Accueil » Moyens déloyaux » Le mariage ou la prison
AIMELES Antiféminisme

Le mariage ou la prison

Publié le 5 novembre 2019 par Léonidas Durandal à 19 h 34 min

féministes ont ouvert grand les portes de l’intime à l’état.

Les couples ne survivent donc aujourd’hui que de la mansuétude de certaines femmes qui prennent en pitié leur mari, ou chez qui persistent quelques restes de civilisation. Chez les autres, la faiblesse d’un homme est impitoyablement sanctionnée devant les tribunaux tandis que l’impunité règne pour des femmes qui peuvent tuer leurs enfants, humilier leur mari, faire la nique à la société sans jamais devoir répondre de leurs actes. En cela, leur statut d’éternelles mineures leur est bien plus confortable que celui de citoyennes, femmes ou épouses responsables.

1 « Les pères aussi ont une histoire » Yvonne Knibiehler p184 ed Hachette broché. Cette femme entreprend l’histoire des pères d’un point de vue féministe, parlant de domination patriarcale et tout le toutim. Sa référence ne peut donc être considérée comme suspecte d’antiféminisme…

21 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Audio) "Les leçons de l'affaire Matzneff" Répliques France culture du 29/02/2020. 

    Finalement, l'élève a dépassé le maître : en usant de pornographie,Vanessa Springova a eu beaucoup plus de succès littéraire que lui. Apparemment, même pour les invités de cette émission, le mariage aurait résolu la question et dans ce cas, l'abus ne se serait pas posé…. :

     

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Le parquet de Paris ouvre une information judiciaire contre Chris Brown, accusé de viol" AFP du 12/03/2020.

    Non, elle n'a pas cherché à se faire troncater. Elle voulait être aimée !