Accueil » Erreur idéologique » Le féminisme est raciste
Antiféminisme Aimeles

Le féminisme est raciste

Publié le 21 novembre 2017 par Léonidas Durandal à 12 h 04 min

Le féminisme est le pire des racismes et la féministe est celle qui le nourrit. Non seulement, elle ne supporte pas sa race, ou au choix celle des autres, mais à l’intérieur des races mêmes, elle aime la ségrégation. C’est toujours normal pour une féministe quand une femme est supérieure à un homme. Mais si un homme est supérieure à une femme, elle appelle cela domination patriarcale. Elle va jusqu’à favoriser les conflits inter-raciaux là où il n’y en avait pas.

Fresque parisienne : “les Françaises aux Africains”

Généralement, elle pense que le nègre est supérieur au blanc. Elle prend cela pour un amour de la différence quand elle est blanche. Mais même dans ce cas, elle est dans l’erreur. Ce qu’elle aime chez le nègre, ce n’est pas la différence, mais sa propre négritude. Elle fantasme d’être nègre, et elle aime le nègre. Elle ne veut baiser qu’avec celui qui lui ressemble : le nègre, ou à la rigueur, avec une autre personne qui a le même sexe qu’elle. En l’occurrence, elle choisit celle/celui qui lui ressemble le plus. Elle choisit le nègre si elle se sent nègre avant d’être femme. Elle choisit une femme si elle se sent femme avant d’être nègre. Quand elle choisit un homme blanc, elle aime la femme en lui, ou encore sa servitude de babtou fragile qu’elle confond avec une forme de négritude.

Racialiste, elle ne sait pas penser en dehors de la race et des rapports de domination. Ce qu’elle appelle égalité n’est qu’un cache sexe pour pouvoir ignorer l’autre. Preuve en est toutes ces très nombreuses discriminations où l’homme subit l’oppression des femmes dans la société (pouvoir judiciaire, santé, éducation…) et où la féministe en conclut que l’homme subit le système patriarcal. Si une femme est discriminée, c’est le système patriarcal. Si un homme est discriminé, ce n’est pas possible, ou bien, c’est à cause du système patriarcal. Tel est l’exact niveau de réflexion d’une féministe qui ne sait penser qu’à partir de son cas personnel.

Pour éviter de sombrer dans la caricature, la plupart des gens cherchent à promouvoir l’idée qu’une victime ne deviendra jamais plus tard, ou peu souvent, un abuseur. Mais la féministe va au-delà de toutes les caricatures en la matière. Quand elle a été abusée, elle retourne sa haine contre les hommes avec une force démentielle. Quand elle n’a pas été abusée, elle crée la haine, là où elle n’existait pas. Ainsi, le féminisme est-il l’idéologie de la haine et du rejet de l’autre par excellence.

La haine de la différence est telle chez une féministe qu’elle finit toujours par se retourner contre les femmes. Pour peu qu’une femme ait envie d’apparaître femme, ou de communiquer sur sa féminité, elle est accusée de favoriser les « stéréotypes de genre ». Si elle a envie d’être mère, de s’occuper de ses enfants, elle est considérée par ce mouvement sensé la défendre, comme aliénée. Si une petite fille joue avec une poupée, la féministe lui retirera bien vite des mains pour lui proposer des camions, outils, et autres trains. Si une blanche se fait violer par un nègre, elle l’excuse, ignorant la souffrance de sa soeur, car elle aurait aimé être à la place de celle-là, et être enfin désirée sans n’avoir à faire aucun effort. Ainsi, la féministe dans sa haine aveugle, s’attaque non seulement aux adultes, mais aussi aux enfants. Sa haine passe avant les personnes dont elle cherche à détruire l’identité car elle ne supporte pas ceux qui cultivent leur différence. La différence chez une féministe, c’est l’homosexualité. C’est tout dire.

Suggérer à une petite fille de se comporter comme un petit garçon, c’est le comble de l’éducation pour une féministe, car cela poussera l’enfant à perdre son identité réelle, pour en endosser une autre sans aspérité faite de choix abstraits qui en vérité, devront se révéler les mêmes que ceux des autres petits garçons et des autres petites filles. Bien entendu, la féministe ne le présentera pas ainsi, même si le résultat sera celui-là. Elle parlera de « laisser les individus être libres de faire leurs propres choix ». Mais comment des individus sans sexe pourraient, en vérité, faire des choix qui se révéleraient différents ?

Des individus qui ne sont a priori, ni hommes ni femmes, qui n’ont pas le devoir de se comporter en hommes ou en femmes, sont des individus asexués, certainement genrés, mais véritablement asexués. En distinguant le sexe du genre, les féministes opèrent cette possible indistinction. Le sexe est inamovible. “>

Lire la suite

48 Commentaires

  1. Ping de Xiep:

    Je ne sais pas où poster çà alors ici : http://www.medias-presse.info/affaire-cotterez-et-lordre-matriarcal/95441/

    • Ping de Xiep:

      Je viens de lire le résumé de la pièce de ce théatreux. Il est misandre et cathophobe… On va lui donner la pub qu’il mérite…

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Ce n’est pas trop légal d’utiliser un extrait en le modifiant. Le terme de “chatte en puanteur” m’est véritablement étranger. Je ne le comprends même pas. Comment utiliser un tel terme pour un homme né d’une femme… L’auteur utilise ce terme mal à propos en pensant à Marc Lépine. Ce dernier idéalisait sa mère, c’est ce qui l’a conduit à un tel acte. Derrière son mépris des femmes se cachait une adoration mal placée.

        Etrange tentative de cet auteur. Comme il le souligne lui-même, il rassemble des morceaux de texte ensemble et cela donne une drôle de tournure à cet écrit, déconstruit, comme si son constructivisme avait détruit sa pensée narrative, voire même toute pensée logique. A l’inverse, il prend des extraits, mais ne peut s’empêcher de les modifier pour y introduire sa pensée. Du coup, cela rend la démarche incohérente. Dommage, parce que l’idée de confronter des points de vue était bonne au départ. Cependant qu’il aurait fallu respecter chacun des points de vue. Ce qu’il ne fait pas par exemple quand il distord un de mes textes.

        A noter que faire une autopsie du Cas Lépine, ne peut amener qu’à des idées très incorrectes. Etant donné son intégration sociale, je pense qu’il n’avait pas la possibilité de le faire. Ce projet l’a dépassé.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “JOUISSEZ-VOUS DU « PRIVILÈGE BLANC » ?” Virginia Vota du 09/07/2018.

    • Ping de Pauvreconsentimental:

      Rennes se vante d’être la ville la plus féministe de France (il y a de quoi être fier !). La journée de la femme, 8 mars, dure un mois, avec affiches misandres payées avec les impôts locaux des hommes, avec moult conférences, etc. Le tribunal divorceur est réputé le plus avantageux pour les femmes au niveau national. Nombreuses associations feministes inutiles grassement subventionnées par la mairie, dont une consacrée à l’histoire du féminisme rennais ! Un groupe de jeunes féministes a tabassé un commerçant dont le bar affichait soit-disant des maximes misogynes, ce qui était faux, une manif a eu lieu pour soutenir les jeunes brutes condamnés à quelques mois avec sursis, avec des conseillers municipaux en tête de la manif.

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Sans vouloir être méchant, la Bretagne est encore bien imprégnée de matriarcat. Il n’y a qu’à voir l’histoire d’Anne de Bretagne. Les régions où les gens boivent trop, sont d’ailleurs souvent des régions où les hommes souffrent de l’éloignement de leur maman, des régions où le père a du mal à se faire une place, ou bien, où ils ont été carrément délégitimés. C’est comme les Indiens des Amériques qui ont sombré dans l’alcoolisme dès que ce moyen leur a été offert. Ils avaient cette tendance avant car, à mon avis, leurs sociétés étaient beaucoup plus imprégnées de matriarcat que les nôtres.
        Rennes est le point d’achoppement entre la France et la Bretagne historique. Le résultat ne pouvait être que catastrophique. Il n’en reste pas moins qu’une société peut évoluer si elle prend conscience de son problème.

        • Ping de Pauvreconsentimental:

          Espérons cette évolution, mais cela n’en prend pas le chemin. Une autre manif féministe devant ce bar était composée exclusi vement d’une centaine de jeunes, garçons et filles, de 18-20 ans.

          Par contre, une petite tablée de 4 ou 5 jeunes filles, incluant deux copines lesbiennes, soutenaient le patron du bar.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Témoignage. « C’est aussi la gauche qui provoque la montée du racisme et de la haine »”, Breizh du 28/05/2018.

    “Après si vous parlez des mouvements d’extrême droite, ils font presque pitié aujourd’hui en France. Dans toute l’Europe, ils ont le vent en poupe, et ici, rien. “

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Macron, son plan et les mâles blancs : une révolution française par les banlieues”, RITV du 23/05/2018.

    Certes, il utilise l’argument racialiste des féministes, mais il le retourne contre elles, pour prendre une bonne décision politique. Finalement, il sait prendre en compte la fracture du pays, cette fracture que les identitaires dénoncent/promeuvent, et il avance avec, ce que notre camp est incapable de faire. Là comme ailleurs, E Macron vient de nous donner une leçon politique, que notre peuple de droite, et certainement celui de gauche, n’a pas l’intelligence de comprendre. Il est très loin de l’identité républicaine de 1789 . Il en est même à l’opposé. (les propositions très républicaines de Marine Le Pen à son encontre). De là à le dépasser dans notre camp, nous en sommes donc objectivement, très loin. Il faudrait d’abord pouvoir analyser froidement ses décisions, et maîtriser notre cadre idéologique.

    Un chef plus intelligent que son peuple, et un peuple qui ne sait pas toujours reconnaître cette intelligence alors même qu’il en souffre dans l’opposition. La France nous refait le coup du fumier avec un coq par dessus. Nos décideurs à droite sont complètement incompétents et ne font pas le poids. Voilà la vraie différence. Voilà ce qui est inquiétant. La gauche va bientôt assumer un discours que nos représentants se sont refusés à tenir, et elle sera seule apte à conserver le pouvoir, au moins idéologiquement parlant.

    Personnellement, je me demande quel sentiment de plaisir cela peut-il procurer d’être toujours à la traîne, et de se faire pousser au derch quand on n’avance pas assez vite. Nous devons nous choisir un vrai champion.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Juliette à l’université. Mais qu’est-ce qu’ils ont fait à nos enfants ?”, Breizh du 24/04/2018.

    Là où la réalité du racialisme de gauche est montrée aux gens.
    Le plus étonnant, c’est que ces adultes soient incapables de lui répondre. Son discours est supérieur au leur. Et elle n’a que 19 ans.
    Voilà pourquoi cette génération va gouverner demain : la faillite des institutions de contestations.

    • Ping de Lou:

      Je la connais personnellement cette petite. Une jeune fille brillante il faut le dire. Tolbiac a toujours été très à gauche, l’année prochaine, elle ira dans les beaux locaux de La Sorbonne dans le Ve, rencontrera de jeunes africains , orientaux et asiatiques (des vrais pas ceux qui ont grandi ici) qui ne cacheront par leur élitisme, ça lui passera.Je m’inquiète plus pour celles qui ne sont pas d’un milieu bourgeois comme elle et qui resteront dans cet esprit là.Son discours car bien qu’étant dans l’erreu idéologiquement, elle est honnête dans sa démarche, et il y a bel et bien eu une manipulation des médias : j’étais présente aux AG.Et quand une gamine vous balance votre soumission au systeme en place et vous met face à vos incohérences cela déstabilise.

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Que les médias soient mis face à leurs contradictions, c’était déjà beaucoup.
        Qu’elle mette en sus les contestataires de médias face à leurs contradictions, ça fait un peu trop pour moi.
        Nous n’en sortons pas. Tous les talents sont monopolisés par la gauche et au mieux ils mettent des décennies à s’en sortir.
        Entre temps, nous n’avançons pas. Et notre camp semble incapable de corriger, en quoi que ce soit, le tir.
        J’y est pensé et repensé. J’en ai marre d’appartenir au camp des losers.
        Nous devons reformer des structures contestataires efficaces. Il y a quelques années, j’ai croisé un lycéen d’un talent incroyable. Et comme un imbécile, je l’ai laissé filer à ses affaires. Désormais, il est dans la nature, je ne sais où, et je m’en mords les doigts. Un vrai miracle d’intelligence déjà champion antiféministe, et juste à côté de chez moi…
        Bref, les regrets ne font pas avancer.
        Je me suis posé une question aussi à propos de ce débat : et si les médias invitaient un type de génération identitaire (politique fiction), voire le confrontaient à ce genre de fille, je serais bien curieux de voir le résultat. Dommage que nous ne puissions nous mettre “en marche”.

        • Ping de Manuela:

          Pourquoi pas lui envoyer Dieudonné.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Elle ne ferait pas le poids, mais ce n’est pas la question.
            Il faut une parole et que des jeunes se forment.
            Cette fille vient d’acquérir une expérience folle, très jeune. Sa trajectoire devrait suivre. C’est toujours comme cela que ça se passe.
            De notre côté, qui prend ce genre de trajectoire : presque personne.

            Dieudonné M’Ballah est d’ailleurs l’exemple typique du gauchiste repenti. Je vais même être encore plus méchant : qui d’intéressant à droite ou plus largement dans la dissidence, a été formé par la droite ? Personne. Nous prenons actuellement les restes. Collectivement, nous sommes plus incompétents que les gauchistes.

          • Ping de Manuela:

            C’est surtout grâce au gauchisme que les fils d’immigrés basculent dans la dissidence.

            Collectivement nous sommes incompétents peut-être, mais plus compétents seuls. Les gauchistes se collectivisent parce qu’ils sont justement incompétents certains plus que d’autres.

            Gauche droite, ce n’est pas de l’idéologie?

        • Ping de Lou:

          Il faut reconnaitre cela à la gauche : elle sait organiser les contestations.Dans le monde estudiantin, la majorité des personnes sont contre la loi d’ORE (même ceux qui seraient pour une sélection à l’université, car la loi telle qu’elle est écrite est tout simplement inapplicable). Les personnes  plutot à droite étaient pour des négociations au sein de conseils et autre réunions pacifiques, la loi est passée, les conseils ont été dissouts.La gauche a organisé son blocus bien que la majorité des étudiantssoient contre celui-ci. Les voilà dans tous les journaux. Comme Juliette le souligne elle -même, on ne l’aurait pas invitée à débattre sur ce plateau sans le blocus.La gauche a compris que le gouvernement est dans le rapport de force et qu’il faut être dérangeant pour être entendu. Depuis le début de l’occupation, j’entends les étudiants chuchoter qu’au fond se faire tabasser en règle par les CRS arrangerait bien leurs affaires.Je n’ai pas l’impression qu’à droite, la rare jeunesse soit autant prête à en découdre. Et puis idéologiquement, la gauche fait plus rêver, elle présente une utopie qui donne envie. La droite, c’est la dure réalité, la discipline, le pragmatisme. A 20 ans, on a encore envie de rêver, de changer le monde.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            A 20 ans, si on est un gauchiste aujourd’hui, on est un con (phrase à l’envers d’un de mes profs de fac !).
            Il n’y a rien sur internet à gauche, rien d’amusant chez eux, tout est produit par des types comme moi.
            Non, nous sommes mal organisés.
            Et c’est là aussi où je crois qu’aucune place n’est fait aux garçons. Il y a les femmes intelligentes et les hommes qui les suivent à l’odeur.
            Mais les hommes un peu virils ne sont acceptés nulle part. Ils naviguent dans les méandres d’internet.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    “Le plus grand scandale de viols collectifs sur mineurs de l’histoire du Royaume-Uni ?”, Breizh du 14/03/2018.

    Ne pas enquêter pour ne pas stigmatiser une minorité. Voilà, ça c’est fait.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.