Accueil » Paternité » La situation difficile des pères en France : accepter la traversée du désert, repousser le refus de paternité
Antiféminisme Aimeles

La situation difficile des pères en France : accepter la traversée du désert, repousser le refus de paternité

Publié le 6 avril 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Bref bilan de l’échec féministe.

La machine idéologique féministe est en train de vouloir nous récupérer. Face à son affaiblissement, elle cherche de nouvelles ressources. Les vieilles recettes ne marchent plus. Elles ont tout échoué. La libéralisation de la contraception et de l’avortement, nous ont menées à adopter des comportements de plus en plus irresponsables. Les familles fragiles en ont été les premières victimes. Le divorce de masse a exacerbé les problèmes entre hommes et femmes autour des enfants. Les enfants, plus que jamais, ont été les premières victimes de cette déresponsabilisation des adultes. La politique de soutien aveugle aux femmes et d’étouffement des hommes, ne nous a pas amené à une nouvelle forme d’harmonie sociale. Au contraire, les femmes déresponsabilisées, sont devenues de plus en plus irresponsables, jusqu’à fonder, dans des cas extrêmes, des familles sans père. En parallèle, les hommes « responsabilisés de forces » ont tenté d’échapper par tous les moyens, à ce carcan de la bien pensance par exemple en fuyant des familles où ils n’étaient plus rien. Dans d’autres cas, ils ont été jetés comme de vieilles chaussettes inutiles ou interchangeables à souhait. Contrairement aux sermons féministes, les femmes n’ont pas acquis le droit de travailler de manière salariée, elles en ont subi l’obligation. Leurs hommes ont perdu toute saveur et elles sont devenues, soit tyran de leurs enfants, soit égocentriques et laxistes envers eux, finalement dépassées. Nous commençons à avoir du recul sur les résultats de la folie féministe. Le nombre d’exclus familiaux a grandi, tandis que les couples et les familles saines ont toujours plus de mal à survivre.

 

 

Plus personne ne les croit.

 

Les féministes ont beau nous dire qu’il faut aller toujours plus loin dans l’utopie, nous les croyons de moins en moins. Elles ont beau refaire l’histoire, manipuler les chiffres, contrôler les recherches, occuper l’espace médiatique, ces fanatiques religieuses ne nous font plus rêver. Et aujourd’hui, si officiellement, tout le monde les soutient encore, leur idéologie est devenue une coquille vide qui ne vit plus que par l’ampleur des subventions d’état qu’elle reçoit et grâce à l’immaturité des jeunes hommes qu’elle entretient dans l’illusion. Cependant la vieille sorcière a encore quelques tours de malice dans son sac. En ce moment même, elle nous tend un fruit empoisonné, à nous les pères. Elle est un train d’essayer de rallier à elle les dernier égarés dans une nouvelle bataille souterraine, dont nous les hommes, nous sommes l’enjeu. Et le choix que nous allons devoir faire, va être rude.

 

 

Une première tentation.

 

Il y a peu, les féministes nous ont tendu une première perche : peut-être pouvions nous décider ensemble des avortements, hommes et femmes ? Tout un tas d’articles sont parus pour nous « responsabiliser ». Ce système féministe qui nous avait empêché par voie constitutionnel en 1980, de nous opposer sérieusement à l’avortement de notre épouse, voulait maintenant, nous faire mettre les mains dans la mare de sang, sans nous donner pour autant de pouvoir légal. Il fallait, bien entendu, finalement, légitimer ces dames quoi qu’il arrive (« Avortements, et si on donnait la parole aux hommes ? » égalité info.fr). For heureusement, dans ce débat, les hommes ont fait ce qu’ils savaient faire de mieux ces derniers temps surtout face à une femme : ils ont fui et ont refusé même d’en discuter. Les quelques tentatives d’hommes d’amorcer l’engouement (Libération 14/11/2011) se sont soldées par un échec cuisant.

Ainsi nous avons évité, bien malgré nous, de prendre part au crime.

Le prochain débat, nous n’aurons pas l’opportunité de le fuir, car cette fois, les féministes nous tendent une jolie pomme par trop alléchante.

 

 

Le refus de paternité.

 

Les associations de pères en rêvaient. Les féministes l’ont fait. Quel père violé par son ex, par une paternité imposée ou pas, n’a pas rêvé de sanctionner le comportement irresponsable de celle qu’il avait choisie à tort ? Combien d’entre nous n’ont pas envié le pouvoir totalitaire de ces femmes qui peuvent tuer leurs enfants, les abandonner, les confier à d’autres ou bien décider de les garder ? Combien même n’ont pas voulu rétablir un peu de justice et d’égalité entre nos deux sexes ?

Et c’est vrai, si le refus de paternité pouvait nous être donné comme un droit venu du ciel, en théorie, nous rétablirions un peu de ce fossé d’humanité qui s’est creusé entre nous et nos compagnes ? Une situation plus équilibrée pourrait nous permettre de parler enfin d’une voix qui porte dans nos familles ? En théorie…

 

En pratique, cette proposition venue des féministes, n’ira pas contre leurs intérêts :

 

 

Que va-t-il se passer en réalité ?

 

Vous savez à quel “>

Lire la suite

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

42 Commentaires

  1. Commentaire de gastirad39:

    Lolo: Il me semble avoir été clair, mais pas assez sans doute.

    En apparence, il n’y a pas d’ennemi contre qui se rebeller. le mondialisme désigne aux hommes.certaines femmes (les féministes) comme ennemies. Mais celles-ci s’en défendent, prétextant qu’elles sont victimes des hommes. Si les emplois surtout masculins, industriels, agricoles, commerciaux disparaissent, par millions, c’est semble -t-il dû au jeu de la concurrence. Et pas à des accords “de libre échange”. La promotion des femmes serait due à leurs qualités, libérées par l’instruction… Pas par une organisation minutieuse d’une suite d’avantages peu apparents octroyés sous prétexte de Parité, au nom de la loi.

    Et tout cela stimulé par des élus, curieusement TOUS féministes, qui votent les lois promouvant les consommatrices et  signent les accords internationaux démolissant nos entreprises et poussant les producteurs au chômage. De plus, ces accords sont européens, rendant nos élus irresponsables … Et il faudrait encore parler des aides sociales et de la dette qui masquent les réalités, des chiffres tordus de l’Insee …

    Bref, l’ennemi est invisible. Contre qui se rebeller ? A nous de le démasquer …

    • Commentaire de Lolo:

      Ah oui d’accord, l’ennemi est donc invisible et les hommes « bêtes comme ils sont » ne se rendent compte de rien. Sauf quelques élus qui se précipitent sur internet pour faire leur BA, au milieu d’autres blogs dénonçant d’autres choses cachées.

      Les hommes sont des sous-citoyens maltraités, méprisés, réduits à l’esclavage mais comme les femmes leur disent le contraire, ils dorment tranquilles sur leurs deux oreilles.

      La situation ne doit pas être si grave que cela finalement pour qu’ils ne trouvent personne contre qui se rebeller!

  2. Commentaire de Lolo:

    Quand le censeur dénonce la censure….

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Quand un crétin essaye de donner des leçons de morale alors qu’il lui a déjà été expliqué qu’il n’était pas ici en territoire neutre. Vous êtes idiot de vouloir chercher des torts aux gens sans chercher à comprendre leurs arguments. Un, vous ne progressez pas. Deux, vous restez dans votre petite joute médiocre et sans intérêt. Une joute médiocre et sans intérêt n’a pas sa place ici.
      Je ne peux pas vous forcer à utiliser votre cerveau pour autre chose que des chicaneries de femelle contrariée. Par contre, je n’ai pas à faire supporter à mes lecteurs un tel comportement enfantin qui empêche les débats.
      Encore une fois et pour essayer de vous adresser à votre cerveau : il y a des règles de discussion sur ce site. Je ne défends pas la liberté de parole toujours et partout. Je ne l’ai jamais défendue. En matière de censure, je dénonce seulement les sociétés qui ne respectent pas leurs propres règles tout en affichant leur volonté de mettre en réseau les gens, alors qu’en fait, il ne s’agit que de contrôle des populations.

      Ici, vous êtes sur un site qui ne flatte pas les gens, qui ne veut pas les séduire, qui ne dit pas ce qui les arrange, qui ne s’exprime pas comme ils l’entendent, un site qui force au respect des règles. Ceux qui n’ont pas le niveau, doivent se taire, lire, et s’instruire. Cela semble être votre cas. Je ne veux plus entendre que d’humbles questions de votre part. Et dites-vous bien que si je prends le temps de vous répondre, vous me devrez une gratitude éternelle.

      • Commentaire de Lolo:

        Humble question dites vous? Très bien: pourquoi les hommes ( dans la vie réelle et pas sur internet j’entends) ne se rebellent-ils pas? Pourquoi pas de révolution, pas de grosses manifestations, grèves? Pourquoi un tel laissé faire?

        La moitié de la population est apparemment considérée comme des sous-citoyens, des déchets, des « juifs d’hitler » ( ce n’est pas rien quand même quand on sait ce qui se passait)  et …. il ne se passe rien, pas de rébellion, pas de révolution, pas de grèves illimitées de millions d’hommes,  mettant ainsi à l’arret l’économie de l’etat Féministe et forçant un changement de société, une nouvelle, ère!

        Mai 68, Greve du RER pour dénoncer le manque d’organisation de la SNCF, grandes grèves contre le plan Juppé, grève contre la loi travail, CPE, révolutions menées par les hommes dans d’autres pays pour un changement de système, quitte à mourir, et là, rien, cela ne semble pas émouvoir les hommes!

        Le féminisme détruit les hommes et tout le monde s’en fout. Étrange, non?

        Leonidas, à quand la vraie rébellion? À quand les grèves illimitées et la révolution, la guerre civile, mobilisant la population masculine qui ne veut plus être sous-citoyen, déchue de tous droits?

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          Vous savez, le nègre dans sa plantation n’a pas forcément envie de se rebeller. C’est la nature humaine. Et puis les hommes, par définition ont tous été pondus par une femme. Ils pensent qu’ils doivent tout supporter d’elles. Se battre contre des hommes est un réflexe féministe. Mais cela ne fonctionne pas à l’inverse pour un homme qui aura peur de s’affronter à une femme, qui aura l’impression de ne pas être galant, qui aura même l’impression de s’attaquer à une faible femme, une victime, surtout que les féministes jouent à fond sur ce registre etc… Et puis, c’est vrai, une majorité d’hommes ne prennent pas au sérieux les femmes.

          Vous savez, un peuple, des personnes, peuvent se suicider sans réagir. Franchement, j’en vois beaucoup autour de moi se suicider, très doucement. C’est assez incroyable quand on y réfléchit. La plupart des gens préfèrent mourir que changer d’opinion. Ils s’en vont, lentement, jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus supporter leur quotidien, qu’ils fassent une bonne dépression, ou qu’ils se tuent.

          • Commentaire de Lolo:

            Ils n’ont pas envie de rebeller puisque la nature d’homme leur permet de se pas s’attaquer idéologiquement au féminisme.

            Nous avons donc  la moitié de la populationqui sont des sous-citoyens réduit à l’esclavage,méprisé, on sent que bientôt ils seront envoyés à l’abattoir et ils ne veulent rien faire pour ne plus être victime, considérant qu’il n’y a pas de problèmes et même se laisser mourir sans se rendre compte de tout se qu’il se trame.

            C’est étonnant ce que vous me dites. Soit qu’il n’y a vraiment aucun problème puisque les hommes n’en voient aucun ou alors que pour eux le problème est ailleurs, soit que vous avez 2 siècles d’avance et que vous devriez revenir en 2217 pour enfin délivrer votre message à un peuple prêt à le recevoir.

            Et si finalemen c’etait pas plutôt vous qui vous trompiez ( sans méchanceté de ma part mais si la majorité ne voit pas de peril féministe c’est peut être qu’il n’y en a pas)?

             

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            J’aime la liberté, l’intelligence, le partage, les différences, la confrontation, le sport, le courage, l’aventure. Peut-être est-ce moi qui ait un problème avec ce monde effectivement, et qui me trompe. Mais il n’est certainement pas question que je change. Je poursuis mon chemin, et je vous conseille de faire de même. C’est la seule manière d’évoluer un peu. Si vous êtes heureux autrement, si vos explications personnelles et celles qui vous ont été transmises vous contentent, alors continuez. Seul un fou ferait le contraire.

          • Commentaire de Manuela:

            Gardez des gosses et on en reparlera.

             

          • Commentaire de Alban:

            Lolo, les gens ont voté pour Emmanuel Macron, aux niveaux de la souveraineté ou industriel ou des acquis sociaux, la situation va empirer, pourtant une forte minorité a voté pour lui, parce qu’ils préféraient le statu quo.

            Pourtant, on ne voit pas les gens manifester dans les rues, ou si peu, tout est calme. Selon votre logique il n’y a pas de problème politique en France.

          • Commentaire de Lolo:

            Alban, pourquoi les gens manifesteraient contre l’élection de Macron? Ce sont les règles du jeux, les gens acceptent les règles qui régissent notre pays.

            La règle est ainsi faite qu’on peut voir un président choisi par une minorité d’ électeurs. Les gens acceptent,?ce sont les règles de notre nation.

            Par contre cela ne les empêchentpas de manifester contre la loi travail ou autre.

            Certains on la prise de grève facile, n’hesitant pas à brandir la menace pour un oui ou pour un non (On touche à un de mes nombreux privilèges, hop grève. On nous demande un effort, hop grève etc).

            Mais il me semble que ce dont on parle ici est autrement plus grave que l’élection de Macron, plus grave que des réformes, des réorganisations etc menant aux mouvements sociaux.

            Il s’agit de la vie de la moitié de la population. Et ceux là même qui font grève facilement dans différents domaines professionnelles se taisent honteusement alors qu’ils sont prêts à se dresser contre un patron, une administration pouvant leur faire subir des représailles. Très étrange selon moi.

            Apparemment tout le monde s’en fiche en fait, tout le monde vit sa petite vie, sauf quelques irréductibles, peut être sincères dans leurs intentions, faisant de cette guerre contre du vent une affaire personnelle ( sans mépris de ma part).

            Peut être peut-on envisager que certains dénonçant un grand danger caché cèdent un peu trop facilement à de l’alarmiste et à la paranoïa. C’est le sentiment qu’on a quand on regarde ce combat d’un œil extérieur.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            @Lolo : Ne vous considérez pas comme un oeil extérieur qui aurait l’omniscience sur la pensée de tout le monde (“et du fond de sa tombe, l’oeil le regardait”). Encore une fois, employez “je”. Seul Dieu peut sonder les reins comme vous avez eu la prétention de le faire dans le paragraphe précédent.
            L’important, finalement, ce n’est pas tellement de savoir si les gens sont conscients ou pas. Le problème, c’est la vérité. Pendant des millénaires, l’esclavage a été considéré comme normal, avant que quelques personnes que vous auriez prises pour folles ne s’inquiètent de la question.
            Vous ne voyez donc que par le mal en ce monde ? Vous ne croyez en rien ? Allez, dîtes moi ce qui vous fait bander.

          • Commentaire de Alban:

            Lolo, c’était une analogie entre la situation politique et la situation de la moitié de la population. Dans les deux cas, les gens ne réagissent pas.

            Concernant les problèmes masculins proprement dits, c’est qu’il n’y pas d’associations hoministes ou masculinistes pour s’en occuper, ou si peu. Si les féministes ne s’emparaient pas de problèmes féminins comme le harcèlement ou les violences conjugales, on n’en parlerait probablement pas.

  3. Commentaire de gastirad39:

    Lolo: Vous êtes le parfait produit du mondialisme: individualiste(=égoïste) et cynique, car participant à un système qui s’impose à tous contre l’intérêt de tous, en cachant ses véritables objectifs.

    Etudiant la féminisation de la police et de la Gendarmerie, j’ai découvert qu’elle fut minutieusement organisée, et de longue date, avec des complicités politiques évidentes. L’idéal de  parité n’est qu’un prétexte à une promotion sans fin de la femme. Il faut lire ce site:

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/11-12/c1112010.pdf

    Je me suis demandé dans quel but. Peut être parce que les femmes intéressent la mondialisation en tant que consommatrices indépendantes (égoïstes). Les hommes principaux producteurs sont à abattre pour les mondialistes, du moins dans les pays “riches”.

    Car le mondialisme consiste à produire à bas coût dans les pays “pauvres” pour vendre aux “riches”, avec un profit maximum. Populariser une idéologie prônant l’indépendance des femmes et leur enrichissement via leur promo sociale, tout en appauvrissant les hommes (réduits au chômage), c’est ça  le Féminisme, et c’est remplir vos objectifs à long terme.

    Mais à plus long terme encore, les femmes seront inéluctablement perdantes.

    Quand tous les coqs auront été plumés et anémiés, pour tirer encore du profit, il faudra plumer les poules !

  4. Commentaire de gastirad39:

    A tous

    Pour moi, le féminisme est au service de puissantes forces financières dont les buts réels n’ont rien à voir avec les buts affichés. Ces forces utilisent également les dirigeants politiques “achetés” et avides de pouvoir.

  5. Commentaire de gastirad39:

    Léonidas:

    oui, vous avez raison: les femmes souffrent aussi !Le féminisme a été imposé par des forces financières et politiques très puissantes . Bien avant  Mai 68.

    Je vous ai transmis sur overblog le résultat de mas recherches sur la féminisation de la GN

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Pères malgré eux. Quatre hommes racontent leurs doutes et leurs choix”,L’Obs du 11/121/2017.

    Une belle brochette de cocus. Mais de cocus qui semblent plutôt heureux dans l’ensemble. Dès lors, vous pouvez continuer mesdames…

    • Commentaire de Mindstyle:

      Je pense qu’assez tôt dans sa jeunesse, tout homme devrait assister à une audience dans un Tribunal des Affaires Familiales, afin de prendre la mesure des conséquences des rapports sexuels non protégés.

      La plupart des femmes “modernes” sont avant toute chose des spécialistes en EXTORSION DE FONDS.

      Comment extorquer le meilleur salaire possible dans une entreprise en en foutant le moins possible ? Comment extorquer une place en logement social subventionnée par la collectivité en utilisant le prétexte des violences conjugales ? Comment extorquer une pension alimentaire et une prestation compensatoire en choisissant le pigeon idéal ?

      Ce matin, dans le métro, j’occupais tranquillement une place assise. A proximité, dans mon champ de vision, parmi les personnes qui attendaient debout pour avoir une place, je distinguais les bas noirs auréolés d’une jupe dans le même ton, et qui s’achevaient par une paire de talons. Cette vision me faisait penser à des gardes-chiourme des temps modernes. Aucune autre comparaison ne pouvait soutenir cet éclair d’esprit de synthèse qui avait germé en moi à cet instant précis.

      Les mêmes gardes-chiourme qui constituent les effectifs pléthoriques et improductifs des entreprises et du fonctionnariat.

      • Commentaire de Lolo:

        Que voulez-vous, de nos jours, les femmes ne s’excusent même plus de gambader librement dans le métro et d’aller au travail.

        Or tout le monde sait que le rôle biologique des femmes modernes n’est pas de voler un emploi à un homme et d’occuper une place dans le métro mais plutôt d’accepter la demande de mariage du premier venu et de rester sagement à la maison pour faire à manger à son homme et surtout de se la fermer!

        Mais en France en 2017, les femmes sont incapables d’abnégation. Elles brûlent leur jeunesse avec des grands beaugosses aux yeux clairs et ignorent les mecs biens. Elles pensent ensuite avoir le droit de se tourner vers ces mecs bien alors qu’elles sont devenus vieillles et inutiles.

        Les femmes sont tellement abreuvées de mass-média et de pop culture qu’elle croient fermement avoir des droits sans les devoirs.

        Elles sont grotesques les femmes modernes,n’est ce pas!

        • Commentaire de Manuela:

          Dommage que ce soit de l’ironie, parce que j’était presque d’accord avec vous.

          • Commentaire de Lolo:

            Pourquoi « presque «  et pas « totalement« ? Vous trouvez ça normal de voir des femmes modernes aller travailler, dans un job de merde pour un salaire de merde, avec comme seul homme qu’elles respectent le patron? Vous trouvez cela normal de s’exposer pitoyablement à la vue des honnêtes hommes dans les transports? Vous trouvez cela normal qu’elles vivent ainsi dans un véritable parc d’attréaction pour femmes qu’est devenue la France alors que nous les hommes devons courber l’echine, raser les murs et traîner derrière nous notre misères, nos problèmes?

          • Commentaire de Manuela:

            Je faisais référence au fait que les femmes devraient “la fermer” je crois que je ne suis pas un modèle du genre.

            Je suis d’accord sur le fait que les femmes souffrent par contre.

            Et je sais qu’il existe encore des femmes et des hommes avec une grande sensibilité.

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          M Mindstyle a déjà soulevé la question des points de vue caricaturaux qui ne prennent pas les propos des autres au sérieux, voire les autres au sérieux. Faites un effort moral SVP.
          Ma théorie sur le sujet, c’est que nous vous dépassons de loin intellectuellement. Et comme vous n’avez aucune humilité, vous préférez esquiver le débat. En fait, vous êtes incapable de penser par vous même. Les femmes ne sont que des prétextes pour vous, des objets. Je vous invite à les respecter, à nous respecter, à respecter l’humanité en général. Soyez un peu vrai, au moins une fois.

          • Commentaire de Lou:

            Mais si vous êtes si convaincusque tout ceci est faux pourquoi vous venez régulièrement sur ce site ? Moi, quand je vois les théories farfelues des théories conspirationistes, je trace ma route. Peut-être qu’au fond, vous sentez qu’lil y a une part de vérité dans ce qui est dit ici. Vous n’êtes pas obligé d’etred’accprd avec tout vous savez. Et je doute fort que les femmes de milieux modeste qui travaille 9h par jour pour joindre les deux bouts et sont tristes de ne pas avoir de temps pour leur famille se sentent dans un parc d’attraction pour femmes. La France est un parc d’attraction pour les bourgeois hommes et femmes,  il n’y a qu’à eux que profitent les “avancées” du monde moderne.

        • Commentaire de Lolo:

          Désolé Lou mais il est indéniable que la réelle place des femmes dans la société n’est pas de « joindre les deux bouts » en travaillant et en s’exhibant dans les transports en commun. Le travail est une affaire d’hommes, il  y a que les hommes qui puissent être productifs et compétitifs.

          Avez-vous remarqué le comportement désastreux des femmes en entreprises? Elles se croient en cours de récré , se permettant de râler parce qu’il faut bosser, alors que les hommes ne rechignent aucunement à la tâche.

          Non Lou, vous devez comprendre que le rôle de la femme est de savoir tenir la maison, d’elever dignement les enfants en accord avec l’autorité de l’homme, et bien sûr d’accueillir chaleureusement son homme qui rentre crevé. La femme n’a pas à « joindre les deux bouts ».

          Lou, Savez-vous que la femme doit faire preuve d’abnegation tout en acceptant l’autorité de son homme?

          À partir de là, la femme n’a définitivement pas sa place en entreprise, dans les transports, les centres commerciaux et autres lieux de divertissement.

          Mais en France en 2017, c’est bien un parc d’attraction pour femme que nous avons.

          Regardez donc les sites de rencontres,  elles se font courtiser par pléthore de morts de faim. Dans les soirées, c’est souvent gratuit pour les femmes. Dans les supermarché les caissières sont bienveillantes envers les femmes ( solidarité féminine oblige). Regardez dans les médias mainstream où il est dit que les femmes sont des etres sacrés. Je pourrais vous en parler pendant des heures tellement ça saute aux yeux.

          Ce pays est un pays féministe, au service des femmes, un pays misandre où les hommes ne sont que des sous-citoyens (ça a été dénoncé maintes et maintes fois ici si vous ne me croyez pas).

          Si vous ne trouvez pas que ceci est un paradis pour femmes, je sais pas ce qu’il vous faut.

          Quand à ceux qui me disent que je n’aime pas les femmes, sachez que c’est à moitié faux: j’aime les femmes mais pas ce qu’elles sont devenues, et sûrement pas ce pays féministe destructeur. Je ne suis pas frustré, misogyne ou autre joyeuseté servies par les féministes pour contredire les hommes lucides!

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            C’est là où l’utopie se révèle : quand elle détruit celles qu’elle dit protéger.
            Etonnant, cette volonté exterminatrice qui se cache derrière les seules bonnes intentions, qui ne répond à rien, qui détourne pour toute réponse. Je ne sais pas vous, mais moi, cela me fascine de plus en plus.

          • Commentaire de Mindstyle:

            Léonidas, Lolo est un troll mais un troll raffiné.

            Il décrédibilise notre propos en l’exagérant et en le citant hors de son contexte.

            Il exagère le trait en cumulant les phrases caricaturales dans chacun de ses commentaires de façon à rendre grotesque et ridicule la pensée antiféministe véhiculée par votre blog.

            Là où ça devient inquiétant, c’est que j’ai déjà eu affaire exactement à ce type de personnage mais sur un autre forum. Vous verrez que cette personne ne partira pas de sitôt mais sèmera bientôt au fur et à mesure ses commentaires de façon régulière de façon à noyer nos idées partagées dans son discours ridicule et sans nuances, de façon à ce que le lecteur non averti “jette le bébé avec l’eau du bain” et trouve votre blog ridicule en conséquence.

            Cela est inquiétant dans la mesure où je me demande qui est ou qui sont les personnes qui se cachent derrière cette manipulation antiféministe et jusqu’à quel degré sont structurées leurs motivations parce que ce blog est l’un des derniers espaces de libertés pour ceux qui ont encore le courage de voir et de décrire la réalité telle qu’elle est.

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            Nous n’en sommes plus à distinguer la bêtise des mauvaises intentions. Elles vont toutes les deux dans le même sens, et en ce moment, elles tapent dur. Je ne sais pas si vous avez vu à quel point la censure est en train de s’étendre. Même les USA s’adonnent désormais à ce genre de jeu sportif. Merci le progressisme. Tuer la liberté au pays de la liberté, il fallait le faire. Sur wordpress, le traducteur français de mailpoet (une des applications) s’est empressé d’adopter l’écriture inclusive, mais un tout petit peu, pour que cela reste lisible. Ces gens incompétents polluent notre environnement et ne veulent pas en démordre. Je cherche actuellement des solutions libres pour finir de me sortir de twitter. Ce qui m’inquiète surtout, c’est le manque de réaction, le défaitisme. La plupart des gens pensent qu’ils sont le fruit de ce système plutôt de penser qu’ils n’en sont les auteurs.

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        (Vous êtes identifié comme spammer par le système wordpress)

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “”T’avais qu’à mettre une capote.” Marc a appris qu’il allait être père”, L’Obs du 04/12/2017.

    C’est la version light de l’enfant dans le dos. Avec un gentil con qui reste féministe malgré tout, qui ne paiera pas (tout de suite) de pension alimentaire, qui connaissait un peu la personne sur son lieu de travail (protégé par le scandale).

    Le plus marrant ici, c’est l’avocate pour qui le refus de paternité semble difficile à mettre en oeuvre puisque personne n’est lésé par une naissance, tandis qu’une femme dans le même temps a tous les moyens de refuser sa maternité : peut-être que seules les femmes peuvent être lésées par une naissance ?

    Quel manque de sérieux tout cela.

  8. Commentaire de kasimar:

    49e66bef2789cca66363f38f7ef99edb

    Ce que je voulais dire dans mon premier paragraphe, je viens de m’ aperceoir que j’ai omis quelques éléments, c’est que l’on cherche à diviser les pères entre eux comme on a divisé les hommes et les femmes à travers le féminisme, comme on a divisé les homosexuels et les hétérosexuels à travers le mariage pour tous, comme les féministes seront elles mêmes divisées via les Antigones (les élites s’apercevraient ils enfin que le féminisme devient dangereux pour la société, et qu’il l’est pour eux aussi?). J’avoue avoir bien failli tomber dans le panneau avec les Antigones jusqu’à ce que j’apprenne qu’elles luttent contre l’ “inégalité” salariale. Ben tiens il y aurait une inégalité salariale ? 

    Pour ces pères qui se rattachent au féminisme, je vais aussi vous apprendre un truc qui m’est arrivé récemment mais qui n’a rien à voir avec les pères.

    Je suis tombé sur un site qui s’émouvaient de la virilité perdue des hommes, jusqu’ici tout va bien. Seulement dans son site : http://yoananda.wordpress.com/2013/06/10/la-crise-de-la-virilite/

    Il y a encore beaucoup trop de politiquement correct. Comme si les gens avaient peur d’aller jusqu’au bout de leur raisonnement. 

    Je peux concevoir que nous ne sommes plus ou moins pas d’accord sur certains points avec les autres, m’enfin pourquoi les gens s’interdisent ils de penser librement?

    Notez le dernier commentaire qui compare les sociétés Moso (matriarcales) aux sociétés patriarcales. 

     

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Le sociologue ne comprend pas pourquoi les féministes se sont opposées aux mouvements de pères. Il invite les pères à se baser sur une lutte asexuée, et de continuer leurs revendications égalitaires. Un jour, ça paiera nous dit-il……. Ouais….

    Libération 10/09/2013

  10. Commentaire de Léonidas Durandal:

    L’inéquité judiciaire valide la soumission sociale des hommes :

     

    Le Monde du 12/12/2013

  11. Commentaire de kasimar:

    e6e93a3cf736af0c86734f84c7857966

    Plus ça va plus je me dis que le mouvement des pères est un moyen bien que la conséquence en est la spoliation des enfants à leurs pères respectifs. Ces pères qui chérissent tant leur petits, ce qui féminise encore plus ces derniers car sélection naturelle oblige ils deviennent des femmes avec quelque chose qui dépasse et sans mamelles.

    Bien que je ne sois pas tout à fait d’accord avec vous sur le divorce, le système s’en est servi pour spolier les pères de leur rejeton et poussant ainsi ces derniers à faire valoir légitimement leurs droits. Ce qui les amène à prouver qu’il le méritent vraiment, c’est à dire devenir une mère comme une autre.

     

    La féminisation de l’homme si chère à Soral on pourrait en déballer tout un rayon.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle