français ? C’est un homme fascinant et passionnant à écouter.

          Connaissez-vous ce Monsieur, Monsieur Durandal ? Je pense que c’est un homme qui pourrait vous intéresser.

          Et je suis d’accord avec lui de voir notre rôle, une fois au pouvoir, comme celui d’une intendance. Nous devons gouverner dans la perspective de ramener le roi sur son trône. Et restaurer dans les âmes et les cœurs et les esprits le règne de Notre Seigneur Jésus-Christ et de notre Sainte-Église. Restera à choisir une famille française d’une exceptionnelle qualité. Les actuelles prétendants ne me semblant pas à la hauteur (autant les Orléans que les Bourbon). Et c’est un musulman (chiite) qui vous le dit. 🙂

          Que dîtes-vous de ce programme ?

          Et vous, Monsieur Kasimar, qu’en dîtes-vous ?

          Et vous, Madame Manuela ?

          Et vous, Monsieur Alban ?

          Respectueusement,

          Cyrus

          P.S. J’espère que vous vous portez bien.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            L’histoire est si complexe. Vous parliez comme si nous pouvions choisir. Nous influons, un peu.
            Votre culture vous offre des perspectives. Mais il faut que des gens partagent cette perspective. Et aujourd’hui, ils regardent la télévision.
            Votre idéal me plaît. Mais il ne reste qu’un idéal. Il y a aujourd’hui une forte immigration de personnes mohamétanes qui n’ont pas votre culture et à qui votre solution ne dira rien. Du côté de la société française de souche, il y a aussi un effondrement culturel. Comment construire sur un tel champ de ruines ? Je crois que nous ne choisirons pas. Je pense que l’histoire va s’imposer à nous, parce que justement il n’y a plus d’hommes. Nous allons revivre des moments de l’histoire que nous avons déjà vécus. Ecrasement des pauvres, faillite, remplacement par un peuple dirigé et dirigiste. C’est ainsi. Nous ne pouvons aller complètement contre les choix d’une élite cautionnée par toute une population. Ces gens font masse. Ils décident en se dédouanant de toutes responsabilités.

            Je pense à Salazar de temps en temps: entre la richesse et la croyance, il avait fait son choix. Le peuple a souscrit. Quelle tristesse de devoir choisir entre l’humanité et la richesse.

            Vous savez, je n’ai pas l’occasion de me nourrir culturellement comme vous le faites. Je suis au milieu d’un désert. Cela a aussi ses avantages. Mais j’aime bien vous entendre parler d’idées. C’est intéressant. Nous avons encore le droit de rêver. Quant à moi, je suis plutôt un pragmatique. Les grandes idées détachées de tout, provoquent en moi une peur panique. Ce sont elles qui nous ont mené là où nous sommes. En étudiant l’histoire, nous pouvons voyager à d’autres époques, nous faire grandir, nous nourrir de ces grands hommes qui ont construit de belles civilisations. L’histoire est fascinante, à tel point qu’elle nous montre aujourd’hui ce qui nous manque, et qu’un Lorant Deutsch suscite une levée de boucliers, seulement parce qu’il raconte cette histoire.

            Personnellement, je ne voudrais pas seulement connaître cette histoire, mais la vivre. La fin de l’histoire, ce sont surtout des progressistes qui empêchent toute altérité de s’exprimer et de construire un monde différent. Le combat m’intéresse en principal, mais je suis si pauvre, qu’il n’y a qu’une chose vers laquelle je suis certain de vouloir aller : ni royauté, ni régime politique, ni culture, mais Dieu Jésus Christ Esprit Saint. En dehors, je serais bien incapable de dire ce que je souhaite, ou plutôt ce que Dieu veut de moi.

            Nous passons toute une vie à désirer. La seule qui vaille la peine, c’est le bien que nous veut Dieu. Et même après toutes mes lectures, cela me semble bien mystérieux. Cherchons ensemble la Vérité.

