Accueil » Moyens déloyaux » (Vidéo) Les violences conjugales pour contrôler les hommes
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Les violences conjugales pour contrôler les hommes

Publié le 16 septembre 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 30 min

Les violences conjugales pour contrôler les hommes par LeonidasDD

Si la vidéo a été désactivée, essayez sur Rutube, mais précisez bien que vous avez 18 ans en cliquant sur le centre de l’écran (c’est un blocage automatique qui n’a rien à voir avec le contenu de la vidéo) :

68 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Tariq Ramadan à une conférence sur les violences faites aux femmes, une “provocation ignoble”” AFP du 19/03/2019.

    Donc, un homme qui n’a jamais été condamné pour violences conjugales, est interdit d’assister à une conférence sur le sujet, parce que… les féministes le jugent coupables sans autre forme de procès. D’ailleurs, quand bien même il serait coupable d’un tel délit, cela devrait lui faire le plus grand bien dans l’absolu. Mais les féministes ne veulent pas que les hommes changent. Elles veulent les détruire.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “Les violences conjugales ne baissent pas: 109 féminicides en 2017”, AFP du 14/03/2019.

    Donc, malgré les 100 aines de millions d’euros, malgré le bourrage de crâne quasi quotidien sur le sujet, rien n’a changé, même pas une petite baisse d’une seule personne !

    Ah beh, il aurait mieux valu rien dépenser.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Violence domestique en Grande-Bretagne : 43 % des victimes sont des hommes”, Hommes libres du 10/03/2019.

    Ce chiffre est entièrement imputable au féminisme : tous ces hommes auraient eu les moyens de se défendre. Seul un système répressif au main des femmes les en a empêchés. Là où l’intervention de l’état dans les familles a démultiplié les agressions pour étendre le contrôle des femmes à tous.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Défenestrée par son compagnon, une femme paraplégique considérée en partie responsable”, l’Obs du 03/01/2018.

    Elle se fait expulser par son conjoint, puis revient à la maison pour le provoquer. Résultat : il la fait ressortir par la fenêtre. Du coup 15 ans de prison pour celui qui a été provoqué, et en plus, elle se fait indemniser par l‘état alors que les policiers lui avaient demandé de ne pas retourner chez lui.  Et encore, selon notre société féminisée, il faudrait qu’elle touche encore plus alors qu’elle est largement responsable de la situation.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Ni tout blanc ni tout noir”, Courrier picard du 18/11/2018.

    Ou comment une femme violente fait accuser son mari de violences conjugales.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Bill Burr : “Aucune raison de frapper une femme ?”” ERTV du 21/12/2018.

    Je me suis bien tordu les côtes.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    “”Que vous soyez mariée depuis 10 ans, 25 ans, 50 ans, je m’en fiche””, L’obs du 19/10/2018.

    Sur tous les hommes présents pour violences conjugales, une seule femme a porté plainte et est présente lors de l’audience. Non seulement toutes les autres ne sont pas présentes, mais ne désirent pas la condamnation de leur partenaire. L’une d’elle a même affirmé pendant son audition qu’elle avait volontairement provoqué son homme. Evidemment, ce n’est pas un argument que madame la présidente retiendra… elle est là pour faire de l’abattage au nom du pouvoir totalitaire féminin.

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    “Italie. Un Népalais arrêté : « Je ne savais pas qu’en Italie, on ne pouvait pas frapper sa femme »”, Breizh du 13/10/2018.

    Cette femme accepte très bien de se faire battre. C’est comme cela que les disputes se gèrent selon elle. Elle ne veut pas que son mari soit condamné et perdre son soutien. Elle veut aussi pouvoir continuer à se grandir aux yeux de ses enfants en jouant à la sainte madone victime gnagnagna mais tellement admirable parce qu’elle reste…

    La société occidentale pense tout autrement.

    Elle propose à la femme de la prendre en charge après avoir éliminé le mari de sa vie.

    Du coup, il faudra en conclure que chez nous, il n’y a que certains modèles de perfection qui ont le droit à la vie de couple. Voilà une des raisons pour laquelle le couple est battu en brèche dans nos sociétés : l’Etat se charge de définir qu’est-ce qu’un couple acceptable de ce qui ne l’est pas. Le résultat, c’est une maltraitance encore plus grande sur les enfants et plus de séparations. Sans parler que seuls les couples de pauvres sont soumis à cette loi.

    Pourquoi retirer à cette femme sa liberté de décision ? Parce que les psychiatres la considère comme “soumise”. Etrange paradoxe d’une société qui veut soumettre les individus à ses valeurs tout en les accusant d’être soumis. En vérité, la société travaille aujourd’hui à la soumission des femmes, en retirant aux hommes toute autorité (toute prérogative physique) ignorant ainsi qu’elle donne un pouvoir totalitaire à des mères plus ou moins stables psychiquement. Ce sont les enfants qui payent alors la facture.

  9. Ping de Léonidas Durandal:

    “Le candidat de Trump à la Cour suprême nie toute agression sexuelle”, Le Monde du 15/09/2018.

    Ressortir une affaire toute pourrie datant des années 80. Ils n’ont honte de rien.

  10. Ping de Léonidas Durandal:

    L’homme violent, un homme féminisé, fusionnel avec maman/sa femme, contrôlé de bout en bout à cause de ses colères, que sa femme aime maltraiter :

     

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.