Accueil » Paternité » Le père, c’est la famille. La famille, c’est la société
Antiféminisme Aimeles

Le père, c’est la famille. La famille, c’est la société

Publié le 30 octobre 2019 par Léonidas Durandal à 22 h 04 min

le père que contraintes et forcées par les circonstances, quand elles ne se suicident pas.

Actuellement, nous vivons une période de suicide. Et ce n’est pas la première fois de notre histoire humaine. La réussite des hommes du néolithique s’est conjuguée avec une quasi élimination des individus de sexe masculin autour de -5000 ans. La disparition abrupte de sociétés anciennes pourtant complexes, nous donne aussi un indice. L’histoire humaine est un chemin semé d’embûches. Avec les moyens qui sont les nôtres, nous pouvons choisir la vie, ou bien la refuser dans un déni qui paraîtra fou à nos successeurs, et pour cause. Chez ceux qui auront survécu, tout concourra à dire, « mais pourquoi n’ont-ils pas voulu voir ? » .

Oui, pourquoi nous ne voulons pas voir l’importance du père, pourquoi voulons-nous le sacrifier sur l’autel ridicule du matriarcat, pourquoi nous évertuons-nous à massacrer nos enfants en parlant de leur propre protection ? Pourquoi parlons-nous de respect de l’environnement quand nous ne voulons même plus nous distinguer de notre environnement ? Partout où la féminisation totalitaire passe, l’herbe ne repousse pas. Aussi inconsciente soit-elle, elle est formidablement forte et destructrice.

Nous naissons de l’eau et vivons de feu. De nos jours nous vivons de l’eau (mère) en croyant pouvoir naître du feu (l’état). L’eau emporte tout sur son passage, éteignant même les plus beaux brasiers. Voilà ce qui nous arrive puisque rien n’est à sa place.

Le père est à la croisée des chemin. Entre la société et la mère. Entre la culture et la nature. Entre la femme et ses enfants. Entre la logique et les affects. Au milieu de tous, il est nécessairement imparfait. Son rôle doit d’autant plus être célébré qu’il est ingrat et difficile. Voilà qui n’est plus fait lorsqu’une civilisation se délite.

6 Commentaires

  1. Ping de Guy Bernard de sexe male:

    Bonjour

    Votre article est sacrément limpide quant à votre mise en garde contre la déchéance de notre société actuelle. Moi mème , j'ai tenté de créer une famille lors de mes anciens amours avec certaines femmes. A chaque fois cela c'est soldé par un échec , car simplement ces femmes m'ont quittées , dès lors ou j'imposais au sein de la cellule familiale  ,que j'avais moi mème tenté de créer, mon role fort masculin (que je savais intuitivement nécessaire) et  fut  tout bonnement bafoué insidieusement , simplement utilisé à l'avantage matériel de ces sirènes.  Il en résultait que je préférais m'abstenir d'avoir un enfant avec elles. ……………..Aujourd'hui je n'ai aucun regret de ne pas avoir eu d'enfant , car je sais simplement que cela n'aurait rien changé à ma solitude du moment. A ma stupéfaction,  les souffrances sont telles des hommes que jamais elles ne sont ni abordées ni dénoncées, et je vois tant d'hommes basculer dans leur propres déchéances que j'ai l'impression d'assister à une guerre de tranchée identique à la grande guerre , ou l'on prend à peine le temps de ramasser les cadavres sans se soucier de savoir pourquoi et comment ils sont tomber au champs d'honneur d'un matriarcat scélérat . 

    • Ping de herve de sexe male:

      tu étais certainement trop normal et elles revent secrétement des pires males, c'est leur désir coupable, meme la science l'explique par la triade noire les femmes sont des survivalistes pas des romantiques, elles veulent vibrer meme si elles doivent prendre des coups, leur nature mise en liberté abouti au chaos pour tous !

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Du coup, je n’avais pas vu passer votre commentaire. Simplement pour vous dire que je trouve cela dommage que des hommes tels que vous n’aient pu fonder une famille dans des conditions acceptables. Comme dit Hervé, le chaos semble être devenu notre horizon. Moi, je me bats pour qu’il y ait une réaction parmi la nouvelle génération, qu’ils soient armés surtout, qu’ils mènent au moins la guerre qui leur a été imposée.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.