          • Commentaire de Cyrus:

            Bonjour Monsieur Durandal,

            Je vous remercie beaucoup de votre réponse. Il est vrai que c’est difficile d’imaginer aller autrement que dans le sens du vent dominant, celui de la destruction totale de notre monde. Cela dit, au-delà des idées, je songe aussi à la pratique. Je lis beaucoup, je médite et je réfléchis aux solutions afin de diminuer la peine de l’âme ainsi que les problèmes matériels de mes compatriotes. Ces temps derniers, c’est la question de la dette au Québec qui retient mon attention. L’économie industrielle ainsi que la famille nucléaire aussi.

            Merci de votre concours.

            Cordialement,

            Cyrus

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Aveyron: une mère et son enfant meurent pendant une césarienne », L’Express du 07/10/2016.

    Mon Dieu, des enfants meurent à l’hôpital ! Alors la médicalisation des avortements n’empêche pas toujours les morts ?

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Sondage : les Français et l’infanticide par avortement. », Alliance Vita du 28/09/2016.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) Laurence Rossignol, ministre, propose de censurer sur internet les sites pro-vie

    La manipulation continue : Au nom de la défense du droit des femmes, elles empêchent l’exercice de ce droit par l’accès à une information contradictoire. Ainsi, les femmes sont libres mais informées dans le sens qui arrange les féministes. L’information biaisée est du côté des féministes et par un retournement accusatoire, elles accusent les mouvements pro-vie de biaiser l’information parce qu’elles ne tolèrent aucune opposition à leur discours.

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Mexique : la mortalité maternelle n’a pas baissé avec la légalisation de l’avortement », Jeanne Smits du 22/04/2016.

    En somme, légalisé, l’avortement tue autant de femme avant qu’après. Les images de femmes mortes, ont bien servi la propagande.

  10. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Le féminisme est-il soluble dans le judaïsme », Judaïsmes et question de société du 29/04/2012.

    « Cependant, les chemins sont loin d’être linéaires… Ainsi, Betty Friedan, figure de proue de la seconde vague du féminisme américain et fondatrice en 1966 du National Organization for Women,  revint au cours de sa vie à une pratique communautaire juive. Comme d’autres, l’interrogation sur un antisémitisme présent dans certaines idéologies ou organisations féministes, l’inquiétude au sujet d’Israël ou tout simplement un retour critique à ses origines, œuvrent à cette réconciliation. »

  11. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « IVG : la législation française », François de Myre du 20/09/2015.

    Des précisions.

  12. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Le militant anti-avortement définitivement condamné », Le Parisien du 01/09/2015.

    Ainsi n’est-il même plus autorisé de contester publiquement la pratique de l’infanticide par avortement. Droit de tuer pour les unes. Suppression de la liberté d’expression pour les autres. Les deux faces d’une même pièce totalitariste.

  13. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Plongée dans le quotidien du planning familial », Figaro madame du 18/09/2015, Pauline Verduzier.

     

    Où on apprend que le planning familial ne respecte plus le délai légal de réflexion de 7 jours pour un avortement et anti-date des documents officiels en toute impunité. Où on apprend qu’il faudrait obliger des médecins à tuer des enfants pour respecter les droits de ces dames. Où on apprend qu’il y a de mauvaises ultra-catholiques qui se font quand même avorter (qu’est-ce qu’elles ont de catholique exactement puisqu’elles sont en état d’excommunication ?)… le Figaro Madame compose avec le sens du monde : au bord de la folie.

  14. Commentaire de Léonidas Durandal:

    «  »La polémique sur la pilule a conduit à une augmentation des avortements »« , Figaro du 13/07/2015.

    Tuer des enfants plutôt que des femmes et des femmes plutôt que de se contrôler un peu. Les explications à la mord moi le noeud d’un grand professeur. Voilà comment les chiffres masqués sur l’augmentation des avortements depuis 40 ans conduit à nier un problème mortel… Qui sait la drees ne nous prépare pas désormais un nouveau maquillage des chiffres pour 2014 ceci afin de bien nous faire avaler la pilule… Seigneur pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription