Accueil » Femme moderne misérable » L’arnaque des sites de rencontre : pour un retour des mariages arrangés par les parents
Antiféminisme Aimeles

L’arnaque des sites de rencontre : pour un retour des mariages arrangés par les parents

Publié le 3 avril 2018 par Léonidas Durandal à 16 h 00 min

Vous en voulez de la poiscaille ? Il y en aura pour toutes les bourses. Du frais, du langoureux, du romantique, mais surtout, du vite fait. L’étalage est fourni en quantité et en qualité. Vous achetez, vous emportez, vous cuisinez, vous jetez les restes.

Pour les petites gens, plutôt en zones rurales, nous avons du badoo à disposition. Filles mères et secondes mains en quantité. Pas très sophistiquées mais solides, rurales, provinciales, à la présentation impeccable, quoique parfois de mauvais goût, chairs débordantes et œil bovin fréquents, parfois bien masqués par un snapchat. Orgueil mis en berne depuis que le premier enfant lui a fait prendre une sacrée décote sur le marché de l’occasion. Après le deuxième enfant, c’est open cuisse. Veut être aimée, mais incapable d’être émue. A retirer de l’eau tout de suite après ébullition et à consommer rapidement quoiqu’elle en dise. En couple par désespoir.

Pour les romantiques, vous avez du meetic. Cette espèce là vit avec l’idée qu’elle n’a pas eu l’occasion de rencontrer le « bon » client. Le chalutier les pêche dans les zones de classe moyenne inférieure quand l’individu est encore motivée pour se reproduire avec un partenaire stable. Espèce malheureusement en diminution. Elle gîte plus souvent dans les centre urbains. Plein d’idéaux, la meetic est une bonne bête, un peu simple certes, mais pleine de bonnes intentions. La cuisson prend plus de temps que pour la moyenne des poissons. Il faut bien l’assaisonner de salades achetées sur le marché tôt le matin. Elle aime les courts bouillons aromatisées d’herbes politiquement correctes.

Le Fugu est dangereux

Les clients avides de fugu, poisson japonais à chair délicate dont il ne faut pas rater la préparation sinon à risquer la mort, iront chercher du côté d’ « Adopte un mec ». Croyance en « l’évolution de la société »  assurée. Pas de kit « morale » disponible. Les femelles des centres urbains y nagent en eaux troubles en voulant devenir mères par « l’adoption » d’un mâle reproducteur qu’elles pourront traiter comme un enfant. Les complexes d’infériorité dépassés, la femelle concentrée sur sa portée, le mâle sera normalement relargué dans la nature, à moins que le dit mâle ait eu la bonne idée de s’enfuir avant le stade reproducteur.

Pour la classe moyenne supérieure, allez voir du côté « Attractive world ». Là vous pourrez espérer faire la prise qui vous a échappé jusque là. Toute vouée à parcourir les eaux stériles de la terre entière, la chair de l’ « Attractive World » n’est pas très grasse. Elevée pour devenir un poisson performant, l’ « Attractive World » n’est pas familière des émotions, ce qui lui donne un petit goût assez commun, tout comme le requin, malgré la grande idée que le poisson se fait de lui-même.

L’Attractive World lui ressemble

N’espérez pas entamer le repas de votre vie avec cette espèce, et vous ne serez pas déçu. Attendez-vous plutôt à une sorte de fast food affectif : peu de temps à consacrer à l’autre, mal fait, clinquant et dangereux pour le cœur. N’espérez pas non plus une descendance nombreuse. L’ « Attractive World » n’est pas très sensible à ces choses là, raison de son célibat qui dure, qui dure, qui dure, malgré tous ses diplômes et toutes les personnes qu’elle a croisées dans son métier. La reproduction pour l’ « Attractive World », c’est pour se soulager de sa libido et de ses angoisses existentielles liées à la stérilité qui se rapproche. Les petits de ces unions, lâchés au milieu de nulle part, ont une espérance de vie assez courte.

Le Tinder, est une espèce de poisson rouge à dents longues. Il est qualifié, non sans raisons, d’ « Attractive World » du sexe. Les jeunes individus des centres urbains riches, à la queue frétillante, s’y soulagent de leur semence à bon compte. Dans leur bocal, les yeux globuleux, tournant à la recherche d’un partenaire, ils s’imaginent parfois rencontrer l’âme poisson de leur vie, simplement parce que la baise aura été bonne. Vous l’aurez compris, derrière des apparences carnassières, le Tinder est un naïf. Il croit se soulager. Il est dominé.

L’ancêtre du Tinder voilà un million d’années

Comme vous le savez, la mémoire d’un poisson rouge est de 3 secondes. C’est à cette condition seule que le Tinder peut espérer survivre dans une telle zone d’élevage. Le Tinder a souvent eu un parent « Attractive World », enfin je veux dire une espèce apparentée qui vivait il y a très longtemps de cela, 35 « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

3 Commentaires

  1. Commentaire de Manuela:

    Très drôle ces métaphores avec le règne animal.

    Quand vous dites que les parents, les adultes en général devraient veiller à aiguiller leurs enfants, c’est ce qu’il faut, mais si ces derniers ne sont pas des modèles du genre comment voulez vous qu’ils soient crédibles?

    Quand j’ai préparer mon mariage à l’église nous avions plusieurs couples qui nous ont accompagné, dont le maire de ma commune et devinez quoi? Il s’est barré avec la secrétaire de mairie d’une vingtaine d’années sa cadette je vous explique pas le tollé… En plus de ça il en était pas à son coup d’essai, la plupart ne lui pardonneront pas.

    Je sais que vous souhaitez réaliser votre rêve d’agence matrimoniale, d’ailleurs c’est un peu ce que vous faites déjà, mais je crois sincèrement que nous avons atteint un tel degrés de névrose dans notre société que pour certains c’est peine perdue, je ne vois pas où ont pourraient trouver un modèle.

    (Un jour la fille d’une amie de ma mère m’a dit que sa mère lui avait brisé son rêve de mariage. Sa mère a couché pour réussir, les laissaient à des baby sitter la semaine quand son mari se déplaçait, pour passer du bon temps… Elle est très lucide, elle a le cœur brisé, elle a énormément souffert des incartades de sa mère et du divorce, d’ailleurs elle est partie vivre chez son père).

    Quand j’ai rencontré mon mari à l’âge de 18 ans je ne me suis pas dit « c’est l’homme de ma vie » l’amour, l’attachement évoluent et d’ailleurs si on m’aurais dit: » tu te marieras avec un pécore solitaire, tu mettras des bottes, tu soigneras des brebis, tu élèveras des poules… » Je crois que j’aurais ri et pourtant c’est ce que je fais.

     

     

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      On peut être un très mauvais exemple, tout en sachant discerner pourquoi son enfant a du talent, et l’enfant sentira dans ce cas si vous avez raison ou pas. Il se découvrira tout simplement ce qui sera comme d’une évidence pour lui, car elle l’habitait déjà. A l’inverse, un parent peut donner un très bon exemple à son enfant, mais être incapable de le discerner.
      Décidément, ces jours-ci, je dois mal m’exprimer (snif lol)

      Pour votre mari, d’après ce que j’ai compris précédemment de votre passé, vous aviez tout de même une idée assez précise du caractère de la personne que vous vouliez rencontrer.

      • Commentaire de Manuela:

        Vous ne vous êtes pas mal exprimé, c’est juste que vous oublier parfois certains détails, vous avez toujours une vision juste mais pas assez approfondie selon moi.

        Vous avez raison, sur les parents qui peuvent être exemplaires mais incapables de discerner leur enfant.

        Je crois que nous avons tous des désirs inconscients.

         

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription