Accueil » Art » (Le Nouvel Obturateur) Un ex-gauchiste témoigne : « nous allions créer l’homme nouveau. »
AIMELES Antiféminisme

(Le Nouvel Obturateur) Un ex-gauchiste témoigne : « nous allions créer l’homme nouveau. »

Publié le 14 janvier 2020 par Léonidas Durandal à 11 h 23 min

la liberté humaine qui nous vient directement de Dieu, en la rédemption et en la résurrection des morts. Et je crois donc à une prise de conscience générale et bienfaitrice parmi les individus de mon pays. Il est vrai que si je n’étais pas croyant, j’aurais certainement sombré dans le défaitisme…

Merci pour cette note finale d’espérance en direction de mes lecteurs.

Tant qu’il y aura un seul Français debout, il y a aura de l’espoir. Et tant que Dieu existera, les croyants auront la certitude d’être sauvés dans l’espérance. Le combat n’est pas perdu. Personnellement, je le considère même déjà vainqueur.

Interview de Thomas Boulgrour réalisée par Léonidas Durandal le 14/01/2020.

3 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Chanson) Jimi Hendrix Hey Joe

    Quand le gauchiste héroïsait le féminicide : paroles "Je l'ai vu dans les bras d'un autre homme et je vais la dégommer puis je vais aller au Mexique pour vivre libre". No comment 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Pédophilie. « Que René Schérer perde son titre de professeur émérite » réclament des féministes du collectif Némésis" Breizh du 15/01/2020.

    Typique du cannibalisme de gauche. Il y a quelques années, les féministes soutiennent une libération sexuelle à tout va. Elles soutiennent toujours les gays et parfois les GPA. Puis quelques années après, devant le marasme, elles/ils se retournent contre leurs anciens alliés pour les détruire, pour se détruire. Tout comme elles se retourneront les tenants de la GPA dans quelques années. Des cannibales. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Nouvelle attaque d’antifas et de LGBT lors d’une réunion d’Alliance Vita à Rennes." Breizh du 15/01/2020. 

    On n'en parle moins dans la presse que lorsqu'un stand LGBT est renversé par terre par des lycéens qui se promènent